Lucie, trois fois Lucie

242 pages de Michel LAURENT
Lucie, trois fois Lucie Michel LAURENT
Synopsis

Sublime, forcément sublime, aurait dit d’elle Marguerite Duras. Un parcours universitaire sans anicroche, de la Licence au Doctorat, une brillante carrière annoncée, une intelligence hors du commun. Mais aussi et surtout une ambition sans limite, que rien ne saurait contrecarrer. Et des histoires d’amour à sa mesure, ou plutôt à sa démesure. Lucie vit à sa façon un conte de Perrault, là où le talent et l’ingéniosité se trouvent légitimement récompensés. Une morale du mérite en quelque sorte ! Sauf que nulle morale ne guide ses actes. Elle baigne dans une sorte d’innocence primitive, seule au milieu du genre humain. Les conflits ne restent pas à fleurets mouchetés, lorsque Lucie est concernée… Sans bruit mais avec fureur. Et en laissant quelques cadavres sur son passage.

Publié le 03 Octobre 2023

Les statistiques du livre

  610 Classement
  70 Lectures 30 jours
  951 Lectures totales
  -60 Progression
  84 Téléchargement
  9 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 2 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Décidément, ma chère Zoé, tu es d’une grande indulgence je n’oserais dire avec moi, disons avec mes écrits. Je t’en remercie mille fois et suis très sensible à tes attentions.

Pour moi, l’écriture de ce roman a été une expérience très enrichissante. Il s’agissait d’un premier essai dans la fiction et j’avais en tête ce personnage de Lucie, patchwork de caractères extrêmes qu’il m’est arrivé de croiser dans mes activités de scientifique. J’avais aussi dans mes souvenirs un des premiers récits d’Asimov, l’auteur de science-fiction, qui relatait une énigme policière se déroulant dans un laboratoire de recherche. A partir de là, j’ai un peu regardé ma plume écrire et construire le récit toute seule. Le scénario s’est ainsi élaboré par petites touches successives. Et j’ai été moi-même surpris qu’à la fin l’histoire, pourtant quelque peu tarabiscotée, s’avère totalement cohérente.

Le fait que Michèle ait été d’accord avec Zoé pour m’adresser cette brassée de fleurs, me va droit au cœur. Merci encore.

Publié le 18 Février 2024
5
Bonjour @Michel LAURENT. "Lucie, trois fois Lucie", titre intrigant dont le sens se révèle à la fin, lors de belles et surprenantes accélérations où tout s’imbrique à la perfection tandis que le lecteur continue de tomber de haut. /// En tout cas, même en flairant une Lucie carriériste et manipulatrice dès le départ, ce personnage hors normes m’a bluffée. Belle prouesse que d’avoir su la créer et l’animer sans incohérences, dans une logique comportementale implacable. Je ne peux en dire plus de peur de spoiler, mais j’ai ressenti de la compassion pour ceux qui croisent sa route au fil des pages, même si les autres protagonistes ne donnent pas dans la dentelle non plus. /// Pour la forme, après avoir trouvé quelques longueurs dans la première moitié, je les ai vite oubliées une fois franchi ce cap. Arrivée à la fin, je me suis dit que les descriptions de ce milieu méconnu étaient nécessaires pour comprendre tous les enjeux, tous les tenants et aboutissants de ton scénario. /// Ce fut donc une lecture très agréable, ta plume concise, riche et précise aidant, et un étonnement à te voir exceller dans un autre genre, un genre dont tu sais qu’il n’est pourtant pas celui que préfère. /// Pour conclure, ce fut un vrai plaisir de découvrir cette nouvelle corde à un arc qui décidément réserve bien des surprises. Merci pour ce partage, bises et bon dimanche, Michèle
Publié le 18 Février 2024

Merci @CharlotteB pour votre commentaire encourageant et sympathique, qui me touche sincèrement.

Publié le 14 Janvier 2024

Je vous ai lu d'une traite sans ennui et avec appétit. Un polar bien sympa dans un univers inconnu pour moi. Merci

Publié le 14 Janvier 2024

@DUREZ Pierre
Merci pour votre commentaire sympathique. Qui me confirme dans l’idée que j’ai bien fait d’édulcorer un peu la réalité. Sans quoi vous n’auriez pas cru un instant à mon histoire...

Publié le 20 Novembre 2023
5
Il s,en passe des choses chez les universitaires chercheurs. Le style est parfait, mais il existe quelques longueurs dans le récit notamment dans les relations amoureuses des personnages. 4/5
Publié le 19 Novembre 2023

@Agatha
Peut-être l’amoralité touche-t-elle pour vous à la perfection. A moins que vous ne désiriez évoquer dans votre propos que l’écume des choses, voire des êtres… Imaginer une quelconque jalousie constituerait un détestable procès d’intention, ce dont je me garderai bien. Quant au thriller, peut-être est-il caché derrière les lignes de code. Que de "peut-être", sans doute ! Mais c’est salutaire, tellement il me semble dangereux d’avoir la certitude d’avoir raison. Au moins est-ce libérateur que de l’exprimer, ce en quoi je ne peux que vous féliciter.

Publié le 28 Octobre 2023

Les filles parfaites, c’est quand même très très ennuyeux même si on aime leur prénom, leur silhouette, leur sex appeal, leur tout bien à tous les niveaux, même les pro, même si on n’est pas du tout jalouse !!!, mais j’ai quand même cherché où était le thriller, qui j’ai trouvé se cachait un peu trop (à mon goût) derrière la miss parfaite :(

Publié le 28 Octobre 2023