Le crapaud de Saint Benoit

343 pages
Feuilleton
de JEAN LOUIS COLONNA CESARI
Le crapaud de Saint Benoit JEAN LOUIS COLONNA CESARI
Synopsis

Mon visage est caché dans le creux de mes mains. Je veux te dire, te lire et te relire cette histoire lancinante qui défile, à jamais, sous mes paupières salées, mais surtout ne crie pas, respecte encore un peu le silence des âmes qui errent à jamais…
Là-bas !
« Gris, ils tournent autour des blocks, ils brulent nos cellules. « Gris, vert de gris, ils sont nichés sur les potences d’un très haut mirador, ils sont là, tout autours, mécaniques rodées à sublimer les acquis du Grand Reich, les corbeaux et les loups déchainés qui veulent se venger d’un sort trop funeste, espérant, chaque jour, qu’une de nos carcasses servira de ripaille au festin de leur race…
Gris, vert de gris… Ils comptent 1, 2, 3…

Publié le 23 Août 2021

Les statistiques du livre

  39 Classement
  444 Lectures 30 jours
  721 Lectures totales
  -4 Progression
  47 Téléchargement
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

5 commentaires , 1 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chers Amis, chers lecteurs,
Par vos lectures, vos appréciations, vos téléchargements, voilà que vous créez ce lien social qui me sort de mon isolement, cet indéfinissable solitude qui m'enferme à chaque mot écrit en silence.

Publié le 03 Octobre 2021

Cher amis
Merci de vos lectures, merci aussi de vos écrits, ils me soulagent du poids que ce roman a fait peser sur moi, je souffre bien moins de l'avoir partagé avec vous tous et de lire vos mots en retour.
Ils est vrai que cette histoire est inscrite comme un drame, gravée en rouge sang au fond de ma mémoire.
Bien à vous

@lmrah@yahoo.fr

Publié le 24 Septembre 2021

@Jean Jac

Cher Jean Jacques,

Je vous remercie pour votre commentaire élogieux qui me touche.
Quand j'ai écris cette histoire grave, il m'a fallut souvent, pour résister longtemps à l'envie de déserter son écriture, faire des "parenthèses" pour m'extraire un moment de cette dramaturgie trop prenante, trop violente pour nos mémoires modernes.

Aussi, chaque escapade hors sujet a été ma planche de salut.

Merci encore pour vos beaux mots.

Bien à vous
jean Louis

Publié le 09 Septembre 2021
5
Vous avez une manière incroyable de raconter, unique. J’ai eu l’impression d’entendre les conteurs de mon enfance dans ces petits villages comme ceux dont vous parlez. Il y a une poésie qui dépasse les faits de guerre, l’horreur. Vous bousculez un peu la chronologie, ça fait perdre un peu pieds au lecteur, et le laisse flotter au gré de vos circonvolutions. Qu’un Corse raconte ces histoires de Gascons, c’est quand même quelque chose ! Bravo.
Publié le 09 Septembre 2021

Bonjour,
je vous remercie pour ma promotion, vos lectures et vos téléchargements
Bien à vous

Publié le 08 Septembre 2021

Pris d'une soudaine envie d'écrire lors d'une nuit de tristesse comme cela arrive parfois dans la froideur d'une solitude qui réclamait un cri de rage, j'ai posé mes doigts frénétiques sur le clavier de mon ordinateur et j'ai écrit cette petite phrase insignifiante au début : "j'ai vu passer un chat noir dans ma cours"
Je l'ai suivi ce chat, de page en page jusqu'à m'en libérer enfin
Qu'est-il allé foutre à Mauthausen ce chat débile ? Pourquoi m'a-t-il entrainé sur ses pas ?
Surtout, méfiez-vous car ils sont là, gris, vert de gris, ils nous épient du haut de leurs miradors à rire de nous voir greloter et nous taire, Croaaaa Croaaaa, tel le crapaud de Saint Benoit

Publié le 24 Août 2021