Boomer Blues

77 pages de Stog
Boomer Blues Stog
Synopsis

Pete et Frank sont plus frères que cousins. Ils sont proches de cœurs, mais éloignés par la raison. Voici comment ils vont traverser les années " Boomer".

Publié le 18 Février 2022

Les statistiques du livre

  3319 Classement
  25 Lectures 30 jours
  1711 Lectures totales
  +228 Progression
  39 Téléchargement
  7 Bibliothèque
 

"Boomer Blues" est le "Livre le +" du 28 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Stog 2, c’est pour cela qu’il publie son roman gratuitement sur monBestSeller.

Publié le 28 Février 2022

Ce livre est noté par

15 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Bonjour@Monique Louicellier, merci pour vos commentaires dynamiques et justes à la fois. Une précision, cependant, il ne s’agit pas d’un récit de vie ou d’une autobiographie, mais bien d’un court roman. Plusieurs situations sont fictives, d’autres empruntées à mon passé, mais comme c’est le cas dans un roman, on abreuve son imagination à plusieurs sources. J’ai voulu, à travers ce texte, témoigner d’une époque charnière du Québec qu’on appelle ici : la Révolution tranquille. Et, vous avez raison : le contexte socioculturel québécois est d’abord nord-américain. Vu d’Europe, étant donné une certaine proximité due à la langue, on a tendance à se voir comme proche parent, alors que la parenté se trouve quelque part au milieu de l’Océan Atlantique. Au plaisir de vous relire.

Publié le 26 Janvier 2023
3
@Stog 2. Ah bravo, deux pouces, écriture à cru, authentique, c'est âpre, énergique, populo, intelligent aussi, le suspense prend aux tripes, âmes trop sensibles attention... L'histoire, qui ressemble pas mal au vécu de l'auteur, nous entraine donc dans une saga familiale et personnelle au milieu des terres d'élevage du Québec des années 70, on y entre par les sacrifices d'animaux auxquels les paysans ont toujours voué leurs efforts, fruits de leur fierté et de leurs espoirs de croissance, on y passe direct aux sacrifices des fermiers sur le temple de la spéculation, puis on entre dans les bars interdits aux femmes qui prodiguaient leur unique réconfort aux hommes modelés par la rudesse, on cotoie enfin le milieu estudiantin et révolté encore ouvert aux fils de cow-boys congédiés de leurs terres... On se croirait dans un road trip américain ou un western ! Erreur, c'est le Québec, Tabernak ! Juste les mots qui nous font sentir l'infusion solaire du voisin Yankee plus au sud... C'est social, anthropologique, c'est un rodéo, sur le dos de la bête à cornes ou sur celle estampillée Harley D... A déguster... Avec une poutine (c'est vegan !)
Publié le 26 Janvier 2023

@J-L G merci pour votre commentaire

Publié le 04 Juin 2022
2.4
C'est du bon vieux Wesr End enfourché Harley Electra Glide
Publié le 01 Juin 2022

@Maia Garelha, mes deux amis vous font le bonjour et vous remercient.

Publié le 29 Mai 2022

@Stog2
Avec ce livre, je me suis fait deux potes que ai j'ai accompagnés dans leurs aventures et appris des mots nouveaux.
Merci !

Publié le 27 Mai 2022

@Ibrahim tembely : thumb up

Publié le 21 Mai 2022

Interesting

Publié le 21 Mai 2022

Good

Publié le 01 Mai 2022

Bonjour @ Bernardello Dino! je suis très content que ça vous ait plu. Oui, il y a du vécu et du bluff, le tout est de savoir dans quelle proportion. Merci de m'avoir lu.

Publié le 18 Mars 2022
3
Un récit mouvementé qui raconte l'histoire d'une vie dans laquelle où l'on sent le vécu à plein nez ? Bel instant de partage.
Publié le 18 Mars 2022

@Laurent Lereverdy. Très heureux que ça vous ait plu. Merci de m'avoir lu.

Publié le 02 Mars 2022

@Agostini Francois-Xavier, merci pour les étoiles et, surtout, de m'avoir lu.

Publié le 01 Mars 2022

@Alix Cordouan. Merci de m'avoir lu. Votre commentaire élogieux me fait chaud au cœur.

Publié le 01 Mars 2022

@Lisbeth-, Merci de m'avoir lu. Votre commentaire correspond à ce que j'essaie, humblement, de faire.

Publié le 01 Mars 2022
3
@Stog2 On est très loin des pleurnicheries nombrilistes et des mièvreries débordantes de bons sentiments sirupeux qui nous envahissent tous les jours un peu plus. Une histoire, de vrais personnages, de l’humour, de grands espaces, de la musique, de l’amour, de la castagne… la vie quoi, comme seuls savent la décrire les gens qui se sont battus avec l’existence. Merci pour ce bol de liberté revigorant.
Publié le 01 Mars 2022
3
Magnifique Blues et chevauchée fantastique, vous parlez peu, mais vous laissez deviner. Bravo !
Publié le 01 Mars 2022
3
Bonjour voici 5 étoiles filantes, pour l'idée, par ces temps difficiles ( pourtant bien prévisibles ) continuons à créer. En attendant bonne lecture à tous les auteurs libres COMME VOUS ET MOI sur monbestseller.
Publié le 01 Mars 2022

Bonjour@Lamish ter... Et pour moi... c'est toujours un grand plaisir de recevoir votre appréciation . Venant de vous...ça compte! Merci de m'encourager Michèle. Amicalement Guy

Publié le 24 Février 2022

@madline7. j'ai vérifié, q'reokoijk ,c'est pas de l'esperanto !

Publié le 22 Février 2022

Chère@Catarina Viti. Je suis extrêmement heureux de l'accueil que tu fais à mon récit. La pudeur m'empêche dans dire plus. Sauf que...je sens les molécules d'ocytocines percoler au sommet de ma boîte crânienne. Merci cousine!

Publié le 19 Février 2022
3
Je ne suis plus tout à fait objective quand il s'agit de commenter Stog... à moins que... ********** A moins que ce soit l'inverse : que j'aie choisi depuis longtemps de lire Stog parce que je sais que je vais aimer. ********** Alors, bien, aimer quoi ?****** Toujours la même chose : une vision du monde, la générosité, la fraternité. Et ici, dans ce texte, c'est énorme. "Toute comparaison est odieuse", je sais, mais je ne peux m'empêcher : il y a du Springsteen, il y a des Cohens (The Big Lebowski) dans l'amitié qui unit les deux amis, en galère sur une coquille de noix dans l'immensité de l'existence, ballotés par les vents mauvais de la saloperie... Enfin, voilà que je m'égare. Et pis, y a aussi une langue... ça y est, y s'lâch" notre chum d'outre-Atlantique, notre cher cousin.****** Voilà, c'est dit "quand j'aime un jour, j'aime pour toujours". Lisez donc, Tabernacle !
Publié le 19 Février 2022