Monstres

9 pages de aurelie.moulin
Monstres aurelie.moulin
Synopsis

Gaspard est un jeune garçon.
Il aurait pu avoir une vie normale si les membres de sa famille n'avaient pas été des monstres de foire, des "freaks", ceux qu'on montre du doigt et dont on se moque sans scrupule.
Et quand Dufort, le maître des lieux leur annonce à tous une nouvelle désastreuse, l'équilibre de cette famille pas comme les autres risque bien de voler en éclats.

Publié le 09 Octobre 2021

Les statistiques du livre

  36 Classement
  394 Lectures 30 jours
  592 Lectures totales
  +8 Progression
  23 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

"Monstres" est le "Livre le +" du ! novembre. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Aurélie Moulin, c’est pour cela qu’elle publie gratuitement sa nouvelle sur monBestSeller.

Publié le 08 Novembre 2021

Ce livre est noté par

12 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Votre nouvelle est très agréable à lire malgré le fait qu'elle aborde un sujet tragique. Elle me rappelle le film "Freaks" tourné en 1932, qui met en scène des "monstres", de pauvres gens handicapés qui n'ont pas d'autre ressource que de s'exhiber dans les foires. Heureusement que cette époque est révolue… Votre nouvelle est bien écrite et la chute est impressionnante, félicitations.
Publié le 29 Novembre 2021

Très belle histoire

Publié le 23 Novembre 2021

@CHAM2
Merci pour votre commentaire !
J'ai essayé de rendre compte de ce mélange entre normalité et monstrueux, amour et tragédie, je suis contente que ça vous ait plu.

Publié le 16 Novembre 2021
5
Très belle histoire d'une triste réalité d'une autre époque. Bravo ! A suivre....!!!!
Publié le 15 Novembre 2021

@Rezkallah
Merci pour votre note et votre retour.
Je prépare actuellement mon second recueil. J'espère qu'il plaira aux amateurs de frayeurs et de nouvelles à chute.

Publié le 14 Novembre 2021
5
@aurelie.moulin j'ai eu ma dose de frisson. Merci pour le partage.
Publié le 09 Novembre 2021

@Agostini Francois-Xavier
Merci pour vos encouragements.
Je vous souhaite beaucoup de réussite dans vos futures publications.

Publié le 09 Novembre 2021
5
Bonjour voici 5 étoiles filantes pour l'idée de cette nouvelle, l'horreur plaît toujours même dans les civilisations en fin de vie comme la civilisation française.? L'horreur comme dans "Prophetia..." décrit toujours un monde au bord du gouffre. Ecrivez-vous pour échapper au burn-out largement en vogue dans l'enseignement ? En attendant, et pendant cette période électorale qui va mal se terminer, il vaut lire des histoires d'horreur. Bonne lecture à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI sur monbestseller. Personnellement j'adresse bientôt mon récit, ma dystopie à Calman-Levy il faut toujours retravailler ses textes. Bonne continuation et que ces étoiles filantes vous portent chance...
Publié le 09 Novembre 2021

@Papou Bezard
Merci beaucoup pour ce commentaire. C'est très encourageant ! Je suis ravie que vous ayez perçu toutes ces problématiques dans cette nouvelle. Je crois que c'est exactement ce que j'en espérais.
A très bientôt sur MBS !

Publié le 09 Novembre 2021
5
@aurelie.moulin bonjour et merci pour votre audace. Raconter une histoire comme celle-ci vaut bien un clin d'œil à Maupassant. Vous suscitez, chez le lecteur, diverses réflexions sur la "normalité", l'humanité, la résignation et tant d'autres choses encore. Bravo, je vous envoie quelques étoiles pour que vous reveniez, avec un nouveau livre, sur le plus grand site (mBS) du monde.
Publié le 09 Novembre 2021

@RodrigueHatu
Merci beaucoup pour ce commentaire ! Ça me motive beaucoup !

Publié le 05 Novembre 2021
5
Ouhhhh, ça cogne ! Comme vous dites, effrayante. Et le pire, c’est que vous nous attendrissez, vous nous ramollissez. Pour mieux nous cueillir. Une vraie nouvelle, la chute cogne. Vos élèves ont de la chance.
Publié le 04 Novembre 2021

@pelo
Bonjour, et merci pour votre commentaire.
Effectivement, dans cette histoire, la loyauté et l'amour inconditionnel de la mère pour son fils et du fils pour sa mère sont omniprésents. Je suis contente que vous y ayez été sensible.
Pour ce qui est de la chute de la nouvelle, elle découle naturellement de cet attachement de Gaspard pour sa maman et de ce qu'il est prêt à faire pour leur bonheur commun.

Publié le 23 Octobre 2021

J'ai trouvé que la relation qui liait la mère au fils était chouette et touchante, j'en ai eu presque les larmes aux yeux....Dans votre histoire, c'est si beau et attendrissant de constater la force de l'amour qui unit une mère à son fils...Après la fin de l'histoire, il faudra que je la relise car je n'ai pas tout compris....

Publié le 21 Octobre 2021

Je comprends votre déception à ma réaction négative, car votre récit est très bien mené, du début à la fin.
J’imaginais, surtout à cause du « entrez, entrez mesdames et messieurs ! » du début, qui prépare au merveilleux du spectacle ou d’un conte, qu’il s’adressait à un public beaucoup plus jeune ! Mais je n’avais pas vu la mention « Ado ».
On peut donc espérer que ceux-ci verront le 2ème degré.
Quant à dévoiler la fin, je ne pense pas l’avoir fait.
Et si je l’ai fait malgré moi, comment faire autrement puisque c’est sur ce point précis que le bât blesse – sans mauvais jeu de mot.
A moins qu’il existe une case à cocher que j’ignore pour éviter que le commentaire soit public ?
Amitiés, Michael

Publié le 10 Octobre 2021

@Michael Sherwood
Merci tout d'abord pour votre commentaire.
L'histoire est effectivement très sombre, j'en conviens. Je n'ai pas annoncé, il me semble, un récit léger destiné comme vous le dîtes aux "bambins" et je vous assure, connaissant les lectures de mes élèves (adolescents), qu'ils ne cherchent pas tous de la légèreté dans l'acte de lire et ont néanmoins le recul nécessaire pour ne pas tout prendre au premier degré (heureusement d'ailleurs, imaginez les dégâts psychologiques que causeraient les contes de Perrault sur les maternelles !).
Je vais répondre, si vous le permettez, à vos diverses remarques : Le mot bateleur, je l'ai emprunté à un texte de Maupassant sur un thème similaire, "La mère aux monstres" (je le cite d'ailleurs en note de bas de page). Ce texte, bien plus sombre et violent que le mien, a été très apprécié de mes 4ème (13-14 ans) mais je ne vous le conseille donc pas.
En ce qui concerne le contexte spatio-temporel de mon récit, rien n'indique qu'il prenne place au XXIè siècle. Je l'envisageais bien plus fin XIXè, début XXè, époque à laquelle les foires aux monstres avaient le vent en poupe et où les médicaments contre la douleur existaient déjà (1804 pour la morphine par exemple).
Enfin, pour qu'il y ait un intérêt pédagogique à un texte pensez-vous que ce texte doive aborder des sujets uniquement positifs ? Que pensez alors des textes destinés aux adolescents parlant d'avortement, de harcèlement scolaire ou de deuil ? L'intérêt de ma nouvelle est, je pense, qu'elle nous montre que le monstrueux peut revêtir différentes formes, et pas forcément celles qui sont les plus évidentes. Ce n'est que mon avis.
Merci donc pour votre commentaire.
Si je peux néanmoins me permettre une remarque, la prochaine fois (avec moi ou un autre auteur), prévenez en début de commentaire que vous allez dévoiler la chute d'une nouvelle dans vos remarques, ne serait-ce que pour ne pas gâcher le plaisir d'autres lecteurs qui apprécieraient ce type de texte.
Cordialement.
Aurélie MOULIN

Publié le 10 Octobre 2021

Bonjour,
Quelle horrible histoire ! Je ne la mettrais pas entre les mains de mes petits-enfants !
Je relève quelques invraisemblances. Le mot bateleur fait penser au moyen-âge, il n’est plus guère employé aujourd’hui. Pourtant l’enfant prend des anti-douleurs dans la trousse de médicaments, il connaît la coagulation du sang, il semble disposer de connaissances bien au-dessus de son âge et de son époque !
Et puis ce genre de foire aux monstres a disparu de France au XXème siècle. Je sais que ça s’est poursuivi aux Etats-Unis, en vérifiant l’histoire de l’homme à 3 jambes.
Mais c’est surtout l’intérêt pédagogique de la chose qui me gêne le plus, d’ici à ce qu’un bambin prenne l’histoire au 1er degré et une paire de ciseaux pour faire la même chose sur lui-même ou un camarade !
Cordialement, Michael

Publié le 10 Octobre 2021

@Malik Grillon-Mixtur
Merci pour votre commentaire et bon dimanche !

Publié le 10 Octobre 2021
5
Bonjour, je trouve votre écriture très fluide. Vos élèves ont bien de la chance.
Publié le 09 Octobre 2021
aurelie.moulin
Biographie

Je suis professeur de français depuis presque quinze ans. J'ai toujours écrit des nouvelles effrayantes pour mes élèves. Alors un jour,...


A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités