FLORELEINA

316 pages de BOSSY
FLORELEINA BOSSY
Synopsis

Ils ont l'âge des rêves et le courage de leur âge.Lorelei veut être comédienne et Rodrigo a décidé qu'il serait metteur en scène. Ils viennent à Paris dans le cadre des bourses Erasmus, au sein d'un petit groupe d'étudiants qui ont en commun le goût du théâtre et de la poésie. Ils se reconnaissent comme appartenant à la race qui gagne, quels que soient les efforts et les sacrifices au service des ambitions. Ils arriveront au but, mais les détours de la vie les surprendront dans l'accomplissement de leurs destins. La douceur des bonheurs et l'amertume des malheurs sont les épices indispensables des réussites de leurs projets de jeunesse.

2123 lectures depuis la publication le 13 Juillet 2015

Les statistiques du livre

  991 Classement
  38 Lectures
  +4 Progression
  4.7 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 7 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
Cher @BOSSY, vous savez nous emporter dans une belle histoire, nous faire aimer vos personnages Rodrigo, Lorelei, Erna et Pieter... La chute inattendue de cette romance a été pour moi un réel plaisir. Recevez mes pensées les plus sincères, amitiés Jean-Claude.
Publié le 07 Octobre 2018

@Pascale Lécosse. Je reconnais pâtir d'un gros défaut ( commun à nombre d'entre nous), qui est de se prendre pour Dieu le Père, au moins pour le temps d'un roman. Je fais souvent mourir mes personnages féminins ( d'où me vient cette manie ? ), mais je le regrette aussitôt, et tous les moyens sont bons pour m'en excuser et réparer cette injustice. Du tour de passe-passe, comme ici, au recours classique au flash back, je fais ressusciter ceux qui me tiennent le plus à coeur. Afin de conserver bonne conscience et ne pas risquer de m'attirer de lourds reproches. Quant aux dialogues, chère Pascale, ce n'est pas à l'auteure de Mademoiselle, construit presqu'exclusivement de dialogues que je vais en apprendre ! Il y a des commentaires qui flattent l'épiderme plus que d'autres. Le vôtre est de ceux-là et je vous en remercie.

Publié le 09 Octobre 2016

@sylvia rajaonarivelo.Vous lisez beaucoup et vous notez beaucoup.Je suis d'autant plus heureux de figurer parmi vos choix.Lorelei est l'un de mes personnages préférés.Le roman se terminait initialement sur sa mort et je ne l'ai pas supporté. C'est pourquoi j'ai rajouté le dernier chapitre, expliquant qu'il ne s'agissait que d'un film et que la vie continuait pour Rodrigo et Lorelei selon les plans qu'ils avaient élaborés malgré les aléas de la vie d'artiste.Merci donc de les encourager à persévérer sur la voie que je leur avais tracée.@lamish

Publié le 12 Mai 2016
5
5/5 Un livre vraiment fantastique malgré le quiproquo qui pourrait naitre dans la tête des lecteurs, vu qu'il y a confusion entre la fin du long métrage et la vraie suite de la vie de Rodrigo et Lorelei. Bravo à vous.
Publié le 12 Mai 2016

Merci, onirowoman, pour avoir louangé plusieurs de mes romans, presqu'autant que lamish, ce qui n'est pas peu dire. Le pseudo laisse la voie libre. On pourrait faire ménage à trois ?

Publié le 18 Septembre 2015
5
J'ai adoré, comme les précedents et vous attribue 5 étoiles bien méritées.
Publié le 18 Septembre 2015

Dans ma crise boulémique, j'avais ingurgité toutes vos pages sans pose, dévorant la page 83 évoquée par Chris Martelli (que je m'étais pourtant promis d'apprécier à sa juste valeur). Voilà qui est fait et il faut bien reconnaître que tout y est en matière de désarmante subtilité sentimentale.

Publié le 31 Août 2015
5
Waou ! Vous avez fait mouche une fois de plus, cher Bossy ! Retrouver certains personnages d'un roman à l'autre, accrochés aux rouages de leurs vies aux issues hypothétiques est un vrai plaisir. Je ne parle que du fond car dans la forme, nous le savons, vous êtes le seul à avoir la recette !
Publié le 31 Août 2015

@fab.à fab, le " bouquinovore " ( quelle trouvaille !!! )
Je ne voudrais pas accaparer tout votre potentiel de lecture.
Mais vous avez remarqué le finale, qui m'a tant coûté d'effort d'invention...Effort récompensé !

Publié le 28 Juillet 2015
4
fab
j’ai suivi vos conseils et ai bien fait ! Je partage les commentaires précédents. Vous avez aussi le sens des dialogues qui enrichissent l’intrigue et dépeignent encore mieux la personnalité de chacun. Et de subtiles références culturelles. Quelle finale ! (faut-il toujours que cela soit dramatique pour rendre le récit encore plus beau ?)
Publié le 27 Juillet 2015

Je suis très touché par votre appréciation, car, de mes héroïnes, Lorelei est de loin ma préférée. Au point qu'après l'avoir fait mourir, j'ai cherché pendant longtemps le moyen de la ressusciter.

Publié le 26 Juillet 2015
4
Bravo l’auteur. Votre récit m’a ému. Bien fait. Bien écrit. Avec un juste équilibre de profondeur et de légèreté. De drame aussi. Comme dans la vie, parfois. Et m’a donné l’envie d’aller lire vos autres livres.
Publié le 26 Juillet 2015

@chris martelli.Merci. J'apprécie d'autant plus votre commentaire que j'ai souvent de la difficulté à me glisser à l'intérieur de mes personnages féminins, surtout les plus jeunes, pour exprimer ce qu'ils éprouvent.

Publié le 24 Juillet 2015
5
Très belle histoire, très bien menée, très bien écrite. Vous savez peindre vos personnages, que ce soit Rodrigo le bel hidalgo, Gina, un peu Lolobrigida, et Lorelei, bien sûr, sûre d’elle et sûre de ses doutes. De très belles pages. Dont la page 83 qui m’a émue par sa justesse. Des pensées très justes.
Publié le 24 Juillet 2015