Suicide d'un écrivain

12 pages de Rezkallah
Suicide d'un écrivain Rezkallah
Synopsis

Pour les frustrés élitistes d'un monde déjà mort.

Publié le 27 Janvier 2022

Les statistiques du livre

  424 Classement
  70 Lectures 30 jours
  370 Lectures totales
  +14 Progression
  0 Téléchargement
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 5 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Arezki Bennadji Merci pour votre commentaire avisé ; votre note généreuse aussi, en dépit des nombreuses fautes et entorses (laissées volontairement) de ce texte. Mo

Publié le 07 Février 2022
5
@Rezkallah Bonjour Tu n’apprends rien des gens qui ont le même avis que toi, c’est pourquoi je mets ce commentaire (corollaire mathématique : je veux te faire apprendre, mais un corollaire a-t-il un sens sans justement des Règles claires qui le mettent en relief ?). Ceci dit, je suis informaticien, domaine où la syntaxe est de rigueur, et un « un peu nul » en littérature. Il est bien possible de transgresser des règles (mais il faut au préalable bien prendre connaissances de ces règles), sans cela il n’y aura aucune évolution ! En un mot, je te dis BRAVO et également je préfère mes idées à tes idées. Cordialement. PS. Le lien Internet que tu as mis en dernière page ne fonctionne pas.
Publié le 02 Février 2022

@Six-Blaireaux Merci pour votre commentaire plein d'humour... Entre nous, je suis du même avis ;-). Bonne journée. Mo

Publié le 30 Janvier 2022

@galodarsac Subséquent : qui vient à la suite dans l'ordre du temps, du rang... Ouf, je vais m'endormir un peu plus instruit ce soir, conscient que je l'ai échappé belle, "qui belle l'eschappa", grâce à vous :-) ! Merci ! Non, plus sérieusement et tout simplement : merci pour votre commentaire, aussi chiadé qu'apprécié, et votre généreuse évaluation. Bonne journée. Mo

Publié le 30 Janvier 2022

@Rezkallah

Ma préférence se porte sur vos pages 27 et 28 : de loin les meilleures du lot.
Félicitations !

Publié le 29 Janvier 2022

@David Naim Merci pour votre commentaire argumenté, et bien argumenté, car je dois bien admettre que vous avez raison, concernant cette deuxième partie écrite plus pour choquer qu’apporter du sens… Un genre de défoulement, en somme ;-).J’irai découvrir votre œuvre aussi. Merci encore et bon week-end. Mo

Publié le 29 Janvier 2022
4
@Reskallah La première partie est superbe je trouve, magnifique langue, ça cogne et ça envoie du sens. L'orthographe qui exclut, raconté comme vous le faites, j'adore. La seconde partie est moins forte je trouve, d'abord parce que vous brisez un peu le pacte en affirmant que vous vous moquez d'être lu (on ne vous croit pas parce ce n'est pas raccord avec la colère du narrateur, et vu votre puissance de feu, ce serait bien dommage si c'était vrai), et en lâchant trop la bride à votre talent. Vos pigeons, quand ils lèchent leur buvard, on adorerait leur voir faire des trucs plus dingues que de tremper leur plume dans l'encrier d'un vieux bonhomme. Juste un avis de lecteur. Je cours lire le reste de vos oeuvres. Belle découverte, merci !
Publié le 29 Janvier 2022

Texte très intéressant donc, et agréable à lire ; cela dit, je ne suis pas tellement d'accord avec tout. Certes, je comprends et partage votre rejet des règles pour les règles, comme toute contrainte inutile et contre-productive. Mais pas pour les règles appliquées à bon escient.
Vous présentez au début des personnes imbues d'elles-mêmes, de talent médiocre mais à l'orthographe impeccable, puis a contrario des personnes "de la rue" bourrées de talent, et certes les deux existent; toutefois vous semblez en faire une généralité, ce qui est loin de la vérité. Vous n'imaginez pas le nombre de diplômés dont l'écriture est plus qu'hasardeuse, j'en fréquente énormément dans mon travail. J'ai eu un collègue qui me faisait relire tous ses rapports, je corrigeais au bas mot 5 à 6 fautes par ligne, et le type était bac+5 ! À l'inverse, j'ai connu des gens sans bagages scolaires qui, sans être des cadors, faisaient l'effort de bien écrire, même si tout n'était pas parfait. Ne serait-ce que la génération de nos grands-parents avec leur simple "certif" ! Bref, je pense que c'est une question de volonté individuelle plus que de fatalité culturelle, même si cela compte.
Pour ce qui est des règles donc, je suis un farouche partisan de leur respect ET de leur utilisation pour produire une bonne œuvre. Deux écueils sont à éviter: faire montre d'une exceptionnelle dextérité mais en rester à la démonstration, comme un diva qui ne dépasserait jamais le stade des vocalises malgré une voix "à la Callas"; et au contraire prétendre faire du grand art sans en maîtriser les règles : pour un exemple extrême, voir Florence Foster Jenkins (je dis voir, car écouter relève du supplice). Et dans l'art dit contemporain, on trouve pléthore d’œuvres comparables aux moulages que faisaient mes enfants en maternelle. Comme le chantait Brassens, "sans technique un don n'est rien qu'une sale manie".
Pour prendre un domaine qui me tient à cœur, celui de la poésie, cet état de fait est flagrant. À ma droite, Victor Hugo, Baudelaire, Musset, Lamartine: leurs vers sont parfaits et leur poésie voluptueusement magique. Devant moi, Rimbaud, Apollinaire, Aragon, Prévert. Ils sont tout à fait capables de vers impeccables, mais parfois (souvent) font des entorses aux règles, et peu importe car le résultat reste magnifique. À ma gauche, tout un ramassis de "poètes" modernes pensant être leurs égaux parce qu'ils reviennent à la ligne tous les dix mots et croient avoir écrit un poème...
Bref, pour résumer: il ne suffit pas d'appliquer les règles pour être un génie classique, pas plus qu'il ne suffit de les bafouer pour être un génie révolutionnaire. Si l'alexandrin ne fait pas Hugo, le vers libre ne fait pas Prévert.
Pour terminer : j'ai lu deux de vos ouvrages jusqu'ici (le Print et celui-ci), et il est clair que votre talent n'a pas besoin des règles pour fleurir et fructifier. Mais pensez-vous vraiment qu'elles retireraient de la qualité à votre plume ?
Bien à vous
-LGA

Publié le 28 Janvier 2022
5
Un coup de gueule intéressant, bien écrit et qui a le mérite d'être clair: voilà qui me plaît ! Je développe un peu plus dans le commentaire subséquent.
Publié le 28 Janvier 2022
5
@Lamish ter @Lucas Belmon4 @Damian Jade @madline3 @Constantin Malheur2 Merci pour vos commentaires et notes sympas. Belle ouverture d’esprit face à un écrit exutoire qui, même s’il date un peu, reste d’actualité, selon mon humeur du moment. Je l’ai mis en ligne hier en réponse à une récente tribune (comme en 2018), sans l’avoir relu. J’avoue avoir éclaté de rire aussi en le redécouvrant. Pour conclure, je respecte la syntaxe comme la grammaire (en dépit des apparences), les lecteurs comme les éditeurs, puisque je suis conscient de mes lacunes et ne multiplie pas les fautes pour le plaisir. Je profite de cette réponse pour remercier ceux qui me corrigent. Bonne journée. Mo
Publié le 28 Janvier 2022
5
Comme tu m'as fait rire !! :-D J'ai lu ton texte avec un son de rap dans la tête. Du coup, j'ai posé tes mots comme ils venaient, et ça sonnait vachement bien. Puis, l'instant de friandise m'a fait éclater de rire ! Bravo.
Publié le 27 Janvier 2022