Putain de Noël

56 pages de lamish
Putain de Noël lamish
Synopsis

Un rêve cette nuit… Un souvenir prégnant toujours présent au réveil… Une longue nouvelle...

3034 lectures depuis la publication le 10 Novembre 2016

Les statistiques du livre

  408 Classement
  81 Lectures
  -27 Progression
  4.9 / 5 Notation
  36 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

54 commentaires , 28 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Camille Sylvie Mestres, merci, mille mercis, Camille. Je suis profondément touchée. Encore quelques lectures en retard et je retourne faire un petit tour sur votre page. Il me reste encore une bonne partie de votre oeuvre à découvrir, pour mon plus grand plaisir. Amicalement. Michèle

Publié le 17 Mars 2018

@lamish
Voilà, je viens de terminer Un putain de Noël. Je ne pourrai pas trouver de meilleurs mots que ceux du commentaire de Hubert, qui se trouvent en quatrième de couverture. Ce qu'il écrit est exactement ce que j'ai ressenti en lisant votre livre, qui m'a touchée droit au coeur. Amicalement. Camille

Publié le 17 Mars 2018

@Mary Pascal Quel plaisir de vous retrouver ici, sur cette page ! Votre commentaire me ravit d'autant plus que nous partageons des valeurs humaines très chères à mon coeur. Merci infiniment pour cette belle éclaircie en pleines giboulées de mars. Amicalement. Michèle

Publié le 04 Mars 2018
5
Vos écrits sont comme les innombrables commentaires que vous postez sur les romans des autres auteurs, pleins de talent, de sensibilité et de bons sentiments.
Publié le 04 Mars 2018

@lamish

Je reviendrai aussi vers vous quand j'aurai fini Un putain de Noël. Amicalement.

Publié le 28 Février 2018

@Camille Sylvie Mestres
Merci infiniment pour vos adorable commentaire et généreuse constellation associée. Ils me ravissent d'autant plus qu'ils émanent d'une auteure talentueuse. Je suis en train de finir la version Kindle de "J'ai tué la mère parfaite". Je vous dis à très bientôt sur votre page pour compléter mon premier commentaire. Amicalement. Michèle

Publié le 28 Février 2018
5
J'aime beaucoup votre écriture, directe, fluide, belle, et j'adore le titre ! Je n'ai lu encore que quelques pages, mais j'ai hâte d'avoir le temps de le terminer. Et aussi de découvrir vos autres ouvrages. En particulier Ultime procès.
Publié le 28 Février 2018

@gilles d'auvergne Merci, Mille mercis pour ce commentaire qui me flatte puisqu'il s'agit de votre premier, ici, tout comme la pluie d'étoiles qui me comble, ma foi ! Amicalement. Michèle

Publié le 07 Février 2018
5
Un grand plaisir à découvrir ces nouvelles, lues d'une traite. C'est malin, c'est fin, c'est sensible, c'est inattendu...
Publié le 07 Février 2018

@Sylvie Simonnet Waouh ! est aussi l'onomatopée qui me vient spontanément, à la lecture de votre commentaire. Il me touche d'autant plus qu'il est écrit par une auteure talentueuse et sensible. C'est un merveilleux encouragement qui me booste. J'en ai grand besoin car, après une longue traversée du désert, je me suis tout récemment décidée à réaffronter mon clavier. Vous allez lui donner des ailes, à n'en pas douter ;). Alors que dire à part merci, merci beaucoup pour tout, et à très bientôt sur votre page afin de découvrir le reste de vos oeuvres. Amicalement. Michèle

Publié le 20 Janvier 2018
5
Waouh ! C'est cette onomatopée qui résume le mieux mon ressenti à la lecture de votre œuvre. C'est non seulement magnifiquement écrit mais intelligent, sensible, drôle. La forme chorale donne de la fraicheur, le ton est toujours juste et les descriptions aussi. Tout, il y a tout, une formidable analyse de l'âme humaine, une description parfaite de la vie parisienne, une atmosphère ... Bref, le plus joli conte de Noël qu'il m'ait été donné de lire !
Publié le 20 Janvier 2018

@lamish merci Michèle pour ce joli commentaire sur ma personne qui me touche , et qui me réchauffe le coeur tout autant que vous. A bientôt Michèle.Cristina

Publié le 19 Janvier 2018

@Cristina Leg Mille mercis pour votre émouvant commentaire qui me touche profondément. Pour les belles étoiles associées aussi. J'ai une espèce de sixième sens qui me trompe assez rarement et, dès que j'ai lu vos premières interventions, tous les indicateurs se sont mis au vert ;). Cela m'a réchauffé le coeur, comme chaque fois que je palpe des sensibilités jumelles. Alors merci de les assumer, de les partager avec nous, d'ensoleiller notre site. Très amicalement. Michèle

Publié le 19 Janvier 2018
5
@lamish. Merci Michèle d'être ce que vous êtes et de nous faire partager de si émouvantes histoires et rencontres, surtout ne changer pas votre style, il est empreint de vérité. Une bouffée d'émotion est restée un moment au travers de ma gorge, puis a fininalement cédée la place à une larme. Oui, le monde d'aujourd'hui est transparent, de plus en plus vide de sentiments mais il existe encore de bonnes personnes, vous en êtes la preuve et cela redonne toujours un peu d'espoir en l'humanité. Merci beaucoup Michèle pour ce merveilleux partage, avec toute mon amitié. Cristina
Publié le 19 Janvier 2018

@chathymi Quel plaisir, ma Cha, de te lire ici ! Merci pour ton émouvant commentaire, tes étoiles qui me comblent. Tu parles de flot de malheur que l'on ne peut plus contenir, et l'image est juste. On se sent désespérement petit, inutile, futile, démuni, face à cette marée exponentielle. Que faire, à part pleurer ? Là òu je vis, comme tu peux l'imaginer, je ne suis pas confrontée à cette terrible misère, mais lors de mes voyages, dans le métro, dans la rue, elle me saute d'autant plus au visage, dans un affreux contraste. J'essaie d'offrir un regard, un sourire, une pièce, une cigarette, un chewing-gum, je parle un peu, puis je me fonds dans la foule, le coeur plombé. Merci d'être toi, Cha. Bisous. Michèle

Publié le 16 Janvier 2018
5
et voilà l'travail!
Publié le 15 Janvier 2018

@ lamish. Bien sure , Noél est derrière. Mais j'ai lu, dans le métro ta putain d'histoire. Tu nous emmènes butiner, de ci de là des personnages qui ont raison de croire au père Noél. Tout en élégance, tu écris. Légère comme une plume. Et justement,l'autre jour, en sortant de l'expo Gauguin, je remontais les champs où je retrouvais des "chapelets" de Syriens à tendre la main pour une pièce. Moi qui leur avais tendu la miènne pour les sortir de l'eau en Grèce. Je me suis dit que le flot de malheur n'arrivait plus à être contenu. J'ai pleuré.Bisou ma chérie. Cha

Publié le 15 Janvier 2018

@Bottey Merci de m'avoir lue, gentiment commentée et étoilée. Bonnes fêtes de fin d'année. Michèle

Publié le 23 Décembre 2017
4
Lecture agréable avec nostalgie sur la gentillesse qui peut créer un miracle dans cette période trouble.
Publié le 23 Décembre 2017

@FANNY DUMOND Merci, chère amie, pour ton chaleureux commentaire et les voeux associés. Cette année, malheureusement, je ne serai pas entourée de mes proches... un des revers de médaille de l'expatriation... Bien fait pour moi ;) ! Je vais tenter de passer de bons moments malgré tout, entre amis. Je te souhaite également un excellent réveillon ainsi qu'à toute ta famille et t'embrasse affectueusement. Michèle

Publié le 22 Décembre 2017

@Michel Canal, Très heureuse de te retrouver sur ma page. Cela me rappelle mes premiers pas, ici. J’avais le trouillomètre à zéro. Tu avais été le premier à faire une critique constructive. Tu m’avais encouragée. J’ai remanié « Quand plus rien ne compte » à maintes reprises, jusqu’à cette dernière mouture en trois tomes de « SAAD ». J’ai suivi tes conseils et persisté. Tu vois, cela valait la peine, puisque ce soir tu viens me récompenser d’une merveilleuse pluie d’étoiles ;)… Merci ! J’avais déjà lu Céline, lors de la rédaction de cette nouvelle, et le coup de cœur ressenti n’est sûrement pas étranger au choix de ce prénom. Choix que j’ai effectué inconsciemment, car « Un putain de Noël » a été écrit d’une traite, dans une pulsion de révolte… D’où cet épithète qui fait grincer des dents. Mon ami Bossy m’en a voulu, d’ailleurs, et j’imagine qu’il doit bloquer certains lecteurs. J’ai essayé d’en changer, pour lui plaire, mais que ce soit sacré, satané, fichu et je ne sais plus quoi encore, j’avais l’impression de dénaturer la spontanéité de ce court récit. Bonne soirée et merci encore. Très amicalement. Michèle

Publié le 18 Décembre 2017
5
@lamish, tu es trop discrète. J'ai deux regrets, chère amie : celui de ne pas avoir suivi de plus près ton oeuvre littéraire, et celui du qualificatif de ce Noël — putain — où je ne vois que miracles comme seule cette fête évènement peut en produire. Mais par ailleurs je ne regrette pas d'avoir lu cette nouvelle au moment le plus opportun, quelques jours avant Noël. J'ai adoré les concours de circonstances mettant en relation les différents personnages, en particulier leur évolution qui tient peut-être du miracle de Noël, mais plus concrètement de la générosité de Céline, un personnage central (un pur hasard, Michèle, si sa personnalité ressemble tant à celle d'une autre Céline de nos amies ?). Les personnages sont bien campés. Chacun de nous les a croisés ou en a connus dans leurs situations respectives. C'est bien observé et bien relaté. Heureux d'être revenu sur ta page et d'avoir eu l'attention attirée sur ce Putain de Noël. Avec toute mon amitié.
Publié le 18 Décembre 2017

@BOSSY. Merci pour ton intarissable sollicitude, tes mots qui me ravissent toujours autant. Courage à toi aussi, mon cher ami. 2018 va être une bonne année, tu verras, foi de réfractaire aux chiffres impairs ;). Je t'embrasse. Michèle

Publié le 13 Décembre 2017

J’arrive pas à remettre des étoiles !

Publié le 12 Décembre 2017

@lamish. Et voilà lamish qui recommence à ramasser les étoiles à la pelle ! Cette version est meilleure, plus finie, plus épointée, et la couverture devient très belle. C’est vrai que c’est le bon moment pour nous servir ce texte sensible. Je vois que les nouveaux lauréats savent apprécier les anciens auteurs du site, c’est un bel hommage. Allez, courage chère lamish, encore une pour le nouvel an ! Bises. Gérard

Publié le 12 Décembre 2017

@Jean-Bernard Hamaïde, quel plaisir de vous retrouver sur ma page, et qui plus est, pour me gratifier d'un chaleureux commentaire et d'une merveilleuse pluie d'étoiles ! Oui, tout est possible à condition d'y croire, de savoir saisir au vol les belles rencontres qui se présentent, sans peur, sans méfiance. Les parenthèses heureuses se cultivent. Elles ne se renouvellent qu'à cette condition. Votre adorable personnage, Léopold, l'a compris ;). Merci de m'avoir lue. Merci encore d'avoir partagé votre merveilleux roman, ici. Amicalement. Michèle

Publié le 12 Octobre 2017
5
Désolé, j'ai oublié dans mon commentaire les 5 étoiles largement méritées.
Publié le 12 Octobre 2017

Un putain de Noël qui bouscule, fait sauter les masques bien léchés du quotidien et, comme vous le dites si justement, fait apparaître le malheur invisible que cache avec un terrible talent notre société bien pensante.
Un putain de Noël magique et tendre où l'on se dit que tout est possible à condition de continuer à croire au père Noël.
Félicitations pour votre talent à habiter vos personnages et les rendre si touchants.

Publié le 12 Octobre 2017

@Karin, décidément, vous êtes le père Noël avant l'heure ! Vos commentaires me ravissent d'autant plus qu'ils tombent après un passage à vide de mes écrits qui datent et chutent vers le fond du classement. Vous devez être une très belle personne (je ne peux pas dire "aussi" au risque de me lancer des fleurs :)) pour assumer ainsi vos sensibilités. Merci, mille mercis pour vos lectures, commentaires et pluies d'étoiles. Je retourne sur mon petit nuage ;). Amicalement vôtre. Michèle

Publié le 09 Mai 2017
5
Vous devez être une très belle personne pour décrire de manière si délicate le commun des mortels, leurs erreurs, leurs faiblesses mais aussi leurs bons choix et leurs forces. Félicitations et merci
Publié le 09 Mai 2017

@Fernand fallou, Votre commentaire me ravit, Fernand, et je suis heureuse que vous ayez pris le temps de me lire, vous, auteur qui utilisez ce même matériel pour écrire des tranches de vie, en état de conscience. Merci pour cette belle pluie d'étoiles que j'accroche au firmament de mes complicités auteur-auteure. Au plaisir de nous croiser à nouveau au gré de nos écrits mutuels. Bien à vous. Michèle

Publié le 01 Mars 2017
5
@lamish Les hommes sont laids, ils traînent leur ombre et leur reflet qui les regardent et qui les jugent, ajoutez le poids de leur âme mystérieuse remplie de bons et de mauvais sentiments, le sexe, l'instinct de propriété, l'instinct de survie et bien après éventuellement, l'amour. Et pourtant, il y a des auteurs qui écrivent des histoires merveilleuses avec ce matériel là ! Bravo !
Publié le 01 Mars 2017

@Ivan Zimmermann, Merci pour tes commentaire et généreuses étoiles qui ensoleillent considérablement cette journée pluvieuse. Je ne regrette pas d'être montée au créneau, pour une fois ;). A bientôt sur ta page, dès que j'ai épuisé mes mises en bibliothèque compulsives. Bisous. Michèle

Publié le 04 Février 2017

@Mie-Laetitia, une belle passion qui nourrit au quotidien. Oserais-je vous suggérer de lire les deux romans de Cathy Bonidan, lauréate du prix Concours MBS 2015 et dont le premier roman, "Le parfum de l'hellebore", vient d'être édité par les éditions Lamartinière ? "Chambre 128" est également superbe. Je vous conseille aussi les nouvelles de Marguerite Rothe, à mes yeux, une des plus belles plumes de ce site. Vous pouvez également suivre le jeu de piste du club de lecture MBS, qui ne distribue pas des petits coeurs rouges au hasard... Vous découvrirez de vraies pépites devant lesquelles bien des auteurs devraient accepter de se remettre en question ;). Bien à vous. Michèle

Publié le 16 Janvier 2017

@lamish, effectivement, c'est ma grande passion ;-)

Publié le 16 Janvier 2017

@Mie-Laetitia, merci pour vos lecture, note et commentaire... 3 romans dans une journée !... voilà que j'ai trouvé plus "bouquivore" que moi ;) ! Belle journée. Michèle

Publié le 16 Janvier 2017
4
@lamish Belle leçon de vie que vous nous offrez là ! Comme quoi le destin est fait de petits riens qui engendrent de belle choses !
Publié le 16 Janvier 2017

@Florentine HENNON, Belle surprise que de vous retrouver sur cette page à mon retour de France, pour m'offrir un délicieux commentaire et cinq merveilleuses étoiles. Je suis ravie que ce court roman vous ait harponnée. J'ai mis "Vivre ailleurs" en bibliothèque et vous retrouverai sur votre page dès que possible car, ayant plus grand yeux que grand ventre, j'ai de nombreux oeuvres en attente. Au vu des premier commentaires récoltés, je ne doute pas un instant de passer un excellent moment en votre compagie, comme ce fut le cas pour "Un mardi 7 août". Amicalement vôtre. Michèle

Publié le 04 Janvier 2017
5
Je me suis laissée prendre au jeu`... Je comptais ne lire que quelques lignes. Je n'ai pas réussi à m'arrêter.... 77 pages qui se lisent d'une traite, avec une coupe de champagne rosé, de bons macarons et en compagnie de personnages forts en émotions ! Merci pour ce conte de Noel moderne...
Publié le 03 Janvier 2017

@PhilippeMangion, Mille mercis pour ton sympathique commentaire et généreuses étoiles qui me comblent tout particulièrement, venant d'un auteur tel que toi. J'ai adoré ton "Projet Traumaless" et suis heureuse que ce court roman t'ait plu. Je ne doute pas un instant que tu aies gratifié les SDF croisés hier de ton beau sourire. Ce ne doit pas être facile de vivre aux premières loges de la souffrance sociale au quotidien. Perdue au milieu des oliviers, je suis à des années lumières de Salomé et de Bernard. Ce souvenir romancé a déjà 15 ans, mais les quelques immersions en ville vécues depuis, me travaillent toujours autant le cuir, si ce n'est plus. Joyeux Noël ainsi qu'à tes proches. Michèle / PS : Les dés sont jetés : va pour mon "Putain de Noël"... et merci d'avoir pris l'initiative du tutoiement qui me va mieux :-)

Publié le 25 Décembre 2016
5
Lu d'une traite aux premières heures de la veille de Noël. Tout à l'heure, c'est évident, je penserai à Celine, Salomé, Bernard et les autres quand j'irai chercher mes commandes d'huîtres et de gâteaux (pas chez Fauchon quand même ;-) ) dans ma rue du Xe qui concentre sans doute le plus grand nombre de SDF de Paris. J'adore ces histoires de destins croisés, celle-ci est une vraie réussite. J'étais curieux de voir comment tu allais boucler la boucle à la fin. C'est super. Pour le titre, personnellement, je préfèrais "Putain de Noël". C'est même un putain de joli conte de Noël.
Publié le 24 Décembre 2016

@Julien Rigottier Gois. Merci Julien pour ton commentaire enthousiaste assorti de 5 belles étoiles qui me comblent. Tu as mille fois raison : positiver et apporter au quotidien notre contribution pour aider les autres à le faire, certains diront que c'est nunuche, d'autres que c'est utopique mais moi je dis : ça marche, alors, ne nous en privons pas ! Provoquer des sourires est le plus beau cadeau de Noël que nous pouvons donner et recevoir, un cadeau à 0 €, important de le rappeler :-). Bon réveillon ! Michèle

Publié le 23 Décembre 2016
5
Une fois n'est pas coutume, j'ai adoré, tous ces personnages que l'on pourrait croiser sont "surkiffant". Un regard, un geste pour du positif, tout l'esprit de Noël. Merci.
Publié le 23 Décembre 2016

@françoiseBerger, Merci de m'avoir lue et généreusement étoilée. J'ai vu que vous aviez mis un roman ici en 2013... une des pionnières :-)...et viendrai très vite vers vous après lecture. Bonnes fêtes de fin d'année. Bien à vous. Michèle

Publié le 22 Décembre 2016
5
@ Fançoise Berger J'ai lu d'une traite ce joli conte de Noël. Merci !
Publié le 22 Décembre 2016

@Moua, Merci à Toua et bonne fêtes de fin d'année ! :-)

Publié le 22 Décembre 2016

Putain de joli cadeau de Noël...-sourire-

Publié le 22 Décembre 2016

@BOSSY, n'est-ce pas le charme de l'autoédition ? Et puis, il n'y a pas si longtemps que ça, tu argumentais en sens inverse pour qualifier de naturels des écrits que je trouvais vulgaires alors que le sujet était aussi digne de respect que cette fête de fin d'année... Tu devrais être content de voir progresser ton élève :-) ! Hugh, Peau de la vieille hutte ! Michèle

Publié le 20 Décembre 2016

@lamish@ivan Zimmermann. On dit "Putain de merde", mais on ne dit pas "Putain de Noël". Chaque mot à sa place. Mais lamish fait ce qu'elle veut. On l'aime quand-même !

Publié le 19 Décembre 2016

@Ivan Zimmermann, Merci pour votre mise en bibliothèque. Je suis en train de mettre mon court roman sur Create Space et votre avis tombe à point nommé :-). Merci et au plaisir de vous lire. Michèle

Publié le 15 Décembre 2016

@aelaly, Le soir de Noël, je préfèrerais que vous m'oubliez pour penser à vos Salomé, comme vous l'écrivez, sans attendre que les autres le fassent avant vous pour le faire, et sans prétexter que le monde est laid et que cela ne sert à rien face à l'ampleur de la tâche. Les hypocrites ne m'ont jamais convaincue de le devenir et les indifférents n'ont jamais altéré ma capacité à l'empathie. Désolée de vous contredire mais mon avis diffère. Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. Bien à vous. Michèle

Publié le 14 Décembre 2016

@lamish, merci pour votre avis,si vous avez autour de vous des gens qui tendent la main sans rien attendre tant mieux pour vous.mon avis est Autre! Et les gens de mon monde , font preuve de générosité que pour recevoir , des hypocrites, qui n'hésite pas à t écraser pour paraître plus fort, ou regarder les autres avec mépris etc.. mais bon pour ma part à Noël je penserai à vous quand aucun père Noël ni personne généreuse ne passera pour donner des jouets ou délicieux macaron à mes Salomé et autre

Publié le 14 Décembre 2016

@aelaly, Bonjour et merci de m'avoir lue et commentée. Si quelqu'un veut que cette histoire soit irréaliste, c'est vous. Comment changer le regard des autres si l'on n'est pas capable de changer le sien ? Pour ma part, je constate au quotidien de belles attitudes, une entraide et des personnes capables de donner sans recevoir et ce, pas plus loin que sur ce site. Faites un geste pour un inconnu, le soir de Noël, et vous verrez... Ça marche ! :-) Bien à vous. Michèle

Publié le 14 Décembre 2016

@Marie D. Mille mercis, Marie, pour vos chaleureux commentaire et généreuses étoiles. Ils me comblent en ensoleillant cette journée tristement hivernale. Amicalement vôtre. Michèle

Publié le 14 Décembre 2016
4
C une joli petite histoire, mais un peu irréaliste de nos jours. Société individualiste, matérialiste, difficile de trouver des gens qui ont du coeur! Merci, .
Publié le 14 Décembre 2016
5
@lamish J'ai lu ce récit d'une traite, me laissant happer par le rythme de votre jolie écriture et par les émotions qu'elle dégage. C'est un conte de Noël moderne qui émeut (voire bouleverse) et qui donne une belle leçon d'humanité. Bien amicalement. Marie D.
Publié le 13 Décembre 2016

@Ratiba Nasri, Merci infiniment pour vos lecture, commentaire enthousiaste et merveilleuse pluie d'étoiles qui illuminent ma soirée. Amicalement. Michèle

Publié le 03 Décembre 2016
5
@lamish, Magnifique nouvelle bien écrite et pleine d'espoir. J'ai été transportée. Amicalement
Publié le 03 Décembre 2016

@Pascale Lécosse Quel plaisir de vous retrouver sur ma page, Pascale, et qui plus est accompagnée de 5 merveilleuses étoiles et de vos mots qui me flattent. Grand merci pour la correction d'une faute qui n'est pas due à la distraction mais bien à ma méconnaissance de l'expression. Je file de ce pas rectifier le fichier. Je vous embrasse. C'est la troisième fois et je commence à y prendre goût :-) Michèle

Publié le 26 Novembre 2016

Illuminée

Publié le 26 Novembre 2016
5
@Lamish, Une oeuvre sociétale, rythmée par le Métro, ventre de la cité et illuminé par Noêl, objet de toutes les joies et de toutes les peines. Sourires et grincements de dents... Vous avez du style, décidément! J'ai adoré! (Petite remarque, " rebattre les oreilles" vous écrivez rabattre.) Pascale
Publié le 26 Novembre 2016

@Anne Loréal, Merci infiniment pour votre commentaire sensible et généreuses étoiles. Je les apprécie d'autant plus que je viens de passer quelques délicieuses heures en votre compagnie et celle de Constance, courageuse pionnière respectueuse d'une classe ouvrière sur laquelle elle a su poser un regard nouveau. C'est un beau message que vous faites passer au travers de son histoire, comme celui que je tente de faire passer dans cette nouvelle. Un seul regard et l'effet papillon peut se produire... Amicalement. Michèle

Publié le 20 Novembre 2016
5
Waouh...Michèle, je suis encore sous l'effet de votre nouvelle. Je viens de lire ces 51 pages, qui sont tour à tour dramatiques, simplement tristes, inquiétantes, terriblement réalistes, puis, au bout du tunnel du métro, une lueur d'espoir....Le sujet est délicat et difficile à traiter, mais vos personnages l'appréhendent avec finesse et sans fausse note. C'est élégant et juste. C'est bouleversant aussi, parce qu'on a tous été l'un de ces passants aveugles, trop préssés pour voir ce qui se passe sous nos yeux, on trop lâches pour ne pas s'arrêter. Vous me donneriez presque le spleen ce soir....Mais n'est ce pas là le talent d'un écrivain: déclencher des émotions? Bravo. A bientôt, Anne.
Publié le 20 Novembre 2016

@Albert Cutssy Merci infiniment pour vos lecture, commentaire avisé et génereuses étoiles. Venant de vous, une fine plume, je suis particulièrement flattée. Cordialement vôtre. Michèle

Publié le 17 Novembre 2016
5
@ lamish J'ai pris un peu de temps à la lecture. Une histoire qui en valait la peine. C'est une belle ballade de vie.
Publié le 17 Novembre 2016

@G. McBreth Bonjour, Gene, et mille mercis pour votre commentaire sensible et la pluie d'étoiles associée qui me comblent. Le regard de Salomé, que j'ai réellement croisé, me hante toujours. Je l'ai revu en rêve et il m'a inspiré cette nouvelle, chargée de toute l'émotion qu'il a suscitée, émotion toujours aussi vive malgré le temps qui passe. Je reviendrai vers vous après lecture de votre roman. Cordialement vôtre. Michèle

Publié le 17 Novembre 2016

@Dany b @Gatinaut daniel, merci infiniment pour vos lectures fidèles, vos commentaires sensibles et vos généreuses étoiles qui me réchauffent le coeur. Amicalement. Michèle @BOSSY, c'est le maxi que je puisse faire puisque, pour modifier le fond orange, je dois supprimer, puis remettre en ligne ma nouvelle avec la perte de commentaires associée. Bises chaleureuses car nous avons encore la chance de profiter d'un beau soleil par ici. Michèle

Publié le 15 Novembre 2016

@lamish. Satané Noël, au lieu de Sacré Noël, au lieu de Putain de Noël. On y arrive,petit à petit...Ce n'est pas Satan qui conduit le bal, mais lamish évidemment. A lire les commentaires, tout le monde l'a compris...Reste à corriger la jaquette orange qui fait mauvais effet dans ma bibliothèque. Mais si, mais si!
Encore un petit effort, chère lamish, tu en es fort capable, on t'embrasse.

Publié le 15 Novembre 2016
5
Quelle belle histoire. Mon plaisir et ma surprise ont été grandissants jusqu'à la fin. Il est difficile d'en parler sans révéler ce qui fait le charme de votre conte ( oui, on peut le dire !). Bravo à vous. Dany
Publié le 14 Novembre 2016
5
C'est un beau conte de noël pur commencer l'hiver qui s'annonce aujourd'hui derrière m'a fenêtre.
Publié le 14 Novembre 2016

@BOSSY, merci de ne pas m'avoir pénalisée pour ce titre dont je savais qu'il te déplairait, tout comme son utilisation dans le texte mais, comme je te l'ai expliqué en aparté, il avait deux raison d'être et de ne pas changer. Je l'ai cependant modifié pour te démontrer que je ne suis pas si têtue que ça, et puis, cela n'a pas beaucoup d'importance pour moi. Voilà un "Satané Noël"qui va moins écorcher ton regard et no comment pour ce que tu sais déjà. Merci pour ton doux commentaire qui ensoleille ma journée. Je t'embrasse. Michèle

Publié le 12 Novembre 2016
5
@lamish; bon, alors maintenant on peut y aller de la trompette. Cette nouvelle est superbe. Toute de subtilité, de délicatesse et de doigté. C'est du lamish en ce qu'elle fait de mieux. Rigueur, précision, concision, comme il sied à une nouvelle. Rien de trop, comme le sujet risquait d'y succomber. Pas de compassion larmoyante et d'attendrissement à quatre sous, comme il est de mode actuellement. Un enchaînement minutieux sans rien oublier des gestes et des pensées des protagonistes. C'est une très belle réussite. MAIS, si, si , je vais le dire, chère lamish, bien que tu sois trop têtue pour l'admettre : le TITRE. Il est affreux. A toi de décider. On t'embrasse quand-même. BOSSY Ben non, je ne modifie rien et j’insiste même !...
Publié le 12 Novembre 2016

@BOSSY, merci pour ton dernier coup de balai auquel j'espère qu'aucune coquille n'aura échappé ! Le fichier doublement corrigé est remplacé. Je t'embrasse un peu plus fort que d'habitude, du coup ! :-) Michèle

Publié le 12 Novembre 2016

@Boris Phillips, merci pour les généreuses étoiles et le sympathique commentaire associé. A très bientôt sur votre page car j'ai vu une nouveauté que je n'ai pas encore lue. Amitiés. Michèle

Publié le 11 Novembre 2016
5
@ lamish. Des étoiles pour votre sapin, chère Michèle... Vous me savez avoir "mauvais esprit"; je dirais donc: "Tout va mal qui finit bien". Amicalement. Boris Phillips.
Publié le 11 Novembre 2016

@jezzabel, merci pour ta correction, ma belle ! J'ai éclaté de rire quand j'ai lu "mon coeur se sert" au lieu de "mon coeur se serre"... du grand Lamish ! A la réflexion, cette erreur paraît plus significative que l'on pourrait le penser, mon organe étant en perpétuelle demande ! Tendres baisers à vous trois. Michèle

Publié le 11 Novembre 2016

@BOSSY Rebonsoir cher ami et merci pour tes coups de chapeau. Les commentaires de Marguerite sont toujours un ravissement comme tout ce qu'elle écrit, d'ailleurs, et je m'en délecte chaque fois. Maxine Rouge (qui a mis sur MBS un recueil de proverbes et dictons "La sagesse des Nations n'est pas une quenouille") a effectivement rejoint Jézabel et Muriel depuis peu. Ce n'est plus un secret et je peux t'en parler, à présent. J'attends avec hâte ton commentaire après lecture intégrale de ce "Putain de Noël". J'espère que tu ne m'enlèveras pas un point chaque fois que j'écris un gros mot :-) je t'embrasse. Michèle

Publié le 11 Novembre 2016

@lamish. Ben dis-donc, ma chère. Le jour de l'envoi sur mBS, 74 lectures et 4 commentaires, dont celui de Jezzabel ! 5 chapeaux avant les étoiles ! Je déguste lentement, je n'ai lu que Colette. Heureusement que je t'ai enregistrée dans ibooks, parce que sur ta page, je n'arrive pas à lire le bas des pages (défilement impossible). Je lis sur mon iPad. J'ai bien aimé le commentaire de@marguerite Rothe. J'ai vu que @jezzabel sont trois maintenant pour faire la sarabande...Alors, je te bise aussi;

Publié le 11 Novembre 2016

@Marguerite Rothe, Merci infiniment pour votre commentaire sensible et les généreuses étoiles dont vous me gratifiez. Vous voyez juste quand vous entendez mon texte comme un conte de Noël, car, en finalité, c'en est un. Je l'ai écrit en deux phases: la première impulsive et très circonstancielle, la seconde une fois la mousse tombée. J'ai donc orienté le scenario pour continuer à satisfaire ce besoin de croire à la beauté des êtres qui m'est quasi vital. J'aimerais tellement que nos regards changent, même si le climat de crise ne favorise en rien cette démarche. Merci pour votre fidélité. Je suis enchantée que ce "Putain de Noël" vous ait plu et vous embrasse. Amicalement. Michèle / PS : J'ai supprimé toutes mes nouvelles et suis en train de les réunir dans un recueil. "Lettre à Marguerite" y trouvera une seconde vie.

Publié le 10 Novembre 2016
5
Des destins qui se croisent, s’entrecroisent, se décroisent, à l'infini… Et toujours cette petite musique de l’âme qui parle à travers votre plume. Qui parle d’amour, de tendresse. Qui explore si finement les psychés. Qui interroge. C’est un très beau texte, que vous nous offrez là. Et, curieusement, malgré son titre, je l’entends comme un conte de Noël, sensible et généreux. Merci pour cette belle lecture, Michèle. Amicalement à vous, Marguerite.
Publié le 10 Novembre 2016

@jezzabel @Zultabix, il n'y a bien que vous deux pour me surprendre au saut du lit avec un commentaire, alors que j'ai mis ma nouvelle en ligne à 2 heures du matin ! Je vous adore, mes amis et lecteurs fidèles ! Grand merci pour vos commentaires et dix étoiles associées qui m'encouragent au delà de ce que vous pouvez imaginer. Laurent, tu résumes si bien ce drôle d'état qui nous submerge en ces fêtes de fin d'année, comme un petit bilan annuel que nous serions obligés de présenter avec docilité. Je vous embrasse fort. Michèle

Publié le 10 Novembre 2016
5
Qu'on soit croyant ou athée, de nature enjouée ou folâtre, Noël a presque toujours le chic pour mettre les gens dans un drôle d'état. Une fois la bûche engloutie, l'enfant exulte sous le sapin, l'adolescent rejoint fissa sa chère carré ou ses copains, l'adulte un peu coincé du protocole tente de faire bonne figure envers les siens comme au jour du Grand Pardon, quand papy et mamie s'assomment gentiment avec les dernières gouttes de champagne. Bref, nous fêtons moins la Nativité, l'étoile de Bethléem, Marie, Joseph, l'âne et le boeuf, que notre ineffable vague à l'âme, sans trop savoir pourquoi. Autant d'années vécues, autant de Noëls plus ou moins routiniers, fuis, corvéables. Ce "Putain de Noël" ne déroge pas à la règle. D'échos en échos, il glisse crescendo sa mélancolie dans la salle de bal du lecteur, comme une valse lente, jusqu'à ce que le violon expire. L'ultime note offre la promesse d'un sourire, d'une grâce dans l'étable. Noël enfin s'achève. Le plus dur est passé. Pour l'année prochaine, on tentera à tout le moins, comme on le demande aux enfants, d'être un peu moins con et un plus sage. Bien à toi !
Publié le 10 Novembre 2016