Ad Feminam

160 pages de yano las
Ad Feminam yano las
Synopsis

Autrefois... May était une enfant sage.

Après une enfance presque banale, abandonnée par son père, surprotégée par sa mère, elle quitte son pays natal pour tenter sa chance à l'étranger. En perte de repères, elle y découvre contre toute attente la foi, mais pas seulement. Elle y fait aussi des rencontres du troisième type.

1171 lectures depuis la publication le 08 Juillet 2016

Les statistiques du livre

  2968 Classement
  18 Lectures
  +297 Progression
  4.3 / 5 Notation
  11 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

J'ai beaucoup aimé le personnage de May, qui cherche par tous les moyens et toute sa vie sa place, une place qui lui est refusée dès le départ...Aussi le récit des influences de la culture, de la religion musulmane, qui aide vraiment à comprendre ce que peut être l'évolution de certaines personnes à cause de ces très fortes influences, dans leur positif comme dans leur négatif. En revanche, si j'ai trouvé le récit toujours bien amené, dans la forme, il reste des choses à retravailler.

Publié le 21 Février 2017
4
Un roman qui se lit vite , une auteure qui a fait le pari risquer de mélanger 2 genres littéraires (qui selon moi sont diamétralement opposés) . Elle a réussi son essai, maintenant il lui reste à le transformer
Publié le 17 Février 2017

@federer
Ravie de votre appréciation. Merci pour le compliment .

Publié le 06 Août 2016
4
Roman écrit d’une manière fluide avec une fine analyse psychologique des sentiments de la narratrice, May. On retrouve les problèmes de filiation avec une jeune fille qui n’a pas connu son géniteur, ce qui la trouble au plus profond d’elle-même. J’ai trouvé intéressante, l’idée de faire intervenir une voix extérieure, celle d’un homme lorsque la narratrice sombre dans le désespoir le plus complet.
Publié le 04 Août 2016

@Sandrine C
C'est effectivement un sujet délicat, encore tabou, même de nos jours
May est tombée dans ce piège infernal à sa naissance , avant meme de connaitre le sens des mots et la vie- Sortir des impasses chroniques et successives qu' elle lui réservait est devenue sa priorité et préoccupation n° 1.
Merci pour votre commentaire qui fait chaud au coeur.

Publié le 21 Juillet 2016
4
Vous traitez avec grande délicatesse et intelligence un sujet dont on sait qu’il a été (est ?) très « compliqué » à gérer. Sans faire de référence politique, je retiens cette volonté farouche et subtile de May pour sortir des impasses dans lesquelles sa naissance l’avait mise.
Publié le 20 Juillet 2016

@Chris Martelli

Trés touchée par votre commentaire que je trouve trés encouragent pour le premier roman qu'est Ad feminam.
Merci Infiniment.

Publié le 20 Juillet 2016
5
Sacré sujet que la vie de May que vous traitez avec talent. Pour ne pas dire, finesse, sensibilité, humour, intelligence, mesure, esprit… et bienveillance. Plus des vérités formidables sur la définition de l’amour. Bravo pour votre roman.
Publié le 18 Juillet 2016