? La question source du savoir.

78 pages de jean claude ROBIN
? La question source du savoir. jean claude ROBIN
Synopsis

Voyage dans l'inconnu, celui de la réflexion discursive, sans limites, sauf celles de nos facultés, de nos sens, en un mot de l'intelligence humaine.
Pour ceux qui aiment la science et quelquefois la fiction de l'incompréhensible, vous y trouverez les secrets du rêve éveillé. Après tout ce qui est rapporté, vous pourrez disserter sur ce qui suit :
Alors réalité ou illusion. ?

7226 lectures depuis la publication le 04 Juillet 2017

Les statistiques du livre

  223 Classement
  115 Lectures
  -8 Progression
  4 / 5 Notation
  68 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Didier CHATEAU, Merci de votre commentaire ! Je ne retiendrai que l'appréciation "un peu confus" que j'apprécie, car ce sont bien souvent la somme des confusions qui conduit à la vérité. On peut dire sans trop se tromper, que la vérité provoque la confusion. J'ai cité dans mon livre de nombreux scientifiques de grand renom dont on peut dire qu'ils étaient à leur façon très "confus". Paul DIRAC "autiste asperger" disait "une formule mathématique se doit d'être avant tout "esthétique". Richard FEYNMAN, "La nature est quantique. Si vous voulez la comprendre et la représenter, il faut construire un ordinateur qui soit lui même quantique", il ajoutait "je pense pouvoir dire sans trop me tromper que personne ne comprends la mécanique quantique", la nuit il jouait du bongo dans une boite à strip-tease. Ils furent tous les deux prix Nobel. Quant à NIETSCHE après "My Kampft" se rappeler "nos jugements qui apparaîtront aussi dépourvus d'intelligence etc... voir la suite, c'est le dernier paragraphe de mon livre. Le titre "la question source du savoir", j'aurais dû conclure en rappelant une citation de l'homme le plus confus de l'histoire de l'humanité, il en portait le nom "CONFUCIUS", il disait "je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions". Pour ma part, j'ai compris comme aimait à le rappeler Henri de MONTHERLANT "Qu'on ne comprend rien à la vie tant qu'on a pas compris que tout y est confusion"
Merci, pour les quatre étoiles.

Publié le 24 Novembre 2018
4
J'ai apprécié ce travail intéressant et bien écrit, bien qu' il m'ai paru un peu confus.
Publié le 15 Novembre 2018

Vos reflexions sur le temps et la connaissance sont justes. Vous mettez bien en valeur la courbe exponentielle du savoir et des connaissances qui dépassent l'entendement tant elles s'accélèrent. C'est la vitesse de l'accumulation qui rend l'homme impuissant à la maitriser. Les champs qu'il investigue sont relayés par l'intelligence artificielle qui est 1 milliards de fois plus rapide, certes, mais qui est incapable comme vous le mentionnez d'investiguer de nouveaux champs. C'est le rôle de l'homme.
J'aime aussi vos reflexions sur les animaux, qui relèvent pour moi plus de leurs capacités d'adaptation, instinct de survie, et évolution que de l'accumulation de savoir par l'intelligence.

Publié le 02 Octobre 2017
4
Votre essai est très intéressant et fort instructif. Merci pour ce partage et au plaisir de vous lire de nouveau.
Publié le 20 Septembre 2017

Oui, pas un roman d’été. Mais un essai fort instructif que je mets dans ma bibliothèque pour le redécouvrir quand le temps se gâtera. Merci d’avoir partagé vos réflexions éclectiques et de bon sens !

Publié le 02 Août 2017

Bonjour Monsieur Jean Claude Robin
Merci beaucoup pour ce livre philosophique
Il me semble qu'il faut le re-lire 2 deux fois
C'est un bon travail

Publié le 23 Juillet 2017