La joueuse de théorbe

66 pages de Patrice Salsa
La joueuse de théorbe Patrice Salsa
Synopsis

Un portrait, un concert, une photographie, le désir, et son objet qui s'efface au moment même où on croit le saisir, enfin...
Lorsque l’absence, par son obscure puissance, redessine les contours du réel, le monde se peuple de chimères et d’hypothèses faisant le siège des remparts de la raison.

1852 lectures depuis la publication le 02 Mai 2016

Les statistiques du livre

  2088 Classement
  20 Lectures
  +407 Progression
  3.7 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
@Patrice Salsa Les jeux de pistes sont souvent amusants et parfois troublants. Ce n’est pas « GI Joe » qui m’a fait découvrir «La joueuse de Théorbe», mais votre «Ineffable, vraiment… ?» en com de l’article de J.P. Barré que je me souvenais avoir déjà lu l’an dernier, d’ailleurs, lors d’une précédente mise en ligne. Intriguée, j’ai cliqué sur votre avatar et n’ai pas regretté de suivre mon instinct. Les premières pages m’ont un peu rebutée par leur excessive richesse. Mais, «démonstration faite», si j’ose dire, j’ai vite été sous le charme de votre élégante plume, au point de vous lire d’un trait. Ecriture très visuelle, atmosphère intemporelle, envoûtante, sentiments obsessionnels exprimés avec pudeur et finesse, dandysme, intrigue documentée, passionnée… J’ai aimé vous lire et m’abandonner à cette ambiance intimiste, très british. Et puis vous devez être fin gourmet (ce qui n’a rien d’étonnant pour un lyonnais ;)) pour autant mettre l’eau à la bouche de votre lecteur ;). Une torture pour l’expatriée que je suis ;) ! Merci pour ce beau partage. Amicalement. Michèle
Publié le 11 Février 2018
5
Je dois ma lecture de ces pages à Austin Phoenix, via Les Aventures de Dick Lover – Désirs et Châtiments, que je pris d’abord pour un poisson d’avril (le titre à lui seul vaut la franche rigolade qu’il suscite, tandis que la prose a l’air bigrement traduite du français vers le français par Gougueul) avant de lorgner à tout hasard sur le profil de l’auteur, ce qui devait me faire stupéfactionnairement (sic) découvrir l’existence d’un Bobby Alexandrie globe-trotter touche-à-tout et amateur de réjouissances collectives, et assez ironiquement atterrir ici où je devais me régaler au point de décerner mes petites étoiles. Je les justifierai en assurant que c’est la qualité du texte, sa saveur, ses couleurs et son absence de vulgarité qui m’ont fait porter au pinacle cet ouvrage ainsi gratifié de cinq astres d’or, et non pas le contrecoup d’une série de hoquets subis en suivant négligemment deux pages des aventures de Bobby sans Pamela, puis la sommaire critique mono-étoilée du fabuleux Austin, lesquels ne m’ont pas du tout influencé.
Publié le 03 Avril 2017

Faut-il répondre à un commentaire qui n’est suscité que par le mécontentement d’avoir été mal évalué sur son propre ouvrage ? N’est pas @AUSTIN PHOENIX
Oui, d’abord pour le remercier, en espérant ne lui avoir pas trop fait mal à la tête.
Oui, ensuite, sans doute, pour en rire. Tout d’abord, pour les remarques sur les descriptions, mais surtout sur les « fautes d’orthographe et coquilles »… Merci d’en donner la liste ici, qu’on rigole un peu plus…
Quant au conseil de ne pas être dans l’autosatisfaction, je vous le retourne :
- 43 lectures, un lecteur ayant laissé un commentaires (je ne compte pas le votre), soit de 2,33 % des lecteurs.
- 473 lectures, 3 lecteur ayant laissé des commentaires (je ne compte pas le mien), soit 0,63 % des lecteurs… ça interroge, non ?
On peut continuer… Une seul note mais de 4 étoiles, soit 100 % ; 3 notes, mais une de 5 étoiles, une de 3 et une de une… Soit 33,33 % chacune. Là aussi, ça interroge.

Publié le 03 Avril 2017
1
Magnifique, bonne et belle écriture, une maîtrise remarquable de la langue française, néanmoins beaucoup de lourdeurs dans les descriptions, il est difficile de ressembler à Balzac. Un très petit succès pour ce livre, 43 lecteurs en pratiquement 1 an. Ne soyez donc pas dans l'autosatisfaction et respectez les autres. De nombreuses fautes et coquilles dans la première version, quel dommage cela gâche le plaisir de lire ...
Publié le 02 Avril 2017

Merci @TheoFM de votre lecture et de ce commentaire.

Publié le 25 Mai 2016
4
C'est très bien écrit, l'atmosphère qui entoure le récit est intriguante et en même temps apaisante mais j'ai trouvé qu'il y avait peut-être un peu trop de descriptions et ça alourdit le texte. Globalement j'ai passé un agréable moment à vous lire.
Publié le 25 Mai 2016

Cette version est une mise à jour, expurgée de ses coquilles, de celle publiée le 2 mai 2016.

Publié le 04 Mai 2016