La librairie des bannis

207 pages de Philippe De Vos
La librairie des bannis Philippe De Vos
Synopsis

Annabelle est une femme libre, aventurière, héritière d'une fortune acquise dans les laboratoires pharmaceutiques. À la mort de ses parents, elle laisse tout à son frère contre un gros chèque et part vivre ses aventures.
Mais devenue quadragénaire et mère de 4 enfants , elle pose ses valises. Elle rêve d'une autre vie. Cette vie là va lui être proposée par un hasard qui n'en est pas un : ses pas l'amènent un jour d'orage dans une impasse où se niche, à l'abri des regards, la librairie "Les bannis". Tenue par maître Vamana, cette librairie va offrir à Annabelle plus qu'elle ne l'espérait de cette nouvelle vie. Une surprise ! Parmi les livres, elle découvre un auteur inconnu mais talentueux : Fergus Sanfaçon. Et Sanfaçon détient un énorme secret…

Publié le 14 Mai 2022

Les statistiques du livre

  18 Classement
  605 Lectures 30 jours
  767 Lectures totales
  +9 Progression
  0 Téléchargement
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 7 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Wilfrid TETARD
Bonsoir Wilfrid, je suis très flatté de ce commentaire si élogieux. Même le petit bémol sur la fin ne gâche pas mon plaisir. Pour le grand écart entre mes pécores (4 pour le prix de 3) et la librairie des bannis, je ne sais que dire. C'est bien du même cerveau que ces deux histoires sont sorties. Et je n'en ai qu'un ! La différence, toutefois, c'est que, vers 2018, j'avais écrit une quarantaine de pages d'un livre que j'avais intitulé Fergus Sanfaçon et j'avais ensuite bloqué. En début d'année, j'ai repris l'idée, mais en lui donnant un nouveau début et en jetant la moitié de mes pages à la corbeille. Restait juste Fergus Sanfaçon que mon héroïne Annabelle découvrait par hasard. Je pense qu'en fait, l'histoire a mûri dans mon esprit et finalement a vu le jour cette année.
J'y ai mis tout un tas de choses que j'avais en tête : des livres lus, des lieux visités, mes lectures de revues anciennes (d'où le Gil Blas). Et comme par magie, là où ça bloquait, les éléments se sont enchainés pour remonter le temps.
Philippe

Publié le 20 Juin 2022
5
Fichtre ! il y a autant de différences entre "4 pour le prix de 3" et ce livre qu'entre les drolatiques "San-Antonio" - romans de gare virtuoses mais romans de gare tout de même ! - de Frédéric Dard et les prodigieux hors-série qui furent le bouquet final de l'oeuvre de cet immense auteur ("Y a-t-il un français dans la salle", "La vieille qui marchait dans la mer",..., je n'énumère pas les 9 : je les ai évidemment tous mais là n'est pas le sujet...) Cher Philippe, vous faites preuve dans ce livre d'une érudition absolument sidérante. Dans quelle oubliette tortueuse avez-vous trouvé trace du journal "Gil Blas", ayant effectivement existé et correspondant aux caractéristiques que vous décrivez ? Je viens d'apprendre que "Les trois mousquetaires" n'étaient pas l'oeuvre de Dumas (apparemment vrai ! Laissez-moi vaciller et tituber un instant pour me remettre du choc !), l'existence du mot "Uchronie", les spécificités du "Passage Choiseul"... J'ai même été tenté d'ouvrir un moteur de recherche pour voir si, par hasard, le "Maître" de l'île aux singes et Fergus Sanfaçon ne correspondaient pas à des personnages réels mais disparus de la mémoire collective... Bref : un livre brillant, original, étayé, mais qui bien sûr n'évoque en rien une ennuyeuse encyclopédie ! Tout cela est léger, vif, drôle, vivant. L'histoire est évidemment passionnante, passant d'une fausse insouciance au fantasmagorique. Quant à la conclusion, vous avez fait un choix qui n'aurait probablement pas été le mien, mais, inévitablement, il fallait en faire un et nul doute que le vôtre séduise bien des lecteurs.
Publié le 20 Juin 2022

Bonjour @Dick C. Heureux de vous retrouver ici, à pousser la porte de la librairie des bannis.
IL est vrai qu'à travers une histoire qu'on pourrait presque qualifier d'enquête policière, puisque l'héroïne de l'histoire remonte le temps sur les traces d'un certain Fergus Sanfaçon, le propos initial était de m'insurger contre cette cancel-culture, contre la censure, l'autodafé, le bûcher pour les livres ! Et où se niche le combat de ces tenants des bonnes mœurs ? Dans un mot ! Une idée ! quelque chose d'aussi anodin que faire parler des animaux etc.
Maître Vamana fondera cette librairie pour que quelque part sur cette terre, tous les livres blâmés puissent être réunis. Une sorte de sanctuaire.
Mais comme vous m'avez lu, vous savez que maître Vamana n'est pas que le propriétaire de cette librairie. Il détient un immense secret… l'un des grands secrets de l'histoire de l'humanité.
Philippe

Publié le 17 Juin 2022
5
Bonjour@Philippe De Vos outre l'intrigue des plus originales, je retiens que votre intention première pour ce remarquable ouvrage était de pointer du doigt la censure, l'autodafé, la mise au ban de plusieurs milliers de livres. Cette cancel-culture nous désespère, vous et moi, aussi je vous remercie beaucoup de votre plaidoyer en faveur de nos amis les livres et pour la Culture en général. Je vous souhaite un bel après-midi, au frais ! Bien cordialement. DC
Publié le 17 Juin 2022

Bonjour @Sandrine C… et merci pour ce commentaire. Je l'avoue, j'ai beaucoup écrit ces dernières années et encore plus ces derniers mois. J'ai laissé, sur le site, deux nouveautés il y a peu : la librairie des bannis et 4 pour le prix de 3. Et vous avez raison, il y a eu une espèce de frénésie d'écriture qui s'est accompagnée d'une envie d'en finir vite. Trop vite sûrement, car je me suis permis d'accélérer dans ces deux cas précis, négligeant de développer ou bien d'en remettre une couche. Je comprends votre ressenti. D'ailleurs, lorsque j'en ai eu fini avec La Librairie des bannis et que je l'ai mis en ligne, je me suis fait la réflexion que j'aurai pu… ou je pourrais écrire un autre livre de la même histoire. la prendre à l'envers si vous voulez, ou plutôt par le début. Enfance de Fergus Sanfaçon, sa vie passage Choiseul, suicide de sa mère, son autre vie au Passage, ses études, ses amours, sa philosophie de vie, son passage sur L'ile des Singes, sa rencontre avec son éditeur, l'incendie, l'Occupation, la fermeture de la librairie, son incendie, la rencontre avec les grands-parents d'Annabelle, son passage aux Indes, leurs découvertes (scientifique et philosophique), la mort des parents d'Annabelle (ses aventures de femme aventurière et" moderne"), la réouverture de la librairie des Bannis, le mystérieux Vamana, la relance du Gil Blas, les aventures d'Annabelle, la rupture avec son frère, ses grossesses, ses hommes, ses quarante ans, sa rencontre avec Vamana jusqu'au dénouement.
Tout cela peut allègrement faire un bouquin trois fois plus long avec plein de développements, et même une saga.
Comme je vous l'ai dit, j'y ai songé après. Alors, pourquoi pas un jour ! Mais ceci est un autre livre.
Philippe
PS : j'ai laissé trainer exprès un ou deux private joke qui, s'ils ne sont pas compris par tous, n'altèrent pas la lecture.

Publié le 14 Juin 2022
4
Un livre que l’on lit avec curiosité. D’un auteur qui a beaucoup écrit, et parfois va un peu vite, comme si maintenant qu’il avait tant écrit, il pouvait se permettre quelques facilités, des raccourcis, aller à son essentiel, oubliant qu’on peut être à la traine, de non dits, de sous entendus, d’explications, de stabilos qui surlignent un peu, insistent parfois. Cela dit, c’est fin, cultivé, léger et bien sûr on ne peut qu'aimer. Merci !
Publié le 14 Juin 2022

@Vincent Winand
L'un des personnages le dit, dans ce roman : Tout a déjà été écrit. Donc, ce qui compte, c'est le "voyage" proposé. Puisqu'il vous a plu, alors j'ai réussi mon pari.
Merci pour ce commentaire.
Philippe

Publié le 11 Juin 2022
5
Une idée connue mais bien amenée. J´ai apprécié le voyage.
Publié le 11 Juin 2022

@Baligand Michel Laurent
Bonjour Monsieur Baligand. Voilà un commentaire qui fait chaud au cœur. Comme cette histoire, bien que non polar, est écrite sous le style "enquête" : on part à la recherche de Fergus Sanfaçon, quatre-vingt ans après qu'il eut fini d'écrire. De maigres indices aident mon "enquêtrice". Je suis heureux que cette remontée dans le temps, avec ses différents lieux vous ait tenu en haleine.
Et là, c'est l'auteur qui remercie son lecteur.
Bon dimanche à vous
Philippe De Vos

Publié le 05 Juin 2022
5
Je viens de terminer votre livre, la librairie des bannis; cette histoire m'a beaucoup plu. Monsieur Philippe De Vos, cette histoire tiens en halène jusqu'à la dernière page, voire ligne. J 'espère encore vous lire, car votre style est très fluide. Avec mes sincères remerciements pour ces quelques jours passés ensemble. Mes sincères salutations littéraires. Cordialement Michel Laurent Baligand
Publié le 04 Juin 2022

@Fabre d'Eglantine
Lorsque je reçois la notification de mBS d'un nouveau vote sur l'un de mes textes, je suis impatient et en même temps inquiet de savoir à quelle sauce j'ai été mangé ! Là, je dois dire que votre commentaire m'a simplement ému. Ça fait juste du bien ! Alors, si ma librairie vous a apporté du plaisir, votre commentaire le lui a rendu !
Merci.

Publié le 01 Juin 2022
5
@philippe de vos Alors, là, je tire mon chapeau ! L'intrigue hyper originale, l'écriture fluide et imagée, le second degré, la tonalité mi-sepia, mi-Nestor Burma. C'est juste un pur gemme... Comment des éditeurs peuvent passer à côté de cette pépite ? Que fait la police ?!! Où sommes nous ? Qui sommes nous ? Où allons nous ? C'est à désespérer de l'engeance humaine ? Merci pour ce doux bain de fraîcheur dans un monde de rustres...
Publié le 01 Juin 2022

@albumine Painsec
Et vous y connaissez un rayon, dans ce domaine.
Sinon : la bio explique la chose !!!!!!

Publié le 15 Mai 2022

Gaffe ! Un auteur indélicat vous plagie. A moins que ça ne soit le contraire. Ou que nous assistions ici, en direct, à un dédoublement de personnalité...

Publié le 15 Mai 2022

@FANNY DUMOND
Bonsoir Fanny/Patricia
Merci de votre amical soutien. Je suis toujours heureux lorsque mes lecteurs et mes lectrices apprécient mes écrits et mieux, comprennent ma démarche : raconter une histoire et semer ici et là quelques réflexions sur notre monde.
Pour ce roman, je me suis glissé dans la peau d'une femme. Enfin presque ! Parce que comme on dit d'Annabelle : elle vit comme un mec ! Mais c'est pourtant une femme féminine, une aventurière qui découvre, ici, une autre sorte d'aventure, grâce à cette librairie et grâce à la découverte des romans de Fergus Sanfaçon.
Merci à nouveau d'être toujours présente dans la lecture de mes textes et dans vos commentaires toujours judicieux.
Philippe

Publié le 14 Mai 2022
5
Bonsoir@Philippe De Vos Pour être lectrice de Poe, Kafka, Zweig... j'aime beaucoup ce genre d'histoires étranges qui m'embarquent dès les premières lignes. Je vous remercie pour cette belle lecture sur une femme libre, cultivée, aventurière, mais toujours femme et qui cherche à donner du sens à sa vie mouvementée jusqu'à sa prise de conscience de faire du livre sa vie " j'aimerais devenir un personnage de roman, j'aurais l'éternité devant moi ", dit-elle entre plusieurs autres réflexions tout autant à méditer. Pour ne pas déflorer le sujet/les sujets, je laisse vos lecteurs la suivre dans ses surprenantes découvertes. Bravo ! Philippe pour ce dernier-né et bonne soirée à vous. Bien cordialement. Fanny
Publié le 14 Mai 2022