ESCAPE ROOM PARTIE 1

51 pages de frederica
ESCAPE ROOM PARTIE 1 frederica
Synopsis

Ici des personnages particuliers se croisent et n'ont a priori aucun point commun si ce n'est de se retrouver ensemble à arpenter les couloirs d'un service d'oncologie pédiatrique. Leurs témoignages vont peu à peu nous permettre de découvrir le lien qui les unit et bien que le sujet central soit l'enfant malade, on ne lit pas cette histoire comme on regarde sous un pansement, avec un peu de répulsion, l'état d'avancement de l'infection. Bien au contraire, chaque personnage apporte une clé et ouvre une porte permettant à l'enfant de s'échapper et retrouver sa liberté.

838 lectures depuis la publication le 19 Octobre 2017

Les statistiques du livre

  1528 Classement
  32 Lectures
  +278 Progression
  5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@P.Sevran Merci beaucoup pour ce commentaire très élogieux qui me touche beaucoup et m'encourage à persévérer pour finaliser mon projet. Bien sûr, il y a du vécu mais j'essaie à travers cette multitude de voix différentes de me détacher de ma propre expérience et rendre hommage à chacun de ces femmes, de ces hommes qui auraient pu choisir la facilité et au contraire sont allés se confronter à ce qu'il y a de plus dur comme un service d'onco - hématologie pédiatrique. Et puis montrer aussi que ce qui sauve en définitive c'est le collectif. Seul on est rien, ensemble on peut arriver à soulever des montagnes. Chacun des personnages ouvre une porte et permettra à l'enfant malade de sortir de l'enfermement de la maladie. La suite arrive bientôt . J'ajoute des chapitres au fur et à mesure, il faut donc ouvrir l’œil :-)

Publié le 13 Novembre 2017
5
Témoignages édifiants et bouleversants des personnages qu'on fait parler et qui sont au contact quotidien de la maladie au sein d’un hôpital. La dure réalité de ce que peut-être la vie nous rattrape alors. Il est évidemment difficile de rester insensible au sort réservé notamment à ces jeunes enfants d’emblée parfois condamnés par la maladie. L’exercice consistant à se mettre dans la peau d’une infirmière, d’un médecin, d’un instituteur ou d’un bénévole m’a paru très pertinent, intéressant et créatif. Je dois dire que le résultat est vraiment de qualité surtout que l’expression écrite n’est pas selon moi, lointaine de la perfection car à la fois accessible et élevée. J’ai également apprécié l’analyse psychologique des personnages, on sent que celle-ci est plus qu’étudiée et qu’il y-a probablement du vécu derrière. A titre d’exemple, j’ai été frappé par le témoignage de la jeune retraitée qui du jour au lendemain, se retrouve sans responsabilités et plongée dans une totale solitude ou à l’inverse celui du chef de service médecin, croulant lui sous le poids des responsabilités et harassé par sa semaine de travail ; Tout est bien vu !
Publié le 13 Novembre 2017