La Fluorescence

291 pages de François Le Vély
La Fluorescence François Le Vély
Synopsis

H a un talent extraordinaire : il perçoit les émotions des autres sous des formes colorées.
A dix-sept ans, la rencontre d’Etienne lui fait découvrir la fluorescence, une couleur émotionnelle qui se traduit par la capacité de ce jeune lycéen à fasciner les personnes autour de lui. Mais l'opération du cerveau d'Etienne entraîne la perte brutale de cette disposition.
H n’aura plus dès lors qu’une obsession, la recréer et se l’approprier !
De la faculté de Lorient à l’hôpital de Rennes, sa quête va évoluer au fil de ses rencontres avec des médecins, des psychologues et une jeune interne.
Il n’hésitera pas à utiliser les moyens les plus odieux, car celui qui possède la fluorescence maîtrise le cœur des Hommes…

1189 lectures depuis la publication le 12 Février 2018

Les statistiques du livre

  74 Classement
  317 Lectures
  +1 Progression
  5 / 5 Notation
  12 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

9 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Voilà donc 191 bonnes raisons de le lire !
Je profite de cette réponse pour remercier tous les lecteurs car ce roman continue à vivre grâce à vous. Mon activité de consultation m'a convaincu que les patients et leurs familles veulent comprendre les mécanismes de la mémoire mais aussi ceux à l'origine de nos émotions. Mon ambition était de les révéler en les intégrant à un récit. J'espère ainsi apporter des réponses à certains et une vision des choses différentes à d'autres.
Merci encore à tous.

Publié le 18 Juin 2018

100 pages à supprimer

Publié le 15 Juin 2018

@MélissaDC
Comme vous j'ai été envoûté par Süskind ! Merci pour votre témoignage.

Publié le 06 Mai 2018
5
Une de mes plus belles trouvailles sur monbestseller. J'ai dévoré votre roman. Démarré à 20h, je l'ai terminé le lendemain à 15h, incapable de m'y arracher. Je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle entre votre livre et "Le parfum" et surtout entre H et Jean-Baptiste Grenouille (qui n'a pas d'odeurs mais détient le don de les percevoir mieux que quiconque). La quête de fluorescence de H rejoint la quête de J-B Grenouille de créer le parfum parfait, dans le même but d'envouter les foules et de les contrôler. Heureusement pour H, il connaîtra une fin plus heureuse que son compagnon. Bravo. Votre récit m'a envoûté comme "Le parfum" avait su le faire quelques années en arrière !
Publié le 02 Mai 2018

@François Le Vély

"Maîtriser le coeur des Hommes..." : un sujet qui m'interpelle !

Publié le 28 Avril 2018

@Hubert
Désolé pour le délai de réponse. Je souhaitais que la couverture du livre apparaisse. Je pense que cela peut aider le lecteur à saisir les couleurs et les formes de la synesthésie du héros H. Merci pour votre commentaire.

Publié le 28 Mars 2018
5
C’est une étrange et très captivante histoire. On ne sait la part de la fiction et la part de la réalité. Et c’est ce doute qui rend votre roman encore plus captivant. Même si je crois que je m’attendais à une toute autre fin. Bravo et merci pour ce partage.
Publié le 24 Mars 2018

@Gaspard du Gévaudan
H pourrait exister même si je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme lui. Certaines personnes associent les notes de musique à des couleurs ou bien à des odeurs. Alors pourquoi pas avoir le pouvoir d’associer les couleurs à des émotions ! Tout ce qui lui arrive est possible, y compris l’utilisation de la stimulation transcrânienne dont la technologie va progresser sans aucun doute. Je suis donc d’accord avec vous pour en faire un roman d’anticipation. Merci pour votre appréciation.

Publié le 23 Mars 2018

@Chris Martelli
Merci pour votre appréciation. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de partager ce livre avec les patients qui m’ont inspiré. Le format de consultation à l’hôpital ou en consultation mémoire ne me permet pas de garder des liens suffisamment étroits pour cela. Ce livre était l’occasion de parler du fonctionnement du cerveau d’une façon différente. Pas d’article scientifique, pas de compte rendu spécialisé. J’anime régulièrement des conférences sur la mémoire et la cognition en général. Les gens sont curieux et veulent qu’on leur en parle. C’est ce que j’ai essayé de faire. Raconter les émotions et les sentiments tels que je les vois.
Bien sur tout est perfectible. J ‘attache donc de l’importance à vos remarques. Merci encore pour vos commentaires.

Publié le 22 Mars 2018

"La fluorescence" est le "Livre le +" du 19 mars. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/9063-le-vely.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 19 Mars 2018
5
C’est très intrigant votre récit. Il y a sans doute une part de sff, bien entendu une vraie part scientifique, votre cursus faisant foi, et une belle part de roman, d’histoire qu’on dévore. C’est une intrigue que vous menez avec brio. Et qui nous tient de pages en pages. La première des performances étant de nous passionner avec un sujet aussi peu glamour ! Vous dites vous êtes inspiré de vos expériences, vous l’avez fait lire à vos patients ?! Bravo pour cette histoire très singulière.
Publié le 16 Mars 2018
5
C’est une drôle d’atmosphère dès les premières lignes. On sent qu’il porte en lui une part flippante, on sent qu’il y a de l’extraordinaire à venir, on sent que l’auteur veut nous faire languir avant l’arrivée imminente d’un cataclysme, on sent qu’il essaye de nous perdre avec certains détails pour qu’on endure, on se met comme H à voir les couleurs entre les lignes… Peut-être l’auteur a t-il juste voulu nous influencer avec l’indication du genre sff, quand il ne s’agit en fait qu’un excellent roman où on est scotché par un récit intelligent et très bien mené dont on brule de connaitre la fin.
Publié le 14 Mars 2018

Une idée originale, mais les couleurs se diluent dans un foisonnement de détails. On a envie de goûter l'harmonie des découvertes émotionnelles de ton héro, mais on se perd dans un dédale de descriptions. Le rythme en souffre, et pourtant l'histoire est là, prenante.
Mais ce n'est que l'avis d'un lecteur, qui t'encourage à continuer... Bravo et merci pour le partage

Publié le 13 Février 2018