La famille Dumoulin tome 2 : La guerre est un plat qui se mange froid

117 pages de Bigmac
La famille Dumoulin tome 2 : La guerre est un plat qui se mange froid Bigmac
Synopsis

Dans notre tome 2 qui couvre la période 1958-62, nous retrouvons nos sympathiques grands-parents, Emile et Thérèse qui reçoivent chaque été leur famille sur une île de l'Atlantique.

Mais il sera aussi question des débuts du régime gaulliste, de la fin de la guerre d'Algérie, de l'attentat du Petit-Clamart et de la crise des fusées de Cuba.

Pendant ce temps, Elisabeth, l'aînée des 11 petits-enfants réalisera sa vocation de toujours en entrant au couvent.

479 lectures depuis la publication le 13 Janvier 2018

Les statistiques du livre

  86 Classement
  384 Lectures
  +8 Progression
  5 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 2 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

"La famille Dumoulin" est le "Livre le +" du 12 février. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/8843-le-livr.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 12 Février 2018

@ René.Sauvage : Merci pour votre commentaire et surtout pour votre fidelité. Le tome 3 couvrant les années 63-68 devrait suivre rapidement. Pour les personnages, il est important que chaque lecteur garde sa liberte de les trouver ou non attachants ou sympathiques, meme si j'oriente un peu leur choix en ecrivant. Pour les éditions papier, j'incluerai un arbre généalogique aux tomes 2, 3 et 4 pour permettre a tout lecteur ayant pris le train en marche de mieux s'y retrouver. Bien à vous.

Publié le 08 Février 2018
5
J’ai retrouvé votre saga avec curiosité. Vous le tenez le fil de belle manière, avec le talent d’un conteur. La petite histoire se mêle à la grande avec beaucoup d’évidence, de naturel. On passe avec vous un moment distrayant et instructif, même un peu nostalgique parfois. Une critique si vous le permettez : il y a tellement de personnages qu’on a du mal à pouvoir s’attacher à l’un (ou l’une) d’entre eux, comme si vous-même ne le vouliez pas. Alors que deux ou trois d’entre eux ont évidemment le caractère pour mériter un peu plus de projecteur, ne croyez-vous pas ? Belle fresque, je ne manquerai pas la suivante. Merci à vous de ce partage, et bravo
Publié le 08 Février 2018

@fab. Merci pour ce premier commentaire. Oui je m'attache à recréer une atmosphere désuete sans smartphones ni drogue ni chomage. Donc j'arreterai la saga avant la crise. Ma motivation : instruire, divertir et témoigner.

Publié le 06 Février 2018
5
fab
Quelle saga ! d’un autre temps, en dehors de toutes les modes littéraires ou autres… Très amusant à lire (même si on s’y perd un peu vu le nombre de protagonistes, même si des dialogues auraient rendu votre récit plus fluide par ci par là). Vous retracez avec beaucoup de connaissances et d’entrain cette fin des années 50 avec tous ses symboles, qu’ils soient politiques, économiques ou "sociétaux" comme on dit maintenant. Un véritable roman d’histoire(s). On sent votre jubilation à l’écrire. Et je serais curieux de connaître ce qu’ont pu être vos motivations pour vous attaquer à cette entreprise.
Publié le 06 Février 2018