La dame de coeur

18 pages de Fernand Fallou
La dame de coeur Fernand Fallou
Synopsis

Aujourd'hui, 11/11/2017, il y a, parait-il :
12 milliards d'individus sur la terre (environ, je ne les ai pas comptés)
Mais je vous dis : soyez sûrs qu'il y a 12 milliards d'histoires d'amour (environ).

En voici une.
Peut-être deux, voire trois !
.
Bien, cela dit ! Je retourne écrire les autres !
Bonne lecture.

1947 lectures depuis la publication le 11 Novembre 2017

Les statistiques du livre

  1194 Classement
  31 Lectures
  -320 Progression
  4.6 / 5 Notation
  5 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 5 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Chère @Chanelle75
L'histoire d'amour principale de cette nouvelle est celle de Fernando (le gardien de cimetière) et d'Alfred (son interlocuteur décédé) l'autre histoire d'amour (celle de la Voyante, (la dame de cœur)) n'est là que pour augmenter la réalité de leurs conflits et de leurs conversations ésotériques. Merci pour ce commentaire chaleureusement étoilé.

Publié le 15 Avril 2018
5
Quelle hstoire ! L'amour, le vrai, celui qui nous dépasse, celui qui nous survit et tout cela dans la plus grande simplicité, dans la générosité aussi. Aimer sans compter, sans s'épargner. Jadooooore.
Publié le 14 Avril 2018

@Parthemise33
Merci pour ce commentaire dithyrambique étoilé comme j'aime en lire.

Publié le 14 Février 2018
5
Cœur pique carreau trèfle. Au titre on aurait pu penser que c'était une nouvelle sur une partie de belote " Rodrigue as tu du cœur?" " tu me fends le cœur" etc.. Mal joué! C'est une nouvelle fort plaisante. Et comme vous savez bien en raconter!Au tarot la carte que le tireur redoute est la Maison dieu. Il faut aller au delà des apparences. Cette carte représente la chute due à l'orgueil. À trop aimer votre héroïne s'y est brûlée les ailes. Heureusement, votre fin suggère avec délicatesse que l'espérance est à portée de main. Merci bisous merci.
Publié le 14 Février 2018

@nafamj
merci pour votre commentaire étoilés.
l’écharpe n'est là que pour confirmer la réalité des réponses d’Alfred. (dans la tête de Fernando)

Publié le 19 Janvier 2018
4
Bien que le rapport avec l.echarpe ne me soit pas évident Votre histoire est très agréable
Publié le 18 Janvier 2018
5
@Fernand Fallou Contrairement à ce que vous avez écrit à Loulou PF, il ne me paraît pas nécessaire de revoir cette nouvelle, Elle est très bien telle quelle et je l'ai lue avec plaisir bien que ce ne soit pas mon genre de prédilection. Vous racontez bien les histoires et vos personnages sont attachants. Que demander de plus ? D'autres histoires !
Publié le 09 Janvier 2018

@hello38
Merci pour votre commentaire sympathique et vos étoiles.
en tout cas, bravo pour votre humour.

Publié le 19 Décembre 2017
4
Belle nouvelle, tendres histoires d'amour qui s'enchevêtrent. Se lit aisément. Et on attend les 11milliards 999 millions 999......enfin les autres.
Publié le 18 Décembre 2017

Mon cher @Loulou PF
C'est la quatrième fois que vous me lisez et je vous en remercie. D'autant plus que tous vos commentaires sont tous datés d'un dimanche. (Jour du Seigneur ou jour de repos, selon)
Votre histoire m'a beaucoup fait rire. Mais je me demande si vous avez bien compris cette nouvelle. Comme j'ai énormément de considération pour vous, je pense que je ne suis pas arrivé à faire ressortir le caractère fantastique et pathétique de cette histoire. Soyez sûr que je vais la revoir.
Merci encore, j'allais publier sur ce site aujourd'hui même, une autre nouvelle intitulée "l'étoile". Mais j'ai décidé de reporter cette publication pour la relire (une fois de plus).
Bon dimanche.
À bientôt.

Publié le 10 Décembre 2017

Vous l’avez écrite un soir froid de novembre, buvant un coup après avoir sorti deux verres pour vous ? Et pour nous faire sourire par votre esprit amusé ? Ca m’a fait pensé à cette histoire que j’ai lue la semaine dernière d’un écossais qui tous les jours rentrait dans un pub et commandait 3 bières. Qu’il buvait. Au bout de quelques jours, le tenancier curieux lui demande pourquoi toujours 3. L’homme lui répond qu’il boit pour lui et ses deux frères qui vivent loin. Un jour, il ne commande que deux bières. Et les jours qui suivent également. Le tenancier compatissant lui présente ses condoléances pour la perte d’un de ses frères. L’homme souriant lui répond que ses deux frères vont très bien, mais qu’il a décidé d’arrêter de boire. A bientôt pour une autre de vos nouvelles !

Publié le 10 Décembre 2017