Du piment, s'il vous plaît !

227 pages de Dany Boutigny
Du piment, s'il vous plaît ! Dany Boutigny
Synopsis

Dans la vie tourmentée de Philomène, tout est pure vérité ou simple invention. Elle se raconte et nous livre ses souvenirs d'enfance jusqu'à ce jour où tout a basculé. Certains faits doivent être vrais, d'autres sans doute de simples fantasmes. Inavouables ? Assurément ! Philomène est-elle un phénomène de société ou une personne romanesque ? D'aucuns vont l'aimer, d'autres vont être agacés. Une seule certitude : le mot de la fin, c'est vous qui l'aurez. Pas elle.

Un récit acidulé qui ne manquera pas de piquant !

1163 lectures depuis la publication le 29 Novembre 2017

Les statistiques du livre

  118 Classement
  307 Lectures
  +34 Progression
  4.7 / 5 Notation
  7 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@zappymax56 : merci pour votre lecture et pour ce retour qui me fait vraiment plaisir. Le principal est de divertir et d'amuser celui qui me lit. Bon dimanche.

Publié le 14 Janvier 2018
5
J'ai adoré,on s'évade dans l'histoire,très bien romancé.
Publié le 14 Janvier 2018

@FANNY DUMOND
Merci Fanny pour ta venue ici, c'est vraiment sympathique. J'avais besoin d'être confortée dans l'idée que je faisais fausse route avec ce premier jet. Je suis bien heureuse que ce deuxième essai soit plaisant à lire. Il me plaît aussi et je peux l'assumer pleinement. Je n'ai pas choisi l'étiquette "autofiction", mais effectivement, je pourrais être cette trentenaire en recherche de son shoot d'adrénaline. Je crois que nous sommes nombreux à être dans une quête d'épanouissement personnel. Encore merci Fanny pour ton commentaire. Je te souhaite également un bon réveillon entouré des tiens. Bises. Dany

Publié le 30 Décembre 2017
5
@Dany Boutigny Je salue ton remarquable travail de réécriture, chère Dany. Malgré un sujet (qui aurait pu être barbant) qui relève de la psychologie d'une jeune femme dans l'introspection à outrance, c'est alerte et je dirais même enjoué. C'est ce qui fait la force de ton roman et qui m'a donné envie d'aller jusqu'à l'épilogue.C'est captivant et, comme d'habitude, j'ai eu envie de connaître le destin de cette Philomène à qui, il me semble, tu as donné une grande part de toi-même. Exprimer le mal-être d'une personne et évoquer la vie du quotidien avec un tel humour est un exercice de haute voltige. Bravo ! En conclusion, je dirais : heureux ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ! Je te souhaite, chère Dany, une Belle année 2018 ainsi qu'à tes proches. Bises. Fanny
Publié le 30 Décembre 2017
5
bm
un récit très vif à l'humour décapant raconté d'un ton léger qui m'a fait sourire et même rire dans la première partie, j'ai adoré ! Puis Philomène vit sa propre histoire,tout ne va pas toujours bien, mais elle s'en sortira, "chassez le naturel il revient au galop". une fin d'histoire remplie d'émotions, Bravo !
Publié le 26 Décembre 2017

@Chris Martelli
Merci Chris pour votre commentaire. Il est juste sur de nombreux points et il va dans le sens des retours que j'aie déjà reçu. J'ai voulu sortir de ma zone de confort qui est le burlesque, le loufoque, le second degré, le ridicule. J'aime faire rire les gens, j'aime les taquiner et les tacler gentiment... Sans m'oublier au passage. Et puis, j'ai voulu essayer d'incarner un clown triste, médisant, à l'opposé de ce qu'il pourrait représenter, le tout dans un décor rocambolesque. Ce fut compliqué, je l'avoue. Le personnage m'a un peu plombée et j'ai voulu m'en défaire. Je ne l'ai pas fait lire à mon entourage, je me suis lancée sans filet en le postant ici-même. Une personne proche m'a dit, hier justement, qu'il fallait que je descende du TGV pour apprécier les paysages :) . Philomène et moi allons de nouveau passer quelques matinées ensemble. Encore merci. Et j'en profite pour remercier Fanny, également.

Publié le 11 Décembre 2017
4
On dirait que vous écrivez comme vous respirez, tant ça coule. On se laisse balader par vos mots et emmener où vous voulez. Quant à la question que vous posez, j’ai trouvé le tout… irrégulier. De très bons passages, d’autres où l’anecdote l’est plus. Parfois j’ai senti de l’affinité avec le récit, parfois moins, ou un passage qui ne fait pas vraiment avancer le récit. Certaines pages sont incarnées, à d’autres, l’on sent plus le journal compte rendu, moins l’empathie. Comme si vous nous refusiez le droit d’avoir de l’affection pour Philomène et sa vie. Comme si vous-même n’en aviez pas tant que ça pour elle. ... Cela me paraît très bizarre d'oser une telle critique, mais c'est un peu contrainte et forcée par votre demande, j'ai presque des doutes sur ce que j'ai écrit !! Merci en tout cas pour ce partage.
Publié le 10 Décembre 2017

Bonjour à tous,
Un retour est toujours salvateur, je suis friande de conseils pour le retravailler ( je ne parle pas de corrections, cela sera fait, mais pas par moi, hein !) si vous jugez qu'il doit l'être. Le récit est-il bon ? Mauvais tout bonnement ? Lâchez-vous en cours de route ? Pour quelle(s) raison(s) ? J'attends vos "critiques" avec grande impatience les amis pour me corriger. Vous m'avez été d'une grande aide dans le passé. Merci. Dany

Publié le 07 Décembre 2017

@FANNY DUMOND, ne t'inquiètes pas, je ne suis pas vexée. C'est un véritable parti-pris, même un challenge. Il a été difficile de camper un tel personnage, mais j'ai trouvé l'exercice très intéressant. Je savais que je ne ferais pas l'unanimité et que cela pourrait déplaire. La moitié du récit plombe et pourtant, je constate autour de moi, de mes proches, de mes connaissances...une recrudescence de ce genre "d’énergumène" qui se revendique "forte personnalité". Cela veut tout et rien dire. Pour être honnête, nous avons tous un peu de Philomène en nous, rare sont ceux qui sont dans l'empathie et la bienveillance la plus totale. Ceci dit, j'en connais aussi, beaucoup moins, mais ça existe. :) . Je suis bien heureuse de les avoir près de moi. Des bises Fanny.

Publié le 01 Décembre 2017

@Dany Boutigny après ma lecture je reste dubitative chère Danny. Le début, très agréable à lire, est parfaitement maîtrisé dans le fond qui me rappelle « Les Tuche » et dans la forme. Puis, ta réflexion part dans tous les sens avec des idées qui se bousculent et s’entrechoquent. Est-ce voulu ? Si oui, je n’ai pas adhéré. Mon mot de la fin serait que je conseillerais à cette pauvre Philomène et à toutes les jeunes femmes dépassées par la routine et leurs responsabilités en tout genre de prendre du recul ou mieux de partir se ressourcer dans un temple bouddhiste. Désolée pour ce commentaire que j’ai longtemps hésité à poster. Ce n’est que mon ressenti et, bien sûr, je peux me tromper. Grosse bises. Fanny

Publié le 01 Décembre 2017