Une larme sur ta joue

61 pages de Marc Singer
Une larme sur ta joue Marc Singer
Synopsis

Sensible et rêveur Pierre naît le dernier d’une fratrie de trois sœurs, dans une banlieue parisienne au début des années 60. Pour son père il est le messie tant attendu, pour sa mère il est coupable d’exister. Balloté entre un voisinage hostile et une famille qui règle ses comptes, il va faire l’amère expérience de l’apprentissage de la vie. C’est avec la nostalgie du temps qui passe que nous partageons avec lui l’empreinte laissée par cette époque. Dans les égarements de sa jeune âme d’enfant, frappé par la tragédie du sort il n’aura d’autre choix que de se battre seul dorénavant. L’auteur dresse un tableau sans concession de cette famille où le manque d’amour maternel résonne comme un cri du cœur.

2265 lectures depuis la publication le 30 Mars 2017

Les statistiques du livre

  329 Classement
  77 Lectures
  -7 Progression
  4.3 / 5 Notation
  8 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@RaqueILT
Je suis ravi que vous ayez trouvé dans mon récit une résonnance à votre histoire, à notre histoire. Merci d'avoir pris le temps de me lire. Mes amitiés.

Publié le 05 Mai 2019
4
Bonjour, J'ai lu votre livre avec un énorme plaisir. Votre récit m'a touchée, émue. Il est authentique car vous avez su garder une âme et les yeux de l'enfance. Cela transparait dans votre texte. Nous n'avons pas eu la même enfance, mais nous avons les mêmes origines (le Maroc, la nostalgie des parents pour leur pays d'origine, l'admiration pour nos "cousins" israéliens...). Notre société d'origine était matriarcale et vous décrivez parfaitement la difficulté de votre père à s'imposer. Merci pour ce partage !
Publié le 03 Mai 2019

@DAEN
Ca faisait longtemps que je n'avais pas reçu un commentaire et celui-là me réchauffe le cœur une fois de plus. Offrir un moment de plaisir à mes lecteurs sera toujours pour moi la plus belle des récompenses. Merci d'avoir pris le temps de laisser votre joli témoignage.

Publié le 04 Avril 2018

Un hommage à un père au creux d’un récit truculent plein de souvenirs que nous partageons (pour la vie parisienne et estivale) mêlés à l’amour, ou à son absence. La mémoire des gosses sont des éponges à souvenirs, qu’ils soient merveilleux ou cruels, vivifiants ou honteux, heureux ou délétères. Nous nous y cramponnons, pour conjurer le vide qui s’est construit autour et dans nous. Merci, j’ai pris beaucoup de plaisir et d’amertume à lire votre ouvrage.
Amicalement.

Publié le 03 Avril 2018

@ Pomme42
Merci pour votre gentille attention.

Publié le 18 Avril 2017

@ Boukassim
Oups .. merci de me lire.

Publié le 18 Avril 2017

@ Nelly C
Désolé pour ce réveil tardif. Merci d'avoir éveillé votre curiosité.

Publié le 18 Avril 2017

Bonjour,

Mes respects à vous, on dit toujours que l'enfant est le père de l'homme et c'est cette tranche d'âge qui

reste gravée dans nos mémoires et nos souvenirs, et de toute ma vie, personnellement, je suis

nostalgique à mon enfance: encore un grand merci pour votre professionnalisme.

Publié le 17 Avril 2017

@Yousser Smiri
Yousser vous me remerciez c'est le plus beau compliment que vous pouviez me faire. Je suis heureux d'avoir pu vous procurer du plaisir à lire ce livre car c'est bien là mon unique but. Avec toute mon affection.

Publié le 14 Avril 2017

SUPER RECIT SURTOUT AU NIVEAU DE L'IMAGINATION ET DES SENSATIONS:MERCI

Publié le 14 Avril 2017
5
4/5
Publié le 14 Avril 2017

@Isabelle Lestine
Merci Isabelle vous êtes la première à m'avoir noté depuis la publication du livre. Quel plaisir de savoir que vous avez trouvé ce récit "rafraichissant" moi qui pensais faire pleurer dans les chaumières...

Publié le 09 Avril 2017
4
On a oublié aujourd’hui ce qu’était l’éducation dans les années 60, enfants d’immigrés, ou pas. Françoise Dolto n’existait pas encore, c’était plus… expéditif. Vos souvenirs sont un beau témoignage, courageusement mis sur le papier, j’imagine. Et rafraichissants à lire. Merci pour ce partage.
Publié le 09 Avril 2017