SAAD Tome 2

329 pages de lamish
SAAD Tome 2 lamish
Synopsis

Voici la suite du tome 1 de SAAD (Sexe Amour Amitié Désillusion). Il s'agit de la deuxième partie du tome 1 initial (Quand plus rien ne compte).Pour ceux qui aborderaient ce tome 2 sans avoir lu le précédent, un résumé de six pages précède la suite du roman. Pour ceux qui l'auraient lu, rendez-vous directement au premier chapitre, page 11, "Idée de voyage".
Bonne lecture à tous et merci pour vos retours sincères.

1456 lectures depuis la publication le 27 Mars 2017

Les statistiques du livre

  443 Classement
  74 Lectures
  +192 Progression
  5 / 5 Notation
  16 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

13 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@MALZIEU, rouge d'aise et de confusion je suis ;), comme chaque fois que je lis un commentaire d'un lecteur, qui plus est dans votre cas auteur, qui sait lire un de mes textes au-delà des apparences... C'est un merveilleux cadeau que vous me faites, merci, mille fois merci ! Expatriée, ce n'est pas toujours facile pour moi de me procurer des livres, mais je vais suivre vos conseils de lecture. A bientôt pour le tome 3, alors... Un dernier tome écrit un an après le autres, encore plus serré, et une ambiance toute autre que je vous laisse découvrir... Amicalement. Michèle

Publié le 13 Août 2018
5
@lamish Léa Bovary le retour. Le style s'affirme. Le rythme est plus serré, les corps sont tendus comme des cordes de violons, il y a même un viol. Michèle analyse la difficulté du rapport à l'autre. Elle dessine la nouvelle géométrie des sentiments. Je ne trouve pas dans la production actuelle de textes ou de films qui me dessine cette carte du tendre actuelle. Pas de "catcher in the rye" des baby-boomers ou "un monde sans pitié" pour ma génération, Pas d'oeuvre emblématique qui reflète qui la difficulté de la relation à l'altérité, le désir, la frustration, l'incompréhension... Je trouve un peu cela ici, surtout que c'est un roman choral. J'attaque le tome 3. Un apparté pour dire que la production littéraire de ce début d'année est décevante, autant lire les romans de MBS. Deux exceptions, le sublime dernier livre de Yoko Ogawa (instantané d'Ambre) et le dernier John le Carré qui à 85 ans est éblouissant.
Publié le 13 Août 2018

@Kroussar, je suis vraiment ravie que les tomes suivants ne vous aient pas déçu, et heureuse que l'histoire de Yan, Léa, et les autres, vous ait plu au point de ne pouvoir vous en détacher, de vous prendre à les aimer... C'est un merveilleux encouragement pour l'écrivaillon pétrie de doute que je suis ;). Alors merci, mille mercis pour vos mots et votre nouvelle pluie d'étoiles. Amicalement. Michèle

Publié le 21 Juillet 2018
5
@lamish Il m'a fallu attendre la fin du troisième volume pour commenter le second. L'émotion était si vive qu'il m'était impossible de me détacher de l'histoire. Vos personnages sont haut en couleur, attachants, on se prend à les aimer: Yan, Léa, Yves, Marie, Stéphane... Alors chère Michèle je vous remercie pour cette magnifique trilogie. Amicalement Jean-Claude.
Publié le 20 Juillet 2018

@VAY Céline, Chère Céline, que tu écrives ou que tu lises, tu es de celles qui larguent les amarres et s'éloignent dangereusement de la côte avant de plonger à la recherche de trésors enfouis. Et si tu ne trouves rien, si tu trouves des coffres vides, tu te dis que ce n'est pas normal et tu continues, tu fouilles, tu grattes jusqu'à remonter à la surface avec un butin, quel qu'il soit. Ensuite, tu le passes au crible, l'observes dans ses moindres détails avant de conclure qu'il te satisfait ou non. Cette curiosité de l'autre, des raisons qui l'animent, ta sincérité, ta ténacité, ton refus des conclusions hâtives, sont un merveilleux privilège pour l'écrivaillon que je suis. Alors merci de m'avoir lue, d'avoir longuement débattu avec moi en MP, et de me gratifier de ce commentaire généreusement étoilé qui me touche vraiment. Bisous. Michèle

Publié le 30 Mai 2018
5
@lamish, Très chère Michèle, je reviens vers toi avec un très grand plaisir après quelques semaines de silence sur une lecture très prégnante. Je ne sais pas comment tu t'y es prise, je n'ai rien vu venir. D'habitude, j'enregistre machinalement une technique d'écriture, relève une tournure de phrase, anticipe la fin... et là, rien : j'étais entièrement tendue vers les personnages, je regardais le très joli film que ta plume déroulait sous mes yeux. Celle-ci s'effaçait, ne servait plus d'intermédiaire entre eux et moi. Il y avait eux et le silence d'une nuit, une heure tardive pour finir, cramponnée devant l'écran, oubliant de dormir, happée dans ce monde qui m'appelait, m'appelait... D'habitude une plume génère une voix dans la tête, la musique du phrasé berce, mais c'est avant tout une musique, un son. Et là, j'avais l'image. Du coup, j'étais un peu "voyeur" , juge aussi car je n'ai pas toujours été d'accord avec eux. Avec toi, la justesse de ton analyse psychlogique oui, mais pas avec eux. C'est étrange, le pouvoir d'un auteur n'est-ce pas, quand il parvient à nous faire oublier qu'il s'agit d'une fiction pour nous persuader que tout cela est vrai et nous renvoie à cette vilaine tendance féminine de juger un comportement. Pauvre Marie qui a eu droit à un froncement de sourcil de ma part... Bisous
Publié le 29 Mai 2018

@Camille Sylvie Mestres, quelle rapidité ;) ! Je suis au anges de vous retrouver deux jours de suite sur SAAD, cette saga trompe l'œil que vous lisez avec finesse. Si ce deuxième tome vous a laissé une impression étrange, le troisième risque de la confirmer, car sous un aspect volontairement léger, j'ai distillé de nombreux messages, messages destinés à des proches qui lisent peu ou pas. Je ne suis pas surprise que vos sensibilités, que je pressens proches des miennes au travers de ce que j'ai lu de vous, sachent les débusquer. Merci, mille mercis pour vos lecture, commentaire enthousiaste et flatteuse pluie d'étoiles. Je vais m'endormir avec le sourire, grâce à vous ;). Amicalement. Michèle

Publié le 19 Mai 2018

@lamish,
Vi, c'est bien cela qui m'inquiète. Normalement, elle est une victime, au moins à ce stade-là du récit. Depuis tout à l'heure je m'interroge. Est-ce à cause de Stéphane, que tu as rendu touchant.. qu'elle a trop de paires de chaussures? : ). Ou parce qu'Yves est cynique, moins émouvant que Stéphane...Et bien tu sais quoi? Je pense que ce "rejet" tout relatif est lié non pas au personnage de Marie, mais aux personnages masculins qui l'entourent. Je vais tenter de mémoriser les détails qui influent sur mon jugement pour t'en faire un fidèle retour. Bisous.

Publié le 02 Avril 2018

@VAY Céline, patience... Elle va comprendre (comme une certaine mèmère ;)) et apprendre, peu à peu. C'est amusant de constater les différences réactionnelles des lecteurs, car nombreux sont ceux qui se sont attachés à ce personnage... des hommes, pour la plupart... prêts à tout lui pardonner ;). Nous en parlerons à la fin du tome 3. Bisous. Michèle

Publié le 02 Avril 2018

Alors évidemmment tout le monde aura compris que @lamish sait avec brio aller chercher son lecteur. Le personnage de Marie est tel que cela serait vraiment super que ceux qui lisent ce récit viennent livrer leur impression, dire comment ils le ressentent. Moi par exemple, j'ai lu les choses tristes qu'elle avait vécues, et je la condamne quand même. Est-ce là la volonté de l'auteure? Est-ce moi? Bon, je n'ai pas fini ma lecture et mon ressenti peut changer. Merci à vous.

Publié le 02 Avril 2018

@lamish
Christi Michèle, tu prends aux tripes avec ton histoire. Je te jure que j'ouvre de grands yeux de suprise, m'insurge : mais comment elle peut... Je parle d'un des personnages bien sûr. Je ne joue pas mon Bigard, mais je dodeline quand même de la tête. Je me demande si tout cela se retournera contre elle... Est-ce que tu vas réussir à m'apitoyer? Parce que pour l'instant, je ne suis pas d'accord du tout. Mais alors là pas du tout. Mais elle a quoi dans la tête? Bien fait si elle perd tout!
Bon je suppose ma chère Michèle que tu auras compris que je suis à fond dans ma lecture, j'y crois dur comme fer. C'est pas du talent d'écrivaine ça? Bisous.

Publié le 02 Avril 2018

@Michel CANAL Waouh, Michel, me voici rouge jusqu'aux oreilles, moi qui croyais ne plus savoir rougir ;) ! Merci pour tes compliments que je mérite si peu, moi l'inculte née sans don pour l'écriture, mais avec une furieuse envie de communiquer qui m'a fait sauter le pas. Que de chemin parcouru en trois ans, aidée par des auteurs plus confirmés qui se sont montrés généreux dans la transmission de leur savoir, et dont tu es. Je ne te remercierai jamais assez pour ton aide et ce dernier petit coup de polish que tu as donné à SAAD tome 2. Le tome 3 est déjà écrit et en ligne depuis quelques mois (couverture bleue), mais il est vrai qu'au-delà de six romans, il faut actionner les flèches pour trouver les suivants, sur le profil de l'auteur. Merci encore, Michel, pour tes merveilleux encouragements et pour les généreuses étoiles associées. Bisous. Michèle

Publié le 12 Février 2018
5
@lamish, arrivé au terme de ce tome 2 d'un titre bien choisi : "Sexe, Amour, Amitié, Désillusion", je suis confondu par ton talent pour décrire, avec toute l'empathie et le besoin d'harmonie dans les relations que l'on te connaît, celles croisées et riches en rebondissements de tes personnages : Léa, Gisèle, Marie, Yves, Yan, Roger, Stéphane, Isabelle… La progression, structurée en chapitres courts dans un style vif et fluide, accroche le lecteur au gré des situations, savamment orchestrées et dosées. C'est qu'il s'en passe des choses plus ou moins avouables, à Saint-Valery-en-Caux et à Lyon. Mais chut ! Le ton est donné en page une de couverture : "Maladie d'amour" puis dans ton introduction : "Je ne peux pas vivre sans amour…" (Pablo Picasso). De l'amour, il y en a à foison au fil des pages. Si "Sexe" est mis en premier dans le titre, il est pour beaucoup le faire-valoir de l'Amour (écrit avec un grand A) point fort de ce tome 2. Toi qui craignais d'avoir trop exprimé l'érotisme dans ton premier roman (pourtant plutôt sage), tu m'as épaté d'avoir si bien traité les échanges amoureux entre les personnages dans leur manifestation à la fois affective et sexuelle (prudes et coincés s'abstenir). Ce roman est bien conçu, consistant, riche en vocabulaire, bien écrit. L'action, qui se déroule en partie en Haute-Normandie et en croisière dans l'ambiance si particulière du monde des marins et des navigateurs offre au lecteur un attrait supplémentaire. Chère Michèle, j'ai eu le plaisir de te lire au mieux de ton art, que tu as élevé au niveau de l'excellence.
Publié le 11 Février 2018

@Michel CANAL, merci beaucoup de me prévenir. C'est adorable, voire doublement adorable puisque tu profites de ta lecture pour faire la chasse aux coquilles... Je corrige tout au fur et à mesure, mais j'en ai bavé pour le synopsis que j'ai finalement dû effacer et réécrire... Mes corrections ne s'enregistraient pas. Je ne sais pas pourquoi. C'est donc sereine que j'attends tes retours ;). Je t'embrasse. Michèle

Publié le 04 Février 2018

@lamish, j'ai déjà pas mal avancé dans la lecture... je savoure. Je dois avoir une aptitude particulière pour les histoires d'amour. Dans SAAD 2, Michèle, il y en a pour tous les goûts (hi, hi, hi !) : intenses en couple adepte de l'amour passion, à géométrie variable... et hélas conflictuelles. En somme, l'exact reflet de la société. Mais ton talent pour l'écriture, avec la sensibilité dont tu es coutumière, fait que le lecteur est scotché par tes personnages. Ces quelques mots pour te permettre d'attendre sans stress les avis de tes lecteurs. Je t'embrasse. Michel

Publié le 03 Février 2018

Pour ceux qui aborderaient ce tome 2 sans avoir lu le précédent, un résumé de six pages précède la suite du roman. Pour ceux qui l'auraient lu, rendez-vous directement au premier chapître, page 11, "Idée de voyage". Bonne lecture.

Publié le 28 Mars 2017

@Tous les futurs lecteurs de ce tome 2 de SAAD, voici le dernière version totalement remaniée. Texte plus aéré, création de chapîtres avec titres, nième chasse aux coquilles (probablement pas la dernière;))... L'ancienne version a été scindée en deux tomes, sur les conseils de Marguerite Rothe, dégraissée sur les conseils d'autres auteurs et lecteurs. Voici le second. Pour ceux qui avaient lu le premier tome, ancienne version, passez au tome 3 pour connaître la suite et la fin de ce roman. Bonne lecture à tous. Merci d'avance pour vos retours et avis sincères. Bien à vous. Michèle

Publié le 27 Mars 2017