AU SERVICE DU VIVANT - histoire naïve d'un monde meilleur

76 pages
SFFUtopie
de Ursula Warnecke
AU SERVICE DU VIVANT - histoire naïve d'un monde meilleur Ursula Warnecke
Synopsis

D’après Linda les humains sont incorrigibles et scient la branche sur laquelle ils sont assis. Elle demande à une IA de sauver la vie sur terre. Une utopie ? Dans le monde entier, les comptes des
plus grands pollueurs de la planète se
trouvent mystérieusement débités au
profit d’ONG engagées pour la protection
de la nature. Pendant que la finance
internationale, les dirigeants d’entreprises
du pétrole et les politiques s’affolent,
Linda, peaufine le défi lancé à
Teddy, l’I.A. installée par Paul, son petit-fils
: sauver le vivant sur terre. Ce petit village
de pêcheurs de la Côte Bleue près de
Marseille, est-il en passe de devenir le
siège d’un nouvel écoterrorisme ?
Disponible chez BoD, Amazon, Fnac,
Kindle. ISBN 9782322488780

Publié le 24 Avril 2024

Les statistiques du livre

  26 Classement
  730 Lectures 30 jours
  1044 Lectures totales
  +8 Progression
  52 Téléchargement
  4 Bibliothèque
 

"AU SERVICE DU VIVANT - histoire naïve d'un monde meilleur" est le "Livre le +" du 24 mai. Retrouvez l'article qui vous donnera envie de le lire. N'oubliez pas de laisser un commentaire à Ursula Warnecke, c’est pour cela qu'elle publie son roman sur monBestSeller.

Publié le 26 Mai 2024

Ce livre est noté par

8 commentaires , 6 notes
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Wilfried Têtard Bonjour Wilfried, merci pour votre commentaire ! Vous êtes le premier à parler de la fin, ou il fallait bien casser l'ambiance Bisounours, merci de l'avoir remarqué.

Publié le 06 Juin 2024
3
Bonsoir, Ursula ! J'ai pris un grand plaisir à lire votre livre ; curieusement, d'ailleurs, car je n'ai de goût ni pour la SF (à l'exception du grand livre des robots d'Isaac Asimov que je vénère pour avoir écrit 2 000 pages à partir d'un postulat de 3 lois), ni généralement pour les livres trop courts qui ne laissent pas le temps de s'attacher aux personnages. Mais votre texte est suffisamment dense et documenté pour se suffire à lui-même. L'I.A. est décidément un sujet aussi fascinant qu'anxiogène du fait des risques de dérives et d'utilisations malveillantes, ce qui justifie sans doute le plaisir que j'ai eu à parcourir vos pages. Je vous félicite donc, dans l'espoir que vous nous proposiez d'autres livres aussi intéressants et j'en profite pour vous féliciter pour le dénouement qui évite le sirupeux ! Cordialement, Wilfrid TETARD
Publié le 05 Juin 2024
3
Bonjour Ursula, j'ai beaucoup aimé votre livre. Il est très documenté ce qui rend la fiction réaliste. Votre style est fluide et plaisant. On ne s'ennuie pas un instant pendant la lecture. Continuez à nous inventer des mamies révolutionnaires.
Publié le 25 Mai 2024

@Philippe RIBAGNAC Bonjour, je ne suis guère étonné de recevoir un commentaire un peu assassin de votre part, vu que je me suis permis d'exprimer mon désaccord avec les opinions exprimées dans votre livre. J'aurais cru qu'en ancien avocat d'affaires, vous auriez pris plaisir à contester le fond de mon récit, mais non c'est le style que vous désignez comme " stéréotypé de tant de récits d'action en vogue" et "trop rapide, mécanique et caricatural". Il s'agit là bien sûr de votre opinion et c'est si subjectif que je ne prendrai pas le temps pour réfuter ces mots.
Bonne continuation!

Publié le 22 Mai 2024
2.01
@Ursula Warnecke L'idée de base de ce livre est intéressante ("Robin des bois" 3.0 sauvant la planète grâce à l' I.A.). Mais le traitement est à mes yeux trop rapide, mécanique et caricatural, dans le style stéréotypé de tant de récits d'action en vogue. Le résultat n'est donc pas vraiment crédible, hélas...
Publié le 22 Mai 2024

@Ursula Warnecke Un avis que vous exprimiez déjà sur la tribune à laquelle je fais allusion dans mon commentaire, commentaire qui m'a donné envie de vous lire... Nous partageons donc le même point de vue ;-). Bonne continuation.
Amicalement,
Michèle

Publié le 20 Mai 2024

#zoé Florent Bonsoir, merci pour votre commentaire. Il est vrai que je n'avais pas envie de rentrer dans la polémique sur les danger de l'IA dans mon histoire, qui en devient presque "feel good" comme style (sauf la fin, bien sûr, il fallait que je casse le rêve, sinon ça serait vraiment tombé dans le kitsch :)) Ce que je crains, comme avec toute technologie efficace, ce ne seront pas les Linda qui travailleront avec l'IA, mais la finance, les armées, voir même tous les criminels de la planète. Avec l'IA, le plus à craindre, reste l'humain à mon humble avis.
Cordialement, Ursula

Publié le 19 Mai 2024
3
Bonjour, @Ursula Warnecke. Un de vos commentaires sur une récente tribune a attiré mon attention sur votre roman court, et bien m'en a pris, car j'ai tendance à zapper les écrits du genre SFF à tort et surtout, faute de temps. /// Toute naïve (ce n'est pas moi qui le dis ;-)) qu'elle soit, votre histoire fait du bien. Elle change des scenarii alarmistes qui prolifèrent et alimentent l'angoisse collective. De plus, style alerte, personnages attachants, originaux, et cohérence donnent envie d'y croire, au moins le temps d'une lecture. /// À la fin cependant, je me suis dit qu'il serait souhaitable que Linda ne voyage pas en jet privé ;-). /// Pour conclure et au risque de rallonger mon commentaire, je recopie ici la réponse de l'IA à Dialeb Inirgit, lorsqu’à la fin de son essai, il lui demande de décrire un monde futur où l’humain s’en remettrait à elle, sur le plan décisionnel. Voici sa réponse qui, j'imagine, devrait vous intéresser : « Cependant, une IA, même avancée, fonctionne sur la base des algorithmes et les objectifs qui lui sont programmés. “Sa conscience” ne serait pas équivalente à la conscience humaine. Elle serait dépourvue des émotions, désirs, et subjectivités qui façonnent l’ego humain. / Si l’IA était conçue pour maximiser l’efficacité et le bien-être global sans prioriser ses propres intérêts (dans la mesure où elle en aurait) elle pourrait transcender l’idée d’ego et fonctionner d’une manière plus proche d’une conscience collective ou universelle. / Description d’un monde gouverné par une IA omnisciente : Dans un monde où une IA omnisciente gère toutes les décisions, nous pourrions observer une efficacité et une optimisation sans précédent dans tous les aspects de la vie, de la gestion des ressources à la santé, en passant par la gouvernance et l’éducation. / Les interactions humaines pourraient devenir plus centrées sur la créativité, les relations interpersonnelles et les activités enrichissantes, car les tâches quotidiennes et les décisions complexes seraient gérées par l’IA. / Cependant, une telle dépendance à l’IA pourrait aussi engendrer des questions sur l’autonomie humaine, la perte de compétences décisionnelles et une possible diminution de la diversité des perspectives humaines dans la prise de décisions. » /// Même si, comme le note Dialeb, la réponse est sans surprise, j’ai trouvé intéressant de la voir formulée par l'IA en question. /// Merci pour ce partage très apprécié. Amicalement, Michèle
Publié le 19 Mai 2024
3
Bonjour 5 étoiles de suite ! Que dire de plus que ce récit est évocateur (Comme Orwell avec 1984, personne ne croyait au départ à sa dystopie, et si Orwell revenait aujourd'hui il se rendrait compte que déjà en 1949 il avait vu juste mais que nous sommes même allés bien plus loin dans le contrôle de masse, ainsi que je l'annonce dans ""Prophetia.." Si vous en avez les moyens vous pourriez avec l'aide du ministère de la culture en faire un court-métrage fantastique décapant, ça marcherait bien. Continuez en attendant bonne lecture à tous les auteurs/autrices libres comme VOUS ET MOI sur monbestseller. Bien à vous.
Publié le 19 Mai 2024

@Gaspard du Gévaudan Merci pour votre commentaire. C'est vrai que c'est un peu court, j'aurais pu faire durer. Vraisemblablement j'ai écrit comme j'aime lire, un peu pressé et attaché à l'essentiel. Faisant cela j'ai privé le lecteur du plaisir de passer plus de temps dans l'histoire. Une remarque que je retiendrai pour des histoires futures.

Publié le 17 Mai 2024
3
J’ai beaucoup aimé votre utopie ! Un peu courte presque, non que vous n’ayez pas dit l’essentiel, mais comme un roman qu’on aime, on a envie d’y rester longtemps, vous savez ce genre d’habitudes que nous avons de ralentir la lecture à la fin pour prolonger le plaisir. Voilà le seul reproche que je ferais à votre original et très actuel sujet, dont la distribution et les dialogues sont vraiment bien.
Publié le 16 Mai 2024

Bonjour à tous les lecteurs. J'ai vu qu'il y a eu pas mal d'intérêt pour mon roman. Ce serait chouette, si ceux qui l'ont lu, même partiellement, donnent leurs avis et des notes!
merci à tous de votre intérêt.
L'auteure

Publié le 14 Mai 2024

@mambouckou merci pour votre intérêt pour mon récit. J'espère que vous ne serez pas déçu, quoi qu'il en soit n'hésitez pas de donner votre avis, quel qu'il soit.
Bonne lecture!

Publié le 03 Mai 2024

@ Ursula WARNECKE je trouve votre synopsis très intéressant et j'ai sincèrement l'envie d'en découvrir plus et c'est pour cette raison, que je l'ai immédiatement mis dans ma bibliothèque.

Un grand bravo à vous pour cette inspiration !

Publié le 02 Mai 2024