"Galerie de portraits (à la manière de)... Sans complaisance aucune."

50 pages de Boris Phillips
"Galerie de portraits (à la manière de)... Sans complaisance aucune." Boris Phillips
Synopsis

Un père, humaniste féru de La Bruyère, expose à son fils quelques "curieux" qu'il a connu. Il les brocarde et les égratigne tout en gardant un regard porté vers l'avenir et, le plus souvent,indulgent. Son but est d'épargner à sa descendance quelques pièges...
Les personnages "négatifs" sont outrés, ubuesques, c'est une figure de style afin de donner de la légèreté à un sujet grave : l'humanité doit primer les apparences !

5650 lectures depuis la publication le 16 Décembre 2013

Les statistiques du livre

  223 Classement
  107 Lectures
  +28 Progression
  4.1 / 5 Notation
  16 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

30 commentaires , 9 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Merci @Lys Jean-Luc d'avoir ajouté cet opus à votre bibliothèque;
En espérant qu'il saura vous plaire...
Boris Phillips.

Publié le 23 Mars 2019

Ma pauvre @lucie Pergola, je suis au désespoir de vous annoncer que les rédacteurs de "Le Petit Versaillais" vous ont refilé un tuyau percé... Ou alors s'agissait-il d'une des plaisanteries de potaches auxquelles ils se livrent dans le numéro du premier avril ?
Toujours est il que la sépulture de cet auteur aurait bien eu du mal à être profanée – fut-ce de l'intérieur – dans le cimetière de Versailles le 16 décembre 2013 puisque le plaisant mémorialiste avait été enterré dans la basilique Saint-Julien de Brioude – Haute-Loire – et que cet édifice religieux ayant eu eu à subir quelques avanies à l'époque de la la Révolution, on ignore où reposent ses restes.
Pour quelqu'un qui prétend « être née dans les livres », un tel manque de sérieux me semble préjudiciable : ne pas vérifier ses sources est indigne d'une « lectrice compulsive » !
En conclusion, je peux vous affirmer que si vous aviez été de mes élèves, la cuistrerie de votre propos vous aurait valu un zéro pointé.
Avec une cordialité toute mitigée et une pointe d'humour grinçant.
Boris Phillips.

Publié le 22 Mars 2019

Un grand merci, @lucie pergola, pour m'avoir fait rire de si bon matin !
Je présume que maintenant vos autres avatars vont partir à la recherche d'anecdotes croustillantes du même tonneau ?
Faites donc : le "suffisant auteur de troisième zone" que je suis n'attend que cela !
Après tout - et vous remarquerez que je prends soin de votre bien-être mental - vous risquerez moins le surmenage intellectuel qu'en comptant les virgules.
Vous avez beau changer de nom, votre style aussi creux qu'ampoulé est reconnaissable entre tous.
Vous comprendrez aisément qu'user d'une formule de politesse à votre égard serait une hypocrisie dont je peux aisément me passer.
Boris Phillips.

Publié le 22 Mars 2019

Merci, @FANNY DUMOND, de vos étoiles comme du commentaire.
Un de mes "caractères" - devinez lequel - a très mal pris la description que je faisais de lui et j'ai reçu des menaces par téléphone... Ce qui n'a fait que me conforter dans l'opinion que j'ai de lui !
Effectivement, Charles et William - ce n'est pas une plaisanterie - comprennent de plus en plus que je ne suis pas "que" leur père ; entre autres lors de journées passée à la pêche...
Il va me falloir écrire une "suite"... Après tout, Marc a - lui aussi - deux fils !
Amitiés.
Philippe.

Publié le 19 Août 2018
5
Je me suis régalée cher @Boris Phillips à lire votre texte dans lequel j’ai retrouvé toute votre humanité, votre philosophie de vie et votre sagesse. Ces 5 types de personnages (pour lesquels vous éprouvez une certaines commisération) sont forts bien analysés à la manière de « La Fougère » ;-))) Effectivement, leur manque d’humanité les conduit à finir seuls et isolés du reste du monde. J’ai également beaucoup aimé les confessions de ce père qui reconnaît avoir négligé ses enfants, bien qu’il les aime ; ainsi que la leçon donnée à son fiston pauvre en champ lexical : « la véritable opulence est celle de la pensé et de l’honnêteté de l’esprit ». Et bien évidemment, votre conclusion : « que vaut une copie sans thèse et antithèse ». Merci beaucoup pour votre texte très abouti où alternent : votre humour sans pareil, délicieux apartés, décors léchés où j’ai eu grand plaisir à m’immerger, connivence amicale père-fils et qui me rappelle une phrase lue quelque part : « c’est en vieillissant qu’un homme prend conscience que son père est son meilleur ami ». Amicalement. Fanny
Publié le 06 Août 2018

@Adelyre.
Si vous décidez de lire tous les Boris Phillips, je vous souhaite bien du courage!
La "suite" est en gestation: et oui, Marc a deux fils; Que pourront-ils échanger?
Si certains "fâcheux" disparaissent, d'autres peuvent les remplacer...
Cordialement.
Boris.

Publié le 24 Mai 2016

@Lorie19.
Merci de m'avoir mis dans votre bibliothèque.
J'attends vos appréciations.
Cordialement.
Boris Phillips.

Publié le 03 Mai 2016

En toute honnêteté, en poursuivant ma lecture, je me suis dit qu'une suite pouvait se faire. Ravie de le savoir. Pour ce qui est du fils, j'ai un frère de 18 ans alors les " darons", "ouaich", "cimer" et autres joyeusetés, je connais et bataille contre, c'est une calamité ce langage, enfin ça n'engage que moi. Cordialement.

Publié le 02 Avril 2016

@Dany b.
Merci à vous.
Puisque vous avez lu les autres commentaires, vous savez qu'une suite est prévue.
Et puis merci de n'être pas tombée dans la facilité de considérer le personnage du fils comme "surjoué".
Cordialement.
Boris.

Publié le 02 Avril 2016
5
Quelle idée. Vous ne manquez pas de créativité, on peut le dire. Je rejoins certains commentaires, il est fort intelligent et original d'avoir dépeint des portraits à la façon La Bruyère. La transmission des valeurs d'un parent à son enfant est une chose précieuse. Pour moi il n 'y a rien de plus important, peu importe si l'enfant adhère ou non, le principal est de transmettre une idée, une pensée, un savoir pour qu'à leur tout; il puisse être capable d'avoir leurs propres pensées. C'est pour tout cela que je vous ai attribué 5 étoiles. Encore une fois, il fallait y penser, en ça, bravo. Dany
Publié le 02 Avril 2016

@ Dany b.
Merci d'avoir mis cette nouvelle dans votre bibliothèque.
Vous avouer qu'elle fait partie des "préférées" de ma production "littéraire" serait un euphémisme!
Votre appréciation comptera beaucoup pour moi!
Cordialement.
Boris Phillips.

Publié le 29 Mars 2016

@Mary Cousin.

Merci de votre note élogieuse, tant pour le style que pour le reste!

Les personnages sont si "éclatants de vérité" qu'ils existent dans la réalité... Mais tout cela, je l'ai déjà expliqué!

Attendez la suite... Pour l'instant, je suis très occupé à une réécriture de "Bossuet était un c..."... ce qui me demande un énorme travail de documentation: les extraits de nos bons vieux "Lagarde & Michard" étant trop souvent tronqués (enfin, dans le texte, j'emploie d'autres termes)...
Cordialement.
Boris Phillips.

Publié le 13 Décembre 2015
5
Excellent traité documenté de l'art de parler de la transmission intergénérationnelle! Pour le reste, un très beau tableau de personnalités croquées à la mode La Bruyère, certaines sont éclatantes de vérité.
Publié le 13 Décembre 2015

@ Colin Kaslan.

Merci pour la note!

Le personnage du fils n'a rien d'outré: mes fils parlent (et raisonnent) réellement ainsi...

Une suite est prévue: Marc, un an plus tard, reçoit son garçon cadet...

Les "personnages secondaires" existent (ou ont existé)... Aussi bien les négatifs que les positifs... Cela m'a valu des réactions mitigées!

Cordialement.
Boris.

Publié le 17 Octobre 2015
4
J'ai beaucoup apprecié la lecture. Si je peux me permettre un commentaire, les interventions du fils sont légèrement trop surjouées (vocabulaire, verlan forcé, expression), il a l'air beaucoup plus fin que ce que ne laisse penser sa façon se s'exprimer. Cela trouble un peu la credibilité de l'échange. Pour le reste un très bon texte et des personnalités croquées à la mode LaBruyère, certaines sont criantes d'authenticité. Bravo.
Publié le 15 Octobre 2015

Gaffe au mal de mer alors en lisant TOUS les Sophie Angeli Chacoux... jajaja...

Parce que ça vire et ça tangue sur les vagues, et que le mal de mer arrive vite ! Moi-même je l'ai parfois... Eh Woui, juré !

Mais promis je vais aller voir TOUS les Phillips... et s'ils sont tous semblables... promis je les embarque TOUS !

Sophie

Publié le 21 Avril 2014

@Sophie Angeli.
Merci pour la note!
Comme je le précisais à une autre lectrice, ce bouquin est loin d'être fini!
J'ai déjà reçu des menaces... Cela m'encourage à en rajouter quelques couches!
Cordialement.
Boris / Philippe.

P.S. Si vous décidez de lire tous le "Phillips", c'est que vous escomptez une longue navigation!

P.P.S. Promis, je vais lire le vôtre... Problème, j'ai le mal de mer en traversant les ponts de la Seine (c'est de Brassens et, oui, j'ai un sens de l'humour tordu!).

Publié le 27 Mars 2014
4
Vu... mais à relire... dans la gamme des auto-portraits, bienvenue au club ! Je prends pour mes nuits océaniques Sophie Angeli Chacoux
Publié le 26 Mars 2014

@Pierre Bacelon.
Merci pour votre note et votre appréciation élogieuses.
Les érudits des siècles passés parlaient volontiers d'hérédité psychologique... Un génie a développé ce concept "transgénérationnel"... Soit, je le brocarde un peu dans ma nouvelle; paix à ses mânes.
Comme je ne suis qu'un horrible "mercanti", je vous invite à lire les autres "Phillips" parus sur ce site!
Cordialement.
Boris Phillips / alias (?)

Publié le 23 Mars 2014
5
Excellente étude documentée de l'art de parler du transgénérationnel!
Publié le 22 Mars 2014

@toune.
Merci d'avoir mis mon livre dans votre bibliothèque!
J'espère que vous airez autant de plaisir à le lire que j'en ai eu à l'écrire!
J'attends votre note ainsi que vos appréciations... Cela ne pourra que m'aider à progresser!
Cordialement.
Boris.

Publié le 19 Mars 2014

@CristelD.
Merci pour la note.
Je m'occupe du pff de "Bossuet..." dès demain... Ce soir, comme tout bon retraité, je vais jouer au tarot!
Il y aura d'autres chapitres: mon échantillonnage de fâcheux est loin d'être épuisé... Celui de mes amis non plus!
Si vous me rejoignez sur "facebokk", je vous expliquerai le pourquoi de ce livre: un douloureuse confidence qui n'a rien à faire sur ce site de lecture!
Vous allez rire: j'ai récemment passé une soirée avec mon ami Saïd, il m'a dit "je ne peux pas te mettre une note parce que je te connais, pourtant je l'aime ton bouquin!"

Cordialement (en attendant de vous lire).

Boris / Philippe.

P.S. Puisque vous connaissez mon patronyme, vous comprenez pourquoi je ne peux publier sous mon vrai nom...

Publié le 13 Février 2014

Rebonjour, je viens de mettre votre livre "Bossuet...) dans ma bibliothèque et oh ! surprise ! impossibilité de l'ouvrir, pourriez vous me l'envoyer comme les autres, merci

Publié le 12 Février 2014
4
vous avez su redonner un nouveau souffle à ce livre qui est, je trouve, un peu ignoré de nos jours, mais la fin m'a laissée sur ma faim : j'en voulais encore plus !!! Dans les Caractère, pour ma part j'ai un faible pour le diptyque Giton/Phédon, et j'aime bien cette phrase " il n'y a au monde que deux manières de s'élever, ou par sa propre industrie, ou par l'imbécillité des autres ", malheureusement toujours vérifiable !!! merci pour ce moment de lecture, et avez- vous prévu de rajouter d'autres personnages à votre galerie ?
Publié le 12 Février 2014

Merci Annie.

Je ne ressens pas la conclusion comme "moralisante" (mais ce n'est qu'une question de sémantique!); à mon sens, elle contient tout l'espoir qu'un père peut placer en ses fils!

Certains "malfaisants" se sont reconnus et j'ai déjà reçu des lettres de menace... Ce qui m'encourage à continuer!

Cordialement.
Boris / Philippe.

P.S. J'aurais plaisir à vous lire: qu'avez-vous publié?

Publié le 11 Février 2014
4
S’inspirer de Jean de La bruyère pour l’esprit caustique, c’est bien pensé, et j’irai même jusqu’à Jean de La Fontaine pour la conclusion moralisatrice de chaque délirant. Merci pour ce bon moment de lecture.
Publié le 10 Février 2014

En ce qui concerne mon roman, je pense qu'en cliquant sur mon icone, le lien se fait de suite, enfin c'est ce qui se passe de mon côté.

Merci encore pour l'envoi.

Et en ce qui concerne mes commentaires, si j'aime, cela est proportionnel à la note, sinon je ne note pas, mais je laisse un commentaire qui peut être négatif ou pas suivant si je ne trouve pas sur quel critère ma note peut porter. il y a des textes qui me laisse souvant dans l'incertitude ! j'évite aussi de tenir compte des fautes d'othographes, à moins que cela ne soit catastrophique - n'ayant pas moi-même mis sur ce site un livre dont la correction n'est pas aboutie, cela ne serait pas juste ! et enfin la présentation n'entre pas en ligne de compte. Voilà, à bientôt donc ! Et on ne choisit pas toujours le nom que l'on porte !!! Il y a aussi bien pire à porter que le votre, dans mon petit village il y a des patronymes assez particuliers  !!!

Publié le 09 Février 2014

@CristelD.
Les 2 pdf partent dans l'après-midi... Pour l'instant, dans mon village du Loir et cher (vous connaissez sans doute la vieille rengaine de Michel Delpech...), c'est l'heure de l'apéro... Je sacrifie au rituel dominical... Quoi! Qui a osé dire que j'avais un sens de l'humour tordu?
Il est vrai que je reproche à "monBestSeller.com" le fait qu'il ne soit pas facile de retrouver un auteur si l'on ne connait pas le titre de sa publication... Il parait que c'est à l'étude!

Cordialement.
Boris / Philippe.

Publié le 09 Février 2014

bonjour, oui le pdf pourrait m'intéresser car cela fait deux jours que j'essaye de lire votre texte et impossible d'ouvrir celui-ci, ni des paroles d'hommes,cela est-il toujours possible? Et oui, je suis "auteur" sur ce site ou plutot j'ai une histoire diffusée, cordialement.

Publié le 08 Février 2014

@cristelD.
Pour le pdf, je voulais dire que ainsi vous pourriez l'imprimer...

Publié le 07 Février 2014

@cristelD.
Prenez votre temps...
Il est vrai que la lecture sur écran n'est guère facile... Quant à moi j'ai un "super grand écran"; de l'avantage d'être un retraité (pour invalidité) de la Sainte Éducation Nationale... Qui a dit que j'avais un sens de l'humour tordu?
Je peux, toutefois, vous simplifier la tâche en vous envoyant un pdf à votre adresse courriel.
Il y a d'autres bouquins signés "Phillips". Le plus abouti, pour l'instant, étant "Tout simplement, des paroles d'hommes..." qui vient de paraître et monte en flèche... Je crois d'ailleurs vous avoir envoyé une invitation à ce propos ( ? - ! ).
Pour mes autres ouvrages, oubliez, pour l'instant la pièce de théâtre "Elle voulait que j'écrive sur elle..."; je n'en suis pas content du tout et la retravaille, résultat à la fin du mois!!

Cordialement.
Boris / Philippe.

P.S. Vous pouvez aussi me suivre sur "facebook"... Je sais, c'est assez "mercanti" mais "qui veut la fin en prend les moyens"...

Publié le 07 Février 2014

Bonsoir, Boris ph. Phillips. J'ai commencé votre texte, mais la lecture sur écran n'étant pas très agréable pour moi, je préfère le livre papier ! Je prends mon temps, et je lis aussi beaucoup de choses en même temps, je pense avoir fini pour la fin du mois !

Publié le 06 Février 2014

@Pierre Bacelon.
Merci de m'avoir mis dans votre bibliothèque... Votre note et vos appréciations comptent pour moi... Quelles qu'elles soient!!

Boris / Philippe.

Publié le 24 Janvier 2014

@cristelD
Merci de m'avoir mis dans votre bibliothèque...

J'attends votre note et votre commentaire!
Êtes-vous auteur? Quel est votre texte?

Une nouvelle version de mon premier texte va paraitre bientôt... Je l'ai déjà signalé à d'autres lecteurs et ne manquerai pas de vous envoyer une invitation.

Boris / Philippe.

Publié le 24 Janvier 2014

@Céline Jeanne.
Merci de m'avoir mis dans votre bibliothèque... Il ne vous reste plus qu'à me lire et à me donner vos appréciations ainsi que votre note...

Boris / Philippe.

Publié le 23 Janvier 2014

@didier11

Sans problème! Rien ne vous empêche de lire les autres "Phillips"... A ce propos, une nouvelle version de "Tout simplement, des paroles d'hommes..." est à paraître dans les jours qui suivent... Alors à bientôt!!!

Boris.

P.S. Boris Phillips est bien entendu un pseudonyme, mon patronyme est bien trop connu en littérature.

Publié le 18 Janvier 2014

Allez!,un autre!

Publié le 18 Janvier 2014

@Claire.
Merci pour le commentaire!
L'autobiographie n'est pas mon fort... Mais je fais mon possible!
Pour moi, l'humanisme et l'espoir dans le futur sont des valeurs réelles et incontournables.
Boris.

Publié le 06 Janvier 2014
4
à lire d'un bout à l'autre sans coupure...et à relire à petites gorgées !!
Publié le 05 Janvier 2014