Paparrain

218 pages de Zoé Florent
Paparrain Zoé Florent
Synopsis

Pour compenser le fait de ne pas avoir de père, Maël, môme de six ans, s’entiche du Président.
Quant à Justine, sa mère, elle ne vit que pour son fils.
Ami de longue date, Alban répond toujours présent.
Écrivaine à petit succès, Solène vit avec sa fille sous le même toit que Justine et Maël.
Édith et Olivier, les grands-parents, couvent ce petit monde avec abnégation.
Quelques chamboulements vont se produire et enclencheront le processus d’anamnèse d’un des personnages.

Cette fiction contemporaine a déjà été mis en ligne chez MBS en février 2022, puis élue livre + le 4 mars avant de disparaître en mai contre mon gré. Je lui octroie une nouvelle vie, pour les lecteurs qui n’auraient pas eu le temps de la découvrir.

Publié le 05 Mars 2023

Les statistiques du livre

  1185 Classement
  46 Lectures 30 jours
  1194 Lectures totales
  +58 Progression
  4 Téléchargement
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 8 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Michel LAURENT Waouh, waouh, waouh... voici un commentaire qui ravit Michèle et Zoé, bien que les laissant sans voix... Je vais le relire pour le plaisir, mais à petites doses, afin de ne pas prendre le risque de voir épaissir mes chevilles ;-).
Mille mercis, Michel, bises et bonne soirée !
Michèle

Publié le 19 Février 2024
5
Évidemment, les lourdauds comme moi qui découvrent ce roman avec retard n’ont plus grand-chose à dire. Enfin plus grand-chose d’original. Parce que c’est vrai, Michèle a « les talents d’une écrivaine accomplie ». L’écriture est fluide, coulée, elle enchante l’oeil et murmure délicatement à l’oreille du lecteur. Michèle opère les cœurs sans anesthésie ; il n’y en a pas besoin, tant le scalpel est fin et tranchant, le geste précis et délicat. Sous sa plume, les amnésiques retrouvent la mémoire et les dépressifs renaissent à la vie, tant elle est passée maître dans l’art de fouiller les tréfonds de l’âme humaine. Superbe roman psychologique dont l’héroïne Justine et son double traumatique vont longtemps nous inquiéter, avant que Michèle ne parvienne brillamment à les réconcilier. Une fois encore du grand Art.
Publié le 19 Février 2024

@Alhéna Skat quel plaisir de vous retrouver tous deux ici, chers Alhéna et Jan !
Mille mercis pour votre adorable commentaire qui me ravit. Consciente de mes lacunes tout en étant perfectionniste, je suis loin d'être sûre de moi en matière d'écriture. Souvent tiraillée entre abandon et persévérance, des mots tels que les vôtres me motivent.
Merci du fond du coeur, et peu importe ceux qui se gausseront à me lire en plagiant des réponses qu'ils jugeront nunuches. Ce merci est sincère et traduit une émotion tout aussi sincère.
Nous ne nous connaissons pas, ou si peu, mais d'ores et déja`je vous remercie d'être vous, binôme fédérateur, capable de miracles.
Mille mercis encore. Je vous embrasse très fort. Prenez grand, très grand soin de vous,
Michèle
PS : comment ? Dois-je comprendre, cher Jan, que vous ne m'avez pas lue ;-) ?

Publié le 02 Novembre 2023

@Zoé Florent
Elle m’a dit que c’était bien et je la crois très volontiers !
Amicalement,
Jan

Publié le 02 Novembre 2023
5
Bonjour ma très chère amie Zoé, Je viens de terminer la lecture de votre roman. J’avais prévu de le lire en plusieurs étapes… Oui ! mais quand on lit une grande romancière telle que vous, j’étais loin de me douter que j’allais être happée par l’histoire et que j’en continuerai la lecture sans m’arrêter. Bravo pour votre inspiration ! Vous avez su développer d’une façon remarquable le thème où le petit Maël désire faire du président son « paparrain » pour remplacer son père, et ce terrible accident qui va laisser la pauvre Justine inconsciente, à la merci de cet ignoble individu. Pas étonnant que, livrée à ses fantasmes, elle ne puisse retrouver sa lucidité. La succession des événements, bien traités avec votre talent et votre belle écriture claire et précise, crée un suspense qui en fait un roman où s’y mêlent le dramatique et la psychologie. Merci pour cette belle histoire, qui me donne l’envie de lire le suivant. À très bientôt, chère amie. Je vous embrasse, gros bisous, Alhéna.
Publié le 02 Novembre 2023

@A.WELMAN Mille mercis pour votre commentaire bienveillant... et bien flatteur, venant de vous.
Je ne manquerai pas de terminer votre essai qui, en première partie, a ressuscité le souvenir d'expériences dont m'avait fait part un psychologue formateur ; expériences qui m'avaient autant bluffée que fait grandir... J'avais dix-huit ans ;-).
À bientôt. Bien cordialement,
Michèle

Publié le 05 Août 2023
5
La lecture de ce roman me semble bien agréable et je conseille d'en découvrir patiemment l'histoire relatée.
Publié le 05 Août 2023

@Annie Pic Tout présente matière à polémiquer pour qui en raffole, ici comme ailleurs, d'ailleurs. Je résiste, chère Annie, promis ;-) !
À bientôt, bises et bonne soirée,
Michèle

Publié le 27 Juillet 2023

@Zoé Florent
Chère Michèle,
INCROYABLE ! J'ignorais que même le classement d'un livre dans une catégorie, pouvait engendrer des polémiques. Décidément, par moments, ça vole très bas sur monBestSeller !
Ne vous laissez pas influencer, la résistance est de mise, classez votre ouvrage là où bon vous semblera. ;-))
Bises, Annie

Publié le 27 Juillet 2023

@Annie Pic Bonsoir chère Annie,
Jolie coïncidence de vous lire ce soir, car j'ai commencé votre dernier roman avant-hier avec l'intention de le finir demain, lorsque je serai plus disponible.
Pour vous répondre, il est vrai que, si l'engouement de Maël a été l'idée de départ de ce roman, sa mère, son amnésie et son anamnèse monopolisent peu à peu toute l'attention du lecteur. J'ai hésité, et puis ce prénom en tant que titre m'évoquant trop Sade, je suis restée sur ce premier choix. Un tort, certainement ;-).
Mille mercis pour vos étoiles généreuse, votre charmant commentaire, et à très vite.
Bises, et vu l'heure, pour ma part, je vous souhaite une bonne nuit !
Michèle
PS : concernant le choix du genre, qui fait souvent l'objet de débats aussi enflammés que chargés de préjugés ici, et après avoir opté pour différentes catégories, j'ai décidé de botter en touche avec roman/autre ; une facilité qui permet à mes romans de ne pas participer à des débats stériles et souvent partiaux ;-).

Publié le 23 Juillet 2023
5
Chère Michèle, j'ai suivi avec attention les divers états d'âme de vos personnages, et particulièrement : Justine et sa double personnalité, Justine et le spleen qui déferle dans ses entrailles, Justine et ses amours qui la poussent parfois au paroxysme de ses actions, Justine et ses névroses qui se révèlent, et Justine qui prend enfin son destin en main. D'une écriture experte et maitrisée, l'analyse est finement menée. Seul petit bémol, à mon avis le titre ne correspond pas à la teneur de l'histoire. Pour cet ouvrage à dimension romanesque, pourquoi ne pas l'intituler d'un seul prénom ? En l'occurrence "JUSTINE", plus fidèle à la trame du livre, qui devrait être classé dans le genre roman psychologique. Belle soirée à vous, bises, Annie
Publié le 23 Juillet 2023

Bonsoir @Pierre d'Arlet,
Avant tout, je tiens à vous dire combien je suis flattée par le simple fait que vous vous soyez intéressé à un de mes romans ; combien votre retour avisé et sincère me ravit.
Toute anecdotique et improbable qu'il soit, l'intérêt du petit Maël pour le Président a été l'élément déclencheur d´'écriture. En effet, c'est celui (toutefois beaucoup plus furtif) de mon petit-fils qui m'a soufflé l'idée de départ ; une idée que j'ai ensuite utilisée pour distiller quelques bulles candides au fil du récit. Comme quoi, c'est parfois l'élément le plus improbable qui s'inspire de la réalité ;-).
Pour le reste, disons que je me laisse souvent embarquer par mes histoires et leurs personnages. J'écris vite ; en immersion totale. J'aime user de la liberté offerte par le genre roman, comme forcer le trait, exagérer les situations, différencier les modes d'expression, mais je n'abandonne jamais la cohérence que j'utilise comme un fil conducteur pour ne pas perdre le lecteur. Un lecteur que je maltraite un peu, un lecteur de qui j'exige souvent une certaine ouverture d'esprit ; j'en suis consciente, le confesse ;-)...
Mille mercis pour votre retour généreusement étoilé et bonne soirée !
Michèle

Publié le 12 Juillet 2023
5
@Zoe Florent Contrairement à ce que laissent penser le titre et le synopsis, l'amitié partagée de l'enfant et du président reste anecdotique dans votre roman. Vous nous faites vivre avec finesse les péripéties souvent dramatiques de votre héroïne Justine dont la personnalité complexe se révèle tout au long d'un récit bien construit, comportant les rebondissements nécessaires à entretenir l'intérêt du lecteur. Les autres personnages sont bien campés aussi, même s'il y a quelquefois des scènes surprenantes et peu réalistes. Le choix d'employer assez souvent des expressions triviales m'a quelquefois gêné dans ma lecture, peut-être un souci de faire "vrai" ? , alors que votre qualité d'écriture ne le nécessite pas. Au final c'est un bon livre que j'ai eu beaucoup de plaisir à lire. Bravo!
Publié le 12 Juillet 2023

@Monique Louicellier Waouh, Monique, ça c'est du commentaire aussi rare que précieux ! Du genre qui fleure bon le nirvana de l'auteur. Il se fait tard, mais partant demain, je tiens à te répondre pour l'honorer dignement, ce com' spontané, sincère...
D'abord, ne te prends pas la têtes avec les gastéropodes ; après le passage de Michel Canal, entre autres, s'ils ne sont pas éradiqués, je les sais rares, et ça me va, tout comme la devise "À l'impossible, nul n'est tenu" ;-).
Pour le reste, je suis contente que mes personnages et leur historiette t'aient "embarquée", que ton âme sensible ait survécu aux quelques passages un peu trop crus ou dramatiques. A contrario, je suis désolée que l'ambiance souvent jouissive des plaisirs de la vie ait déclenché une compensation boulimique... Mais 4 kg de nourriture, même bonne... Rassure-moi, tu me fais marcher ? Tu veux que je me fasse du souci, c'est ça ? Bon, voilà, je me ronge les sangs, t'es contente ? Je déconne, mais toi, ne déconne pas ; prends soin de toi.
Bises et bonne nuit !
Michèle

Publié le 30 Juin 2023
5
Un super roman, qui m'a tenue en haleine, sans aucun essouflement malgré mon obésité et avec des dialogues impeccables. Tu es une très bonne écrivaine Michèle !!! A recommander (sauf...) les yeux fermés, mais attention, (ah oui, parce que...) les drames se succèdent, ce qui m'a beaucoup étonnée de la part de l'auteure dont je n'ai pas tout lu loin de là, mea culpa, mea culpa, et il y a des scènes crues, donc âmes sensibles, s'abstenir absolument aussi ! Quelques coquilles sans importance en regard de ce style incisif et élégant, tout en émotions et de cette histoire complexe jusque dans les détails (quelle imagination rendant pourtant le récit proche de la réalité !). C'est tellement bien raconté ! PS : Je ne sais toujours pas si j'aurais le temps de relire la béta-lectrice acharnée que tu es toi-même, pour te donner un compte-rendu sur les traces de bave des rares gastéropodes rencontrés... Oui, je sais... Je suis une ingrate. Sinon, comment dire, de mon goût à moi, qui ne connaît rien à la vie des autres, il y a une ambiance un peu éloignée de mon monde : du sexe, des apéros et un certain comportement léger, élégant, pour ne pas dire mondain, à mille lieues de tout ce que j'ai pu cotoyer jusqu'à présent ! Bon, c'est pas l'tout, la Miche, j'm'en vas déprimer sans sexe, en attendant de t'avoir au téléphone demain pour partager mon désespoir et j'm'en vas ouvrir des sachets de patées pour chats très dispendieux (mais je crois que je fais partie des 1% non comparables aux autres humains qui ne peuvent que me fuir ou profiter de moi, donc que les animaux resteront mes seuls vrais amis)... Ils me rendent les doigts dégueulasses avec l'odeur qui s'incruste et encore plus dépressive, mais ce n'est pas l'avis des chats... Quoique parfois, je pense qu'ils en veulent juste pour le geste car ils peuvent prendre un air dégoûté eux aussi... Pas grave actuellement, car je me suis déjà enfilé mon frichti en lisant ton roman, oui parce que j'ai cuisiné pour moi aujourd'hui, grande première ! J'ai voulu m'occuper de moi... J'ai encore loupé l'affaire ! Non, c'était excellent mais je ne suis pas proche de maigrir par la réduction d'estomac, un saladier de 3 litres de salade variée, une mamite de légumes avec du fromage, une omelette aux champignons, et une énorme salade de fruits maison avec deux belles poignées de baies de cassis, soit environ 4 kilos de nourriture. Boulimie ! Tout cela... A ta santé, avec une gorgée de gaspacho éventuellement (du Leclerc çui-là) et à la revoyure ! Mais si tes autres romans sont encore plus dramatiques, je ne reviens pas, sob...
Publié le 29 Juin 2023

@Michel CANAL Milles mercis pour ta fidélité en tant que lecteur et bêta-lecteur.
De l'eau a coulé sous les ponts, en sept ans ; ici et dans nos vies mutuelles ; et c'est avec un plaisir constant que je retrouve l'ami de toutes les situations que tu es, fidèle au poste, dans les joies comme dans les peines.
Merci également pour tes compliments. Tu connais mon manque d'assurance, et cela m'encourage de les considérer aussi objectifs que jolis, le temps d'un commentaire ;-), mais je ne me sens pas écrivaine. J'éprouve par contre de plus en plus de plaisir à écrire depuis que j'ai trouvé un style dans lequel je me sens bien et qui plaît à mon lectorat.
Merci encore, bises et bonne fin de journée !
Michèle

Publié le 30 Mars 2023
5
@Zoé Florent, une histoire pas banale que celle d'un gamin de six ans, orphelin de père, qui s'intéresse au Président au point de vouloir en faire son "Paparrain". Sa force est qu'elle nous semble familière tant les situations nous rappellent du vécu. Et aussi qu'elle contient tous les ingrédients pour en faire un bon roman psychologique. Le lecteur glisse, pressé de tourner la page pour connaître la suite, tellement l'écriture est fluide, naturelle. Merci Michèle pour cet agréable moment de lecture et le plaisir de constater, depuis 2015 où nous sommes venus comme auteurs débutants sur cette plateforme dédiée, combien tu as progressé au point d'affirmer que si je ne suis resté qu'un modeste auteur, tu es toi une écrivaine accomplie dans la diversité de tes écrits, toujours couronnés de succès. Il me semble d'ailleurs que "Paparrain" avait été récompensé du très apprécié ❤️ qui met en avant le "livre le +" de la semaine. Avec toute mon amitié et mon admiration pour ton talent. MC
Publié le 30 Mars 2023

Chère Michèle @Zoé Florent, c'est par un pur hasard que je suis tombé sur la remise en ligne de ce roman que j'avais beaucoup apprécié et que j'ai le plaisir de relire en ayant entre les mains le format papier que tu m'as amicalement dédicacé.
Je partage pleinement le ressenti évoqué par @Parthemise33 : « Il y a toujours à découvrir dans un roman : un passage sur lequel on était passé trop rapidement, une allusion que l'on comprend etc... »
D'abord curieux de voir comment un gamin de six ans orphelin de père s'intéresse au Président au point de vouloir en faire son "Paparrain", on constate très vite que cette histoire s'oriente vers d'autres sujets dans lesquels le lecteur est entraîné, au gré de l'autrice qui maîtrise l'art du suspense, dans la ronde de ses personnages, certains très attachants, tel autre plutôt inquiétant.
Toutes les situations évoquées avec talent sont plausibles. Le lecteur en devient le témoin, le familier, presque l'acteur en devenir.
Cette histoire qui nous semble familière tant les situations nous rappellent du vécu directement ou indirectement, est riche de tous les ingrédients pour en faire un bon roman psychologique. Elle est servie admirablement par une écriture fluide, naturelle, sur laquelle le lecteur glisse, pressé de tourner la page pour connaître la suite.
A destination des futurs lecteurs, un bon moment de plaisir de lecture. On aimerait passer un moment autour d'un apéritif chez Edith et Olivier en compagnie de Justine, d'Alban et de Maël. Bonne chance pour la suite !
Une bonne idée que cette remise en ligne, Michèle.
Amitié et admiration pour ton talent d'écrivaine accomplie. MC

Publié le 30 Mars 2023

@Parthemise33 Mille mercis, chère Annie !
C'est vrai ce que tu dis : les auteurs imaginent toujours être bien planqués derrière leurs personnages, mais ils ont tort. C'est ignorer la sagacité du lecteur ; enfin, de certains lecteurs, dont tu fais indubitablement partie ;-).
Merci encore, bisous et bonne fin de journée !
Michèle

Publié le 20 Mars 2023
5
Chère Michèle @Zoé Florent Je ne passe pas beaucoup sur le "côté roman" du site. C'est peut-être un tort : j'ai failli manquer ton roman. J'ai donc relu avec plaisir les aventures de l'adorable petit Maël et de la douce Justine. Il y a toujours à découvrir dans un roman : un passage sur lequel on était passé trop rapidement, une allusion que l'on comprend etc... Merci Bisous Merci pour cette republication
Publié le 20 Mars 2023