LES YEUX

6 pages de Didier Leuenberger
LES YEUX Didier Leuenberger
Synopsis

Mais là ou votre présence prend toute sa dimension, c’est lorsque tel un lion, vous suivez nos corps sans protection. Lorsque vous apprivoisez nos formes. Les quémandez. Aiguisez la convoitise et invitez à toucher. A effleurer. A caresser.
Nous serons nus avant de l’être vraiment. Et la sensation d’être à la merci peut rendre mal à l’aise. Nous rendre inconfortable et troublé.
Vous faites l’amour avant nos mains, avant notre souffle, avant même notre esprit.

2151 lectures depuis la publication le 15 Septembre 2016

Les statistiques du livre

  1051 Classement
  41 Lectures
  -154 Progression
  5 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

© Boris Phillips
Merci pour ce commentaire Boris, il est vrai que les verres solaires permettent ces petits moments volés sans qu'on ne démasque la couleur de nos yeux... Mais quelles satisfactions nous donnent-ils, chaque jour que fait le monde. Pas besoin d'extraordinaire ou de mirobolant, juste la satisfaction d'arrêter le temps un instant. Le temps d'un regard furtif, d'une œillade espiègle, et la magie peut être au rendez-vous... Amitiés.

Publié le 22 Septembre 2016
5
@didierleuenberger. Souvent, derrière des verres solaires, les miens scrutent des ondulations... Ces moments volés, j'y tiens, "comme à la prunelle de mes yeux". Amicalement. Boris.
Publié le 22 Septembre 2016

© lamish
Merci beaucoup Michèle, pour ce beau commentaire qui me va droit au cœur. Cela me fait plaisir de vous retrouver par le biais de vos impressions, toujours constructives... Effectivement, les yeux ils comptent parmi les vecteurs de nos envies et nos sentiments jouissant d'une liberté totale. J'aime cette description. Je vous souhaite une magnifique journée. Très Cordialement, didier

Publié le 21 Septembre 2016
5
Nos yeux, unique organe par lequel passe nos regards sur les autres et sur notre monde en toute immunité. Intouchables de nos jours et à ma connaissance, ils comptent parmi les vecteurs de nos envies et de nos sentiments jouissant d'une liberté totale, observant, charmant, esquivant ou affrontant à leur guise. Votre élégante plume leur rend un très bel hommage. Grand merci pour son partage. Bien à vous. Michèle
Publié le 20 Septembre 2016

© Gaby Chantrie
Merci Gaby, effectivement il sera intéressant de prolonger le récit sur la force du regard et son impénétrable jugement. Merci pour ce commentaire qui fait plaisir à lire... Bien à vous !

Publié le 19 Septembre 2016

Très subtile. Et cf « le parfum » de Suskind, j’aurais bien prolonger le récit un peu plus sur la force du regard et son impénétrable jugement.

Publié le 18 Septembre 2016

© Romain Lebastard
Merci Romain pour ce commentaire qui me touche. La poésie fait partie intégrante de mon vocabulaire il est vrai, et j'aime l'inclure dans mes texte, même si souvent, je ne le fais pas exprès... Un grand Merci et au plaisir de vous lire bientôt, je l'espère, pour d'autres émotions...

Publié le 16 Septembre 2016
5
@didierleuenberger encore une fois, vos écrits impressionnent. Vous insufflez avec poésie une conscience à un organe, éclaireur éclairé du cerveau. Bravo !
Publié le 16 Septembre 2016

© huleuyac
Chère huleuyac, un grand merci pour ces impressions sur ce texte. Ravi que vous ayez aimé et je vous promets de peaufiner un texte sur l’œil qui voit sans regarder... Belle soirée à vous.

Publié le 15 Septembre 2016

© Zultabix
Hello Zultabix, merci de ton commentaire qui me fait très plaisir et ravi de t'avoir fait prendre part à cette vision... Bien à toi et merci pour la note.

Publié le 15 Septembre 2016
5
C'est un très joli texte et cela m'aurait plu que vous évoquiez aussi, l’œil qui regarde sans voir ou voit sans regarder. Merci pour ce moment visuel.
Publié le 15 Septembre 2016
5
L'oeil est un gourmet, pareil à la bouche. J'ai plus vu ta nouvelle que je ne l'ai lue. Bravo pour ce joli texte Didierleuenberger. Bien à toi !
Publié le 15 Septembre 2016
Didier Leuenberger
Biographie

Passionné des mots, j'ai été publié en 1999 à Paris (L’âge bête…Le retour !). Lauréat de l’octroi d’une bourse d’encouragement...


A lire dans les actualités