Sous la poussière des jours

185 pages de Jean-Pierre Quirin
Sous la poussière des jours Jean-Pierre Quirin
Synopsis

Il est des mots magiques aux senteurs océanes, aux douceurs soyeuses, aux reflets d'aurore. Des mots de poésie interne vivant de leur soleil et de leur liberté. Des mots géants de nostalgie profonde et d'autrefois grisants. Des mots que rien n'entrave et qui volent dans l'âme comme un oiseau splendide. Des mots chargés de vent et lourds de plénitude. Des mots rouges d'espoir et bleus de solitude. Des mots présents au seuil des lendemains perdus. Des mots sans opinion comme un accord majeur à la couleur du ciel. Des mots rayonnant de nuit du fond de leur lumière. Il est des mots qu'on cherche et qu'on aimerait pouvoir inventer.
Il est des mots enfouis sous la poussière des jours.

Publié le 13 Juillet 2023

Les statistiques du livre

  1958 Classement
  36 Lectures 30 jours
  523 Lectures totales
  +319 Progression
  0 Téléchargement
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Albert H.Laul_4

L'idée peut être belle. C'est déja une base. Encore faut-il l'exploiter. Ai-je réussi ? Ce n'est pas à moi de le dire.
Merci en tout cas pour votre message.

Amicalement.

Publié le 16 Septembre 2023

@Jean-Pierre Quirin

L'automne s'éveille, s'approche, s'avance, commence, se lève, s'élève, s'allume, s'enfume, se glisse, s'immisce, s'installe, s'étale, se pose, s'impose, se penche, s'engendre, et finalement se donne.

Merci pour cette belle idée.
Cordialement
Albert H. Laul

Publié le 16 Septembre 2023

@EMu
J'ai lu toutes vos publications. Effectivement, vous êtes en plein dans le slam. J'aime bien ce style. Il laisse le lecteur dans le flou en lui offrant le pouvoir de l'imagination. Attention toutefois de ne pas en dire assez. Quelques indications factuelles seraient parfois les bienvenues. Reste la musique des mots et le climat général des textes, ce qui est déjà beaucoup.

Publié le 14 Juillet 2023
EMu

@Jean-Pierre Quirin
Hors de la vie, l'écrit l'apprécie à sa juste valeur; à sa pauvreté dont il faut s acquitter, en lui pardonnant la richesse à laquelle on voudrait tant qu'elle fusse estimée. Toute la beauté du tableau réside en la distance gardée aux fins des appréciations consommées... je me suis posé sur le banc depuis lequel la plume c'est élancée et j ai apprécié "l'avis" comme j aimerais (ou aurais) aimé "l'avoir" de mon vivant. - au risque de formulations mères de révoltes ;-)

D'hier ou d'aujourd'hui, tout ça pour dire : BEAU ET SIMPLEMENT VRAI ! (pléonasme)

Publié le 14 Juillet 2023