La Casquette

265 pages de Peter Hansaberg
La Casquette Peter Hansaberg
Synopsis

Auguste, un passionné de peinture, fête ses 90 ans. Il a réuni autour de lui ses proches et ses amis de toujours.
Mais tout dérape très vite lorsque l’une des convives va explorer l’atelier d’Auguste et en revient avec une casquette nazie qu’elle a trouvée sous une armoire.

Ce repas, qui devait être une fête, va alors prendre une tournure bien singulière.

La casquette n’est que l’arbre qui cache la forêt : plusieurs énigmes et tout autant de tragédies sont imbriquées les unes dans les autres et font que la vie d’Auguste et ses amis est faite de non-dits enveloppés dans d’épais mystères.

Publié le 01 Janvier 2024

Les statistiques du livre

  5 Classement
  1577 Lectures 30 jours
  3550 Lectures totales
  -1 Progression
  0 Téléchargement
  28 Bibliothèque
 

"La Casquette" est le "Livre le +" du 15 janvier. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Peter Hansaberg, c’est pour cela qu'il publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 19 Janvier 2024

Ce livre est noté par

19 commentaires , 9 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Victor Montrilleux
Monsieur,
Merci pour vos compliments. Je me réjouis de vous avoir fait passer un bon moment.

Publié le 01 Février 2024

Bonjour,

Votre roman a le mérite de se démarquer immédiatement avec l'utilisation de la forme théâtrale puis des retours en arrière pour expliquer le contexte de cette confrontation théâtrale. J'apprécie le parti pris narratif !

Publié le 01 Février 2024

@Bacquet Monsieur, un grand merci pour vos compliments et vos étoiles. Je suis ravi que l'histoire vous ait plu. Cependant, loin de moi l'idée de vouloir jouer l'oiseau de mauvais augure! Je suis parti d'une anecdote, cette fichue casquette, pour construire une histoire dans l'Histoire, et même si en effet, toutes les guerres apportent leur lot de déchirures et de drames indicibles, mon but n'était pas de tirer un parallèle avec tous les conflits qui fracturent actuellement le monde. Essayons de garder un brin d'optimisme! Bien cordialement

Publié le 28 Janvier 2024
5
Bonjour Monsieur, Quel plaisir de vous lire. Je ne vois rien à redire sur la construction de cette ouvrage, qui n’est pas une première. Cette narration a l'avantage, si toute fois des jeunes le lise, de leur apprendre comment lors d'un conflit, se découpe un peuple, <parfois même une famille >devant l'adversité, le dangé, la peur pour soit, sa famille. Car malheureusement, cette, ces situations sont de nouveau très proche de nous. Et cette jeunesse est aveugle pour bien des raisons et surtout la volonté de nos dirigeants, et des médias. (Il suffit de voir la propagande, cachée sous des offres d'emplois des différentes Armées) Alors merci pour ce livre, qui j'espère rappelera que cette triste réalité, est à nos portes. Respectueusement.
Publié le 28 Janvier 2024

@Anne-marie Etienne Anne-Marie,
Tout d’abord, merci de m’avoir consacré un peu de votre temps. Je pense que les personnages ne surjouent pas dans la mesure où trouver ce genre d’objet dans une maison de famille a de quoi semer plus que le trouble, mais une vraie zizanie! Et parfois, la réalité est plus romanesque que la fiction car figurez-vous qu’un jour, j’ai dîné chez des gens, des amis d’amis qui habitaient une vieille demeure familiale, une grande bâtisse. Au cours de la soirée, le propriétaire des lieux m’a confié avoir un jour voulu mettre un peu d’ordre dans l’une des nombreuses pièces où régnait un capharnaüm innommable. Et devinez quoi? Il a trouvé sur une armoire, et non pas sous comme dans mon roman, une casquette nazie…qu’il m’a d’ailleurs montrée. J’ai gardé cette anecdote dans la tête pendant très longtemps avant d’avoir l’idée de cette histoire. Enfin, je n’ai pas très bien saisi votre dernière remarque car la solution à l’énigme n’est donnée que dans les deux dernières pages. Le suspens est donc bien ménagé!
Merci en tout cas pour vos remarques!

Publié le 24 Janvier 2024
3
Bonjour Peter, Encouragée par les premières pages de votre livre, je me suis installée confortablement pour en découvrir la suite. Je trouve que dans l'ensemble votre texte est bien écrit : une écriture sobre, des phrases au sens clair qui, de mon point de vue, collent parfaitement à votre choix initial de narration (théâtre). Ma lecture a cependant été troublée non par l'apparition de l'objet, mais par le fait que l'assistance surjouent l'événement. En effet, en tant que lecteur, je ne dispose que des éléments donnés par le texte pour adhérer aux situations. Pourquoi s'en faire tellement pour cet objet qui resurgit des années plus tard, donc dans un contexte étranger, et dont mille causes, dont les plus farfelues, pourraient expliquer la présence ? J'ai également eu un sourire en pensant que cet objet avait attendu bien longtemps avant de réapparaître (point de vraisemblance). Par la suite, quand vous changez de registre, je n'ai pas trouvé dans la narration le rythme dont j'aurais eu besoin pour m'immerger dans l'histoire. Et, là encore c'est personnel, j'aurais aimé attendre beaucoup plus longtemps l'explication de la présence de l'objet. Ne voyez là que l'expression d'une lecture personnelle dont le but n'est pas de remettre en cause les autres qualités de votre livre.
Publié le 24 Janvier 2024

@sapho des landes Je suis très heureux que le livre vous ait plu. Il y a en effet très probablement quelques coquilles qui m'ont échappé...mais quand on lit et relit un texte qu'on a soi-même écrit, on finit par ne plus rien voir du tout! Pour ce qui est de votre ressenti quant à la personnalité des différents protagonistes, je vous aurais volontiers répondu en détail, mais cela m'amènerait à en dire trop et ce serait dommage pour les futurs lecteurs que j'espère encore nombreux. La forme hybride, comme je l'ai écrit à l'occasion d'un autre commentaire, s'est curieusement imposée d'elle-même. J'ai aimé jongler entre le théâtre et le roman. Ce sont deux façons d'écrire très différentes mais je trouve que dans ce cas précis, elles sont tout à fait complémentaires. Merci encore pour vos compliments.

Publié le 23 Janvier 2024
4
J'ai beaucoup aimé ce roman. Une relecture permettrait de corriger quelques erreurs mais rien de grave. L'auteur évoque une sombre période de l'Histoire à travers un secret de famille révélé accidentellement à l'occasion d'un anniversaire. Sont réunis ceux qui ont joué un rôle actif dans cet épisode du passé et les enfants de quelques uns. Ce qui va être avoué va provoquer stupeur, rejet, incompréhension, mais rien n'est simple, les apparences sont trompeuses. Comment accepter que les bases de notre existence, ce que nous considérons comme acquis, ne soient qu'une illusion, un tableau que nous parents ont peint en omettant certains détails pour qu'ils puissent avancer et nous protéger ? Personnellement j'aurais aimé que les personnalités des différents protagonistes soient plus fouillées, pour mieux comprendre par exemple le mépris de François pour Valentine ou le silence "actif" de Solange. Et l'impression que j'ai eue au début du récit était que je lisais une pièce de théâtre, impression qui ne m'a pas vraiment quittée jusqu'à la fin. Je suis persuadée d'ailleurs que cela ferait une bonne pièce.
Publié le 23 Janvier 2024

@Annabelle Markarian J'aime bien votre idée des poupées russes. C'est exactement cela. Tout s'enchevêtre et s'imbrique, tout est lié sans donner l'impression de l'être vraiment. Écrire une histoire à tiroirs est vraiment passionnant car il faut fragmenter le récit pour que chaque partie soit l'un des morceaux du puzzle...tout en s'efforçant de ménager le suspens pour emmener le lecteur là où l'on a prévu d'aller.
Je suis heureux que mon histoire vous ait conquise. Lire des critiques enthousiastes est une grande satisfaction. Merci.
Et je ne connais pas la pièce de Montherlant. Je m'en vais de ce pas combler cette lacune!
Merci encore.

Publié le 18 Janvier 2024

@Boneur Richard Merci pour vos compliments et votre enthousiasme. Savoir que le livre plaît est un réel bonheur.

Publié le 18 Janvier 2024

Atmosphère théâtrale captivante. Bravo !

Publié le 17 Janvier 2024
5
Je suis très intéressée par cette période de l'histoire. J'ai trouvé votre livre bien construit avec une alternance de répliques de théâtre pour l'action présente, et de passages narratifs pour le passé. J'aime bien l'idée qu'un secret en révèle un autre, puis un autre, on ne sait pas jusqu'où cela va aller.. Des secrets comme des poupées russes, plusieurs versions d'un même évènements, plusieurs casquettes, plusieurs facettes d'un même personnages et même plusieurs lectures d'un tableau. Tout le monde autour de la table détient des bribes de la vérité, mais même Auguste ne sait pas tout. Je suis une grande lectrice de Kessel et j'ai été frappée par la ressemblance avec "Les mains du miracle" mais je vois que ce n'est pas un hasard, vous y faites référence ! Comme une partie du livre est écrite comme une pièce de théâtre, j'ai aussi pensé à la pièce "Demain, il fera jour" de Montherlant. Ce n'est pas la plus connue de ses oeuvres mais elle m'a marquée.
Publié le 17 Janvier 2024

@Patrick Nyembo Kitumaini Merci pour toutes ces ondes positives. Je me réjouis d'avoir fait ce voyage avec vous.

Publié le 17 Janvier 2024

Un livre qu'on découvre comme par hasard et avec un peu de curiosité et sans aucune intention d'aller plus loin, on veut juste visiter le début pour voir ce que cache le titre. C'est là, d'un coup perdu, on découvre effectivement la pertinence en se laissant aller par le rythme en découvrant des choses avec sensation...
Merci à l'auteur à qui j'envoie toute sorte d'ondes positives. Lire un bon livre, c'est voyager ensemble avec l'auteur...

Publié le 17 Janvier 2024

@Léonilola Un grand merci pour tous ces compliments élogieux. Que ça fait du bien! J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire cette histoire et c'est un réel bonheur de voir qu'elle plait à ceux qui me font l'honneur de la lire. Merci pour vos encouragements...et pour ce qui est des librairies, nous sommes au moins deux à partager ce même espoir!

Publié le 16 Janvier 2024
5
Un petit bijou !! Une fois qu'on suit Auguste, tant dans le huis clos du repas d'anniversaire en son honneur que dans son passé mystérieux, on ne peut plus le lâcher. La forme hybride est originale et très bien pensée : l'une n'empiète pas ou ne dénature pas l'autre, mais elles se complètent habilement. Le suspense est très bien ménagé. On lit cette œuvre, écrite avec style et fluidité, d'une traite. Œuvre qui a mérité toute sa place dans ma bibliothèque et je l'espère bientôt dans les rayonnages des bonnes librairies !!!
Publié le 15 Janvier 2024

@Reinedespois Si se fondre dans un livre est si doux, pour reprendre vos mots, découvrir votre commentaire l’est tout autant. Merci.

Publié le 15 Janvier 2024

Se fondre dans un livre est si doux, si surprenant. On comprend beaucoup de choses, on en invente d’autres, et on se lie d’amitié avec l’histoire, l’auteur, et le monde. Quel plaisir, Peter Hansaberg, merci !

Publié le 15 Janvier 2024

@Karine Settinieri Vous avez eu une très bonne idée: en littérature, la curiosité n'est pas un vilain défaut! Oh que non! Alors, si en plus j'ai pu vous surprendre et vous faire passer un bon moment, j'en suis ravi. Merci pour vos compliments.

Publié le 15 Janvier 2024
4
Votre livre est apparu sur ma page d'accueil et j'ai été intriguée par son titre. Je m'attendais donc à tout et à rien en l'ouvrant et pourtant j'ai été surprise. La forme "théâtre" est inattendue et bien construite. Le roman est fluide et captivant. Bravo pour votre originalité.
Publié le 15 Janvier 2024

@Yves L Je suis ravi que le roman vous ait plu. Il est vrai que le mélange des genres permet de jouer avec la tension…et les nerfs du lecteur!

Publié le 08 Janvier 2024
4
Vous proposez une structure très particulière pour cet ouvrage qui allie une forme de théâtre (par le dialogue et le temps présent), et le roman (pour dévoiler les intrigues du passé). Cela crée une forme de tension intéressante. Le passé est complexe et demande beaucoup d'éclairages, et le présent s'inscrit dans l'instantanéité et dans le drame.
Publié le 08 Janvier 2024

@Agate Ourlane Chère Agate, j'ai été ravi de vous lire. Savoir que j'ai pu attiser votre curiosité fait plaisir...mais savoir que le début vous a séduite au point de vous embarquer pour la suite de l'aventure, eh bien, c'est la plus belle des récompenses pour un auteur. J'espère sincèrement que vous lirez le reste du roman avec autant d'enthousiasme que le début. Il est vrai que la forme est originale, mais, pour la petite histoire, elle s'est imposée d'elle-même assez rapidement. Je trouve qu'elle donne aussi bien du rythme qu'elle permet des pauses lorsque la tension devient trop importante. Et ces allers-retours entre hier et aujourd'hui ont été très plaisants à écrire. J'attends avec impatience votre avis sur l'ensemble de l'histoire!

Publié le 06 Janvier 2024

J'ai ouvert ce livre par hasard parce qu'il apparaissait sur ma page d'accueil du site. Je ne pense pas que le titre m'aurait attiré sinon. Le synopsis avait un petit ton de déjà lu ou vu mais la promesse d'énigmes m'a poussé à commencer la lecture.
Je ne suis pas une lectrice habituelle de théâtre _ je préfère voir jouer les pièces _ et je dois dire que j'ai été agréablement surprise par le premier chapitre de ce livre.
Je me suis retrouvée happée par l'atmosphère, les personnages. J'ai vraiment visualisé la scène. Le texte est facile à lire, de par le style et de par la forme.
Ce début de lecture m'a donné envie de lire la suite. Le format mi théâtre mi-roman est vraiment original.

Publié le 05 Janvier 2024

@Agostini Francois-Xavier Merci beaucoup pour ces 5 étoiles qui m'en font voir davantage encore. Je suis honoré que mon histoire et mon écriture vous aient séduit. Et pour ce qui est de l'état du monde, restons malgré tout optimistes!

Publié le 02 Janvier 2024
5
Bonjour malgré le silence de MBS 5 étoiles, bien sûr, écriture simple, limpide, fluide, j'ai hésité quand même car les éditeurs comme les lecteurs ne lisent plus rien au-delà de 200 pages dans une époque rapide où on doit aller vite les gens n'ont plus de temps ni de patience. Tout se loge, toujours, dans un détail, la casquette, et les interprétations et difficultés qui suivent. J'ai connu dans la vie réelle cette aventure, j'aurai dû en parler dans "Prophetia..." Il y a 5 ans je m'offre à Madrid un T-shirt avec une grosse croix des Templiers, en Espagne cela n'a posé aucun problème mais de retour en France ce T-shirt, des individus peu cultivés, ont confondu la croix des Templiers avec une croix NAZIE du troisième Reich je ne vous explique pas les regards et les commentaires et anecdotes qui suivirent. En attendant j'espère et on espère tous atteindre l'âge de 90 ans mais dans l'état du monde j'ai un fort doute. Bonne lecture à tous les auteurs, autrices, LIBRES COMME VOUS ET MOI SUR Monbestseller.
Publié le 02 Janvier 2024

@alain.lamoliatte Un grand merci pour ce commentaire qui me va droit au coeur. J'ai beaucoup aimé écrire cette histoire à tiroirs, composer ce puzzle qui, comme vous le dites si bien, fait voyager le lecteur dans le temps, entre aujourd'hui et hier. Je suis par conséquent ravi que La Casquette vous ait plu. Merci pour vos mots que je n'oublierai pas!

Publié le 02 Janvier 2024
5
J'ai adoré. Au début, j'ai eu peur que ce soit un remake du prénom, mais non, tel Claude Lellouche, vous nous faites voyager dans le temps. Une histoire solide, une plume acerbe, merci pour ce moment. Je le conseille.
Publié le 02 Janvier 2024