Océan

5 pages de Ernesto Férié3
Océan Ernesto Férié3
Synopsis

Tous les matins, Pablo prend son vélo pour aller contempler l'océan. Mais ce matin-là...

Publié le 10 Octobre 2021

Les statistiques du livre

  690 Classement
  53 Lectures 30 jours
  148 Lectures totales
  -262 Progression
  0 Téléchargement
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@AndréSe
Merci !

Publié le 03 Novembre 2021

Texte à la fois beau et triste, quand on fait plus qu'un avec un élément naturel ou une personne, on doit vivre un sentiment assez unique et intense. La fin est assez surprenante et donc vaut le détour.

Publié le 01 Novembre 2021

@Patrick Ingrain
Je ne sais pas quoi en penser non plus :-)
Merci d'être passé par là en tout cas.
Ernesto

Publié le 25 Octobre 2021
4
@Ernesto Férié3 J'aurai bien aimé être à coté de Pablo et rêver avec lui devant l'immensité de l'océan, incubateur de toutes les vies. La suite je ne sais pas quoi en penser. C'est tellement différent du début.
Publié le 24 Octobre 2021

@Stog-2
Merci !

Publié le 19 Octobre 2021
5
C’est concis, c’est riche. Une vue sur l’océan, un regard sur l’univers en dehors de l’humanité.
Publié le 19 Octobre 2021

@Ernesto Férié3
Oui, c'est vrai, j'ai toujours le soucis de la géographie et de l'histoire.
Vous avez raison, il a dû les entendre et tourner la tête.
Je sème moi-même mes écrits de "petites" inexactitudes !
J'utilise pas mal d'aides : photos, google maps, google translate pour le vocabulaire, Word pour l'orthographe, vidéos YouTube et lectures pour la documentation.
Le cerveau mélange tout ça et fait le reste :-)
Keep up the good work!
Amitiés, Michael

Publié le 14 Octobre 2021

Cher @Michael Sherwood
Ah ! ah ! vous êtes redoutable avec votre réalité historique :-)
Il faudrait savoir d'où venaient les avions et quel était leur itinéraire, mais je pense que c'est assez crédible qu'on ait pu les entendre (ou imaginer les entendre, si l'on préfère) de la plage.
Merci en tout cas pour votre passage par cette page !
Amitiés
Ernesto

Publié le 14 Octobre 2021

Cher @Ernesto Férié3
C'est différent, cette fois-ci fois le décrochage du récit est assumé de main de maître !
En une phrase finale magistrale.
Une question qui me turlupine : est-ce conforme à la réalité historique ?
Car l'homme regarde l'océan (à l'ouest), la ville en question est derrière lui.
Et les avions devaient venir du sud - mais je n'ai pas trouvé confirmation.
Alors c'est sans doute ça la licence poétique !
Amitiés, Michael

Publié le 14 Octobre 2021

@Parthemise33
Oh ! merci beaucoup !

Publié le 12 Octobre 2021
5
@Ernesto Férié3 Nouvelle courte mais c’est un concentré très fort d’une émotion intense qui monte crescendo jusqu’au final. C’est terriblement efficace. Merci Bisous Merci pour ce partage.
Publié le 12 Octobre 2021

@galodarsac
Merci beaucoup pour ces compliments !
Pour la longueur, je m'étais imposé 4000 signes, comme pour l'appel à l'écriture "rencontre-s" (c'était pour m'entraîner).
"orage", d'accord, je note le titre dans un coin de ma tête et j'irai voir bientôt.
Ernesto

Publié le 11 Octobre 2021
5
Beau récit, peut-être un peu court mais qui présente bien le sujet ! Traiter une tragédie historique par le biais d'un témoin indirect peut être une façon d'en dire plus, si c'est bien mené, qu'une narration directe (je l'ai fait moi-même dans l'une de mes nouvelles, "orage"), et l'on imagine presque le tableau de PIcasso à la fin... La métaphore de Prométhée est très pertinente, bravo !
Publié le 11 Octobre 2021
Ernesto Férié3
Biographie

Voir Ernesto...


A découvrir cette semaine
A lire dans les actualités