ET LA NUIT SERA REINE

43 pages de Saint-Bleyras
ET LA NUIT SERA REINE Saint-Bleyras
Synopsis

Y en a pas ! et, paradoxe, c'est ça le synopsis : y en a pas !

Publié le 20 Juillet 2021

Les statistiques du livre

  51 Classement
  349 Lectures 30 jours
  1759 Lectures totales
  -9 Progression
  0 Téléchargement
  11 Bibliothèque
 

"Et la nuit sera reine" est le "Livre le +" du 16 août. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/15229-a-lire.... N'oubliez pas de laisser un commentaire à Saint Bleyras, c’est pour cela qu’il publie gratuitement son récit sur monBestSeller.

Publié le 16 Août 2021

Ce livre est noté par

22 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@MacBen

Heureux que vous l'ayez trouvée belle ! Merci !

Publié le 03 Octobre 2021

Belle histoire

Publié le 02 Octobre 2021

@TgmCedric
Merci de m'en faire part !

Publié le 27 Septembre 2021

J'ai adoré

Publié le 27 Septembre 2021

@Lucas Belmont3
Bonjour, et merci à vous pour ce beau commentaire que vous faites de mon "Et la nuit sera reine". Vous avez laissé ce texte vous atteindre et résonner en vous, et vous exprimez avec élégance et pertinence (vous dites des choses très justes, à mes yeux) ce que vous en pensez. Merci pour ce commentaire, donc, qui me parle, me convient et me plaît.
Je note votre suggestion au sujet des parenthèses contenant des points de suspension. Habitude prise à citer des extraits d'auteurs en signalant l'omission de phrases ou de paragraphes entiers. Je vais voir ce que donnerait votre idée.
Pour l'heure, je vais me donner la satisfaction de relire votre commentaire !
Au plaisir.

Publié le 20 Septembre 2021
5
@Saint-Bleyras Le parcours d'un homme que la vie a marqué, aux voyages incessants entre l'imaginaire et la réalité, en butte à des rêves d'amour et de solitude, éperdu de nuit et d'aventures, qu'il s'agisse de contemplations ou de deserts menaçants. Un homme perdu entre deux eaux (les deux fleuves) et rassuré de ces deux remparts (belle image empruntée à votre texte), une complainte de la solitude et du plaisir de la partager, l'effusion des sens. Une prose romantique et poétique, un amour des formes et de la forme. Un très beau texte que je n'aurais pas séparé par des paranthèses de points de suspension, mais assemblé d'un seul tenant (avec retour à la ligne) comme autant de dérivations possibles, comme autant de divagations réelles ou imaginaires. Car c'est un voyage et la route change, comme vous l'écrivez, au gré des heures et des rencontres, au fil de la plume donc. Vous aimez les femmes et elles se prêtent à vos mots. Merci pour cette lecture mélancolique et sensuelle.
Publié le 20 Septembre 2021

@Rezkallah
Merci pour ce commentaire sobre, clair et pertinent !
Au plaisir,
Saint-Bleyras

Publié le 15 Septembre 2021
5
C'est trés bien structuré. Planant. dur et doux à la foix.
Publié le 15 Septembre 2021

@XavierRogé
Merci pour votre commentaire, et pour votre franchise. Vous m'avez lu sans être emballé, c'est assez généreux. Merci pour votre appréciation positive sur "le travail et le talent de l'auteur".
Ceci dit, je suis plutôt d'accord avec vous sur la dénomination de "poème en prose". C'est quelque chose qui me vient facilement quand j'écris, c'est un peu "ma façon". Après...
Merci encore,.

Publié le 14 Septembre 2021

@Saint-Bleyras
Je vais faire un oxymore en disant que c'est un poème en prose. Pour être franc, j'avoue que cela ne m'a pas emballé. C'est un genre que je n'aime pas beaucoup mais ça ne m'empêche pas d'admirer le travail et le talent de l'auteur

Publié le 14 Septembre 2021

Bonjour cher monsieur,Juste pour vous dire que j’ai terminé la fin de mon livre j’ai rajouté 30 ou 40 pages et j’aimerais beaucoup avoir votre avis. Quand vous avez le temps bien évidemment bien à vous.
CHRISTELLE LE ROUX.

Publié le 01 Septembre 2021

Bonjour, Cher Monsieur Saint- Bleyras,
Vous pouvez pas imaginer à quel point vos commentaires m'ont touchés !
Merci infiniment d'exister, et d'avoir pris le temps de me lire.
Je vais désormais, me mettre a la lecture, et bien évidement je commencerais par lire les votre.
Mille merci, encore.........Love you
Christelle

Publié le 30 Août 2021

@Agostini François-Xavier
Bonsoir,
Je vous remercie pour votre commentaire qui exprime bien votre respect des auteurs et de leurs créations, votre respect de vous-même et d'autrui, et votre consentement à la liberté de chacun. Plus que votre consentement d'ailleurs, votre fervent appel à des auteurs libres comme VOUS ET MOI sur monbestseller...

Publié le 19 Août 2021

@Fernand Fallou
Merci pour votre commentaire qui me parle. Je trouve votre approche finement pertinente et très convaincante. J'apprécie particulièrement le rapprochement avec "un tableau de peintre hollandais, qui représente mille scènes de la vie, sur terre et au paradis, et ailleurs".
=
Il se trouve d'ailleurs que les deux derniers ouvrages sur des peintres que je me suis achetés, en 2015, sont : "Tout l’œuvre peint de Bosch", chez Taschen, et "Bruegel", sur Pieter Bruegel l'Ancien, également chez Taschen.
=
"Ce texte est un texte qu’il faut lire et relire comme un tableau qu’il faut voir et revoir pour découvrir à chaque fois un petit bout de la pensée infinie de l’auteur", écrivez-vous. Je trouve que c'est juste et vous en remercie. Bravo à vous !
Georges / Saint-Bleyras

Publié le 19 Août 2021
5
Bonjour, " De gustibus et coloribus non disputandum..." Chacun son style son idée d'écriture , en attendant, bonne lecture à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI sur monbestseller....
Publié le 19 Août 2021
5
@Saint-Bleyras C’est la deuxième fois que je lis votre texte fort bien écrit. La première fois je me suis perdu, j’ai cherché vainement l’histoire, et les personnages m’échappaient. La deuxième fois j’ai entrevu le thème ; la vie, la vie de tout un chacun, peut-être la vôtre. Comme un tableau de peintre hollandais, qui représente mille scènes de la vie, sur terre et au paradis, et ailleurs. Ce texte est un texte qu’il faut lire et relire comme un tableau qu’il faut voir et revoir pour découvrir à chaque fois un petit bout de la pensée infinie de l’auteur. Bravo ! FF
Publié le 19 Août 2021

@saint-Bleyras
Je suis d'accord, bien sûr, pour poursuivre la discussion. Vous pouvez m'écrire aussi à l'adresse que j'ai indiquée sur mon profil. Amitiés. Rachid / Bruno

Publié le 07 Août 2021

@ Philippe Clausels
Merci pour votre commentaire qui me va droit au coeur. Mes félicitations à votre fille pour son concours à la couverture de votre "Les rêves s'envolent" dont je note que vous m'en recommandez la lecture. J'y veillerai d'ici la fin de l'été !
Bonne fin de journée à vous,
Georges/St-Bleyras

Publié le 06 Août 2021

@ Blanchet Rachid

Merci pour ce nouveau commentaire de votre part. Je réfléchis à votre idée par rapport au rôle bénéfique que pourrait avoir la présence d'une intrigue pour susciter l'intérêt (préalable) de lecteurs ou d'éditeurs.
=
Comme l'a écrit Etiemble, en son temps : "A novel tells a story."
Mais suis-je dans l'optique "roman" ? En revanche, sans jouer sur les mots, une histoire plutôt qu'une intrigue, ce serait sans doute à peu près possible pour moi. Car la question est bien là : ce qui m'est possible, et ce qui ne l'est pas.
=
Je poursuivrai peut-être cet échange avec vous d'ici la fin de l'été, si vous êtes d'accord, sur la présente page ou sur celle des Confessions de Rachid Blanchet.
=
Pour l"heure, merci Rachid Blanchet pour votre intérêt et pour votre accompagnement littéraire.
Bonne journée, amicalement.
Georges/ Saint-Bleyras

Publié le 06 Août 2021

@SAINT-BLEYRAS. Puis-je vous conseiller ''Les rêves s'envolent'' où ma fille a prêté son concours pour la couverture...

Publié le 05 Août 2021
5
@SAINT-BLEYRAS. Je retrouve avec plaisir votre style et votre maîtrise du français, votre poésie et votre humour, votre lyrisme... Vous êtes le maître de ce temps inventé ou non, bien entouré par la nuit et ses reines. BRAVO!
Publié le 05 Août 2021
5
J'ai déjà commenté votre livre et vous m'avez déjà répondu mais j'ai envie d'enfoncer le clou, en disant que je suis tout à fait d'accord avec la critique de bernadetteL, ci-dessous. Votre livre est un livre rare, qui sort tout à fait du lot et mérite qu'on le distingue. Je ne sais pas si votre karma vous interdit l'attention de certains lecteurs ou d'un éditeur. Je pense que c'est plutôt une question de forme. Certains lecteurs et sans doute beaucoup d'éditeurs attendent une intrigue. Alors, si vous avez envie d'être publié, pourquoi ne pas essayer d'écrire un roman avec une intrigue (comme Gloria) ? En y plaçant vos thèmes et vos femmes. Modiano a écrit plus ou moins toujours le même (magnifique) livre. Son univers et le vôtre ont certains points communs. Alors pourquoi pas vous ? Amitiés. Rachid
Publié le 04 Août 2021

@palfroy

Merci, Palfroy, pour votre commentaire concis, comme d'habitude, et qui dit vrai votre sentiment [évaluation avec connotation affective, cf. Jung], comme d'habitude aussi. Heureux que vous aimiez beaucoup cette séquence de textes !

Publié le 31 Juillet 2021

@Pitshou Moleka
Vous avez raison, à mes yeux, surtout si "original" est proche du sens étymologique de l'adjectif "authentique" : "qui se détermine par lui-même".
Merci pour votre participation et bonne suite de journée !

Publié le 31 Juillet 2021

Oui il faut être original

Publié le 31 Juillet 2021
5
Voyages étranges, rêves et réalités, j'aime beaucoup
Publié le 27 Juillet 2021

@bernadetteL

Je vous remercie pour votre commentaire qui m'a procuré une sorte de joie intérieure. Joie d'être rencontré par une lectrice, vous en l'occurrence, à laquelle mon texte a parlé, au point de s'en trouver reconnu. Et comme prolongé.
Merci encore, c'est vrai !

Publié le 25 Juillet 2021
5
Un très beau texte qui vous prend par la main, par l'âme. Les rêveries et confessions d'un homme qui a vécu. Une/ des romances surannées et floues dans des villes. Un océan imaginaire, des femmes : prostituées, promises, jeunes, mûres, pures, gourmandes... des décors, des détails. Un journal impressionniste égrené heure par heure, jour par jour, années par années Et la ville, comme le centre de vie ou tout est sauf les âmes. Tout ce qui est nécessaire pour vivre mais rien d’essentiel. Les fleuves , les balcons, les scènes de la vie quotidienne, les femmes identifiées et introuvables qui s’échappent. Et cette obsession de l’eau, du train, les routes comme agents de relation pour s'éviter pour se retrouver un amour ferroviaire... Tout cela n'est pas fouillis, c'est très construit. Tout comme la mémoire. Bravo.
Publié le 24 Juillet 2021

@lamish
=
Chère Poisson volant ! Commentaire très lamishien : "ardeur et coeur", "finesse et délicatesse", rarement et à peine à peine à fleurets mouchetés [pas dans celui-ci, d'ailleurs], toujours à lauriers fleuris, l'esprit curieux et penseur ! La tête et les jambes, avec de l'âme : c'est déjà pas mal !!! Mais là je parle presque de vos propres livres, en tout cas de ceux que j'ai lus.
=
Je suis persuadé que vous pratiquez une efficace méthode de"lecture rapide" pour avoir un tel abattage dans l'exploration des richesses littéraires de mBS. Richesses qui ne peuvent sans doute parfois épargner la rencontre de certaines pauvretés, c'est inévitable. Mais qu'importe, vous demeurez généreuse et pleine d'allant dans l'effort.
=
Quand vous parlez d'avoir lu mon texte "les yeux fermés", je me suis demandé, le temps d'un instant plus court que l'éclair, si vous ne révéliez pas là le secret de votre "lecture rapide" ! Je n'ai pu m'empêcher de rire de ma bêtise ! Quelle idée sotte, et irrévérencieuse ! (Dieu merci, je connais votre sens de l'humour, Michèle...) Les yeux fermés !
=
Merci donc pour votre commentaire, comme je vous ai par le passé remerciée pour ceux qui l'ont précédé sur mes autres textes mBS.
Vous êtes quelqu'un de stimulant, Michèle, vous insufflez la vie aux phrases et aux livres.
Il faudrait avoir les "Eyes wide shut" pour ne pas s'en apercevoir !
Big bec, Poisson volant !
Georges / Saint-Bleyras

Publié le 22 Juillet 2021

@Bruno Guennec
Je veux, Bruno, vous remercier pour ce commentaire, que vous avez pris la peine d'écrire. Votre façon de recevoir mes textes me donne le sentiment d'être entendu. Vous me lisez en un lieu proche de celui où j'ai écrit, semble-t-il. J'aime votre écoute du "tournoiement" (comme vous le dites) que j'ai publié ici, je la trouve fidèle à ce que j'ai écrit, et généreuse. J'ai le sentiment d'un partage effectif. J'en tire comme une envie de continuer dans cette voie d'écriture (les textes de "Et la nuit sera belle" ont été écrits en 1991-1992, et à peine retouchés avant-hier) que je ressens comme étant la mienne propre, celle dans laquelle je peux écrire, dans laquelle je suis là, présent, affranchi des normes et standards dominants, réels ou imaginaires, qui ne me permettent hélas (pour moi) pas de m'exprimer de la façon qui, au fond, me convient et me vient.
Publication par un éditeur et nombreux lecteurs sont exclus, tel est mon karma !
Merci encore, Bruno !
Amicalement,
Georges

Publié le 22 Juillet 2021
5
Une chance, cher Georges, que, débarrassée de quelques contraintes, j'aie renoué avec cette "petite manie" qui consiste à survoler les dernières mises en ligne "monbestselleriennes" ;-) ! J'ai donc momentanément délaissé Simon ("Les roses du veuf") et ai lu "à la fraîche" votre jolie cachotterie... sans synopsis... ce que je comprends d'autant plus que la rédaction d'un commentaire approprié se présente un peu comme un casse-tête, tant "Et la nuit sera reine" fourmille de grands "tout" et de petits "rien"... Alors disons que je me suis laissé porter par votre délicieuse plume ; par ces petites touches fines, presque anodines, en apparence, mais si trompeuses dans le fond... car en chacune d'elles se cache une réflexion fouillée, mixe de souvenirs nostalgiques et de leur reflet contemporain. En bref, vous l'aurez compris, je vous ai lu les yeux fermés et l'esprit fouineur en éveil, pour mon plus grand plaisir. Merci infiniment pour cet autre voyage dans votre pays mental. Un pays qui vaut bien 5 étoiles ;-). Amitiés. Michèle (et "big bec" du poisson volant :-)).
Publié le 21 Juillet 2021