La Folie de l'exil

96 pages
Extrait
de Natalia CLEMENT-DEMANGE
La Folie de l'exil Natalia CLEMENT-DEMANGE
Synopsis

Inesa, 19 ans, arrive à Marseille. Elle fuit l’Arménie, accompagnée de son fils et de son compagnon plus âgé, Tavit. Elle décrit ses sentiments par rapport à son acclimatation, ses difficultés dues à la barrière de la langue notamment.
En parallèle, un jeune adolescent, Sevan,tente de fuir son cocon familial afin de se construire tant qu’il peut. Il s’évade grâce à ses amis, et notamment Clara qui fera l’objet du troisième univers familial décrit simultanément. Clara vit seule avec sa mère suite au départ brutal du père. Les silences, les secrets et la maladie frôlent leur existence jusqu’à venir les ébranler.
La maladie psychique se déroule lentement. Les trois histoires vont s’entremêler. Saurez-vous percevoir les éléments réels et ceux mêlés à la folie?

Publié le 03 Mai 2023

Les statistiques du livre

  72 Classement
  380 Lectures 30 jours
  3198 Lectures totales
  +8 Progression
  225 Téléchargement
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

23 commentaires , 12 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@du Cheyron Catherine
Merci pour votre retour de lecture.
J'ai longtemps hésité à donner pour titre à mon roman : La folie de l'exil ou l'exil de la folie !
Si ce style vous plaît , je vous laisse découvrir mon deuxième roman en prévente aux Éditions Maïa : Tant que la vie le permet .

Publié le 04 Février 2024
5
Très bel écrit. Nous entrons sur la pointe des pieds dans l'intimité des personnages. Nous sommes les témoins impuissants de leurs souffrances, de leur désarroi, de leur quête de repères et d'affection. C'est très bien décrit. Vous témoignez avec justesse de la douleur de l'exil, du déracinement et du bouleversement psychologique qui en résulte. "La folie de l'exil" : un titre à double sens.
Publié le 04 Février 2024

@MICHELET FREDERIC
Merci beaucoup, n'hésitez pas à me lire en entier sur Amazon kdp afin de ne pas maintenir le suspens trop longtemps...
Bonne journée,
Natalia

Publié le 25 Janvier 2024
5
Touchant. Bouleversant... un souffle poétique!
Publié le 25 Janvier 2024

@Saphir Demetria
Vous pouvez me contacter sur Facebook en message privé,
Bonne journée
Natalia

Publié le 27 Août 2023

@natalia Clement-Demange
Ah oui avec plaisir ! Comment procéder?

Publié le 27 Août 2023

@Saphir Demetria

Je peux vous offrir mon ebook si vous souhaitez, suite à un post sur Facebook il me reste quelques exemplaires.

Publié le 27 Août 2023
5
Un excellent moment de lecture . L’écriture est fluide et je l’ai lu d’une traite. Quel dommage de ne pas aller plus loin. La dernière page arrive trop vite et laisse comme un sentiment de frustration.
Publié le 27 Août 2023
5
Il est des bouquins qui ressemblent à des confessions intimes. On y rentre dedans avec précaution afin de ne pas déranger celui ou celle qui se confie. En tant que lecteur, on ressent cette étrange émotion de ne pas lire les mots que l’on découvre, mais de les entendre. Ça n’est pas une discussion ouverte, on ne cherche pas à prendre la parole et encore moins à donner son avis sur ce qui est dit. On a conscience que ce serait inutile et même mal venu. Parfois, souvent même, seule une écoute est nécessaire. Celle ou celui qui s’ouvre à vous n’a nul besoin de conseils ou de leçons. Si pudiquement il se découvre, c’est dans le but de partager des secrets devenus trop lourds pour qu’il puisse encore les porter seul. Rendre compte, rapporter, faire savoir… C’est sortir de l’isolement. Et qu’importe que l’on ait affaire à une fiction ou à un témoignage… L’auteur vous confie des moments d’existence qu’il trimballait sans doute depuis longtemps et qu’il devait partager. Qu’ils les aient vécus ou pas, on s’en fiche. Il les a pensés, il les a écrits… Ils viennent forcément de quelque part. La folie de l’exil appartient à ce genre de bouquin. Des gens modestes qui se révèlent, que l’on croise dans la rue sans les voir, des personnes anonymes sans histoire extraordinaire à raconter, sans cadavre sur les bras, sans coup de feu ni trahison, ça paraît anodin, inintéressant… Et pourtant. Quelle est la chose que tous, qui que nous soyons, poète ou nabab, drôle ou sévère, riche ou miséreux, exilé ou installé, nous possédons ! Une famille ! Elle peut être éclatée, puissante, dans la dèche, dysfonctionnelle, aimante, délirante, reconstituée, déchirée, en morceaux, ignorée, brisée ou enfin soudée… Il n’empêche qu’un jour, elle a existé. Et les petits riens qui la constituent, les drames, les secrets, les non-dits, les silences, les instants d’amours, les câlins, les mises au point, les souvenirs, les drames, les aïeux du passé, les enfants du présent, ceux qui viendront après, les cousins et les pièces rapportées, tout ça nous concerne, nous touche, nous alarme… Pourquoi ? Parce que tout ça nous fait exister. Pour Barbara Abel, la reine du polard belge, la famille est un microcosme exacerbé, tout y est plus fort. « La folie de l’exil » nous raconte une famille, donc à première vue, il nous décrit un contexte si « familier », si commun à tous, qu’il est facile d’en déduire qu’à le lire, nous risquons de nous ennuyer. Franchement, ce n’est pas le cas. En plaçant la vie secrète d’une famille comme bien d’autres sur la place publique, ce roman nous dévoile la vie privée d’inconnus qui nous ressemblent. Car, quelque part, c’est aussi de notre propre famille qu’il s’agit. Celle dans laquelle nous avons grandi, celle qui nous a déçus ou surpris, celle qui nous a fait pleurer ou rire, celle que nous découvrons trop tard, celle que nous aurions aimée avoir ou encore celle que nous regrettons d’avoir subie. Nos secrets et fêlures ne ressemblent peut-être pas à ceux des personnages que N, mais ils sont bien là… En nous. Nous les cachons ou choisissons de les ignorer. En lisant ce bouquin, il peut arriver qu’imaginaire et réalité se mélangent. Il peut arriver aussi que l’on joue au jeu des comparaisons, des projections ou des regrets. Famille réelle, faille redoutée, famille idéale ! Qui n’a pas songé un jour d’être l’enfant, abandonné ou volé, d’autres parents, parents qui resurgiraient un jour pour nous emmener vers une autre vie. Vous vous rappelez « la famille Groseille, la famille Quesnoy, la substitution à la naissance d’un enfant de riches et d’un enfant de pauvres ! Il y aurait tant à dire sur les secrets de famille, je n’en divulguerai pas plus. Je risquerai de dévoiler une évocation intime que Natalia conte bien mieux que moi, avec pudeur, émotions et justesse. Vous l’aurez compris, j’ai apprécié ce livre… Il n’y a peut-être que le titre qu’il porte que je remettrais en question. Pour moi, l’exil n’est pas l’élément principal. Quant à la folie, c’est souvent ce que l’on n’accepte pas, ou ce qu’on ne comprend pas. Il existe simplement des êtres humains qui souffrent, qui sont perturbés dans leurs esprits ou leurs comportements par des maladies. Plus on tente de comprendre ces gens, plus on accepte de les soigner, moins la folie existe.
Publié le 02 Août 2023

@Emerick Gally
Quel plaisir de lire ce commentaire sur mon roman. Je suis touchée.
Merci beaucoup
Natalia

Publié le 04 Juillet 2023
5
Y a-t-il une écriture féminine ? Cette spécificité, difficile à définir, semble surtout dépendre de la "culture" plus que de la "nature". De Christine de Pisan à George Sand en passant par Louise Labé et Madame de Lafayette, la littérature a été marquée par l’empreinte de virtuoses féminines. Historiquement, les femmes sont les initiatrices du genre romanesque, mais peut-on parler aujourd'hui d'un style ou d’un registre typiquement féminin ? Je ne le pense pas, cependant comme dans toute création artistique je distingue l’émotion féminine, cette pulsion fine, délicate qui respire dans l’œuvre. C’est cela que j’ai ressenti à la lecture du roman de Natalia. « La Folie de l'exil », un récit humaniste, ou la fluidité du texte permet une lecture tout en douceur des événements qui s’enchainent. Natalia raconte avec talent la vie de ses personnages qui prennent de l'ampleur au fil des pages et sont terriblement touchants dans leurs vies tourmentées. La santé psychique est un sujet délicat et Natalia le raconte avec pudeur et savoir. On se questionne, on doute, on veut assembler les pièces de ce talentueux puzzle, alors on lit avec envie pour connaitre la fin. J’ai été séduit par la plume pertinente, sensible et par les sujets abordés. Un très bon moment de lecture !
Publié le 04 Juillet 2023

@V.ARIGONI

Merci pour ce commentaire!
Bonne journée,
Natalia

Publié le 03 Juillet 2023

La lecture est aisée (j'ai lu le livre en moins de 2 jours), le style est limpide, les mots sont bien choisis et les phrases bien structurées.
ET... L'intrigue nous tient en haleine de page en page , quelquefois se glissent quelques indices...
Tavit, baigne-t-il dans la maladie psychiatrique ou souffre-t-il d'angoisses profondes, issues d'un passé familial lourd à porter, de son parcours d' exilé ? ...

J'ai été touchée par cette histoire , les mots d' Inesa en fin d'ouvrage nous donnent l'envie de les voir réunis mais laissent entrevoir ... peut-être... Un non-retour... ????
L'esprit cogite après avoir refermé le livre !!!!

Publié le 03 Juillet 2023

Bonjour @Nicola Niclass

Une ébauche de réponse dans cette petite vidéo https://fb.watch/lmGIbEJfPu/

Bonne journée
Natalia

Publié le 24 Juin 2023

Bonjour,

Un regard vers le passé ou vers un lendemain joyeux. Peut-être un regret de jeunesse ou un rêve d'enfance inachevé ?
Ceci est dû au symbole "du trou de serrure".
Nicola Niclass
www.amazon.fr

Publié le 23 Juin 2023

@Julian Callie
Oui les histoires vont s'entremêler ...
J'ai ajouté un extrait plus long si vous souhaitez poursuivre.
Bonne journée

Publié le 22 Juin 2023

Je ne sais qu'imaginer, alors je me laisse bercer en me disant à chaque fois si il y a un lien ou pas entre tout les protagonistes?

Publié le 21 Juin 2023

@Nicola Niclass
Bonjour,

A quoi vous fait penser la couverture d'ailleurs ?
Bonne journée

Publié le 21 Juin 2023
4
Bonjour, Une oeuvre agréable à lire. Une couverture de livre qui interpelle. Nicola Niclass www.amazon.fr
Publié le 21 Juin 2023

Bonjour @Julian Callie

Merci pour votre lecture. Qu'imaginez vous pour la suite ?
Bonne soirée,
Natalia

Publié le 20 Juin 2023
4
Je reste sur ma faim, mais j'aime beaucoup la construction de cette histoire qui laisse beaucoup de question en suspend. Un peu comme la fin de saison d'une série on se dit qu'il faudra attendre un an avant d'avoir la suite... C'est une très belle histoire...
Publié le 19 Juin 2023

@unpetit50
Merci à vous pour ce commentaire. Vous devez avoir envie de lire la suite, de comprendre le lien entre ces trois univers et savourer le dénouement...! C'est vrai que c'est frustrant de ne lire qu'un extrait, j'ai choisi de déposer quelques chapitres sur ce site afin que les lecteurs puisent se faire une idée du thème avant de le commander sur ma page Facebook ou Amazon car ce n'est pas facile de faire découvrir son livre quand on débute et les lecteurs n'ont pas envie d'acheter au hasard. Bonne journée, Natalia

Publié le 09 Juin 2023

Je m’associe aux compliments qui vous sont faits. L’écriture est simple et fluide, et votre personnage est un vrai personnage de roman, avec tous les ingrédients pour qu’on s’y attache. C’est fort, cela fait vrai, sans aucun doute. Je n’aime pas trop lire des extraits, j’ai toujours l’impression d’inachevé et surtout, c’est très compliqué d’écrire un commentaire sur une partie de roman. Je ne sais pas comment vous allez réunir vos protagonistes, mais j’ai trouvé bizarre la manière dont Sevan arrive, un peu comme un cheveu sur la soupe, tout en étant bien sûr consciente que je ne pouvais en juger. Vous avez ce sens du rythme, des dialogues, l’intrigue avance, beaucoup d’éléments preuves d’un vrai talent. Bravo.

Publié le 09 Juin 2023

Merci beaucoup pour ce retour, je pourrai dédicacer le roman broché!! Une première !
Bonne journée,
Natalia

Publié le 05 Juin 2023
5
Ce livre mérite être lu en entier pour en savourer le dénouement et l'intrigue. Une écriture sensible et délicate qui m'a saisi. Merci pour ce premier roman. Je l'ai commandé en format ebook mais je vais aussi l'acheter en format roman pour la couverture. Bonne continuation,
Publié le 05 Juin 2023

@Papou Bezard

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce retour, qui m'encourage pour la suite. Il y a forcément quelques éléments vécus mais je les ai romancés pour m'éloigner d'une autobiographie. Je ne suis pas arménienne par exemple! Ah ah! Entre réel et folie et entre invention et éléments projetés d'un propre vécu, le lecteur se fraye un chemin...

Publié le 02 Juin 2023
5
@Natalia CLEMENT-DEMANGE, j'ai lu votre roman dans son intégralité. A mon humble avis, il est très bien structuré, pour le lecteur attentionné, puisque vous savez manier la notion du temps passé et présent. Vous savez aussi accélérer, quand il le faut, en creusant votre mémoire au tréfonds de son âme (dans la dernière partie), ce qui n'est pas à la portée de tout auteur. Merci pour cette histoire. Un peu autobiographique?
Publié le 02 Juin 2023

@Nathalia CLEMENT-
Merci bien pour votre retour,c'est seulement une constation que j'ai voulu faire ,pourtant ,generalement c'est un fait reel.En ajout,vous aurez pu amplifier votre recit en lui ajoutant plus de descriptions.Je le trouve trop retreci.bonnes continuites.prochainement,je l'espere.Bonne journee a tous.

Publié le 01 Juin 2023

@Aouadi Ahmed
Bonjour,
Merci pour votre retour. C'est intéressant que vous perceviez les hommes de cette histoire comme cause du malheur. Je pensais plutôt décrire l'histoire d'une maladie et les répercussions sur une famille sans imaginer qu'il pouvait y avoir un coupable. Souhaitez-vous lire la suite ?
Je continue à écrire, dans un tout autre thème pour le suivant
Bonne journée,
Natalia

Publié le 01 Juin 2023

@Nathalia CLEMENT...
Bonjour,un essai strict,simple en expressions et mots utilisees ,mais riche en point de vue des idees.trois cas ou l'homme ,en general,est la cause des malheurs des ses proches.la vie est vraiment dure.je vous remercie de ce beau travail.J'espere vous lire encore.salutations.

Publié le 31 Mai 2023

@Valerie33
Bonjour,
Merci pour votre retour, pouvez -vous m'en dire un peu plus en message privé afin que je perçoive mieux ce qu'il faudrait améliorer ? Oui c'est un premier roman. Voulez vous que je vous transmette la suite pour me faire un retour ?
Bonne journée,
Natalia

Publié le 31 Mai 2023
3
Une écriture fluide et simple, peut-être un peu minimaliste à mon goût, car le style en souffre quelque peu, mais l'histoire n'est pas sans intérêt. Est-ce un premier roman ? Merci et bon courage en tout cas !
Publié le 31 Mai 2023
5
@Touihri Mo Bonjour, Merci beaucoup d'avoir pris le temps de découvrir mon livre. La couverture est effectivement intrigante et nous pouvons y lire plusieurs choses en lien avec l'histoire de cette héroïne... Bonnes lectures, Natalia
Publié le 09 Mai 2023
5
Le titre et l illustration m ont attiré, j ai tenté et été agréablement surprise! facile à lire et surtout joliment écrit. l intrigue se dévoile petit à petit, ce qui entretient le suspens et l interet du lecteur. je recommande vivement!!!!
Publié le 09 Mai 2023

@Samuel Nuncie
Bonjour,
Merci beaucoup pour votre commentaire, je vous souhaite une bonne lecture. Je vous laisserai me dire votre ressenti pour la suite. Vous pouvez également découvrir quelques vidéos sur la page Facebook dans lesquelles je lis les premiers chapitres, ça donne un autre aperçu.

Publié le 07 Mai 2023