CABANE INES

22 pages
Extrait
de Alain Rouschmeyer
CABANE INES Alain Rouschmeyer
Synopsis

La cabane INES est un refuge de 1 m x 1 m à l’image d’une petite guérite ou de ces cabines en bois décolorées de certains bords de mer. Perchée sur une structure pilotis, elle devient, en ouvrant les portes, une estrade sur laquelle on peut s’asseoir pour parcourir un livre ou observer les alentours.

Sa hauteur confortable avec un faîtage à 2 m 13 permet aux enfants de se tenir debout jusqu’à un âge avancé. Elle comporte un volet coulissant en bois ajouré, identique aux deux battants asymétriques de la porte principale. Son espace intérieur comprend un coffre à jouets qui fait office de banc et permet ainsi de se placer côte à côte pour une plus grande complicité.

271 lectures depuis la publication le 16 Mars 2018

Les statistiques du livre

  1540 Classement
  36 Lectures
  -41 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

6 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Vive les cabanes, qui abritent ou habitent nos rêves d'enfants...

Publié le 31 Mai 2018

@Camille Sylvie Mestres
Merci pour ce joli commentaire étoilé, et ravi que cette cabane ait pu contribuer à des souvenirs attachants.

Publié le 01 Avril 2018
5
La poésie est bien là ! C'est une ravissante petite cabane qui me rappelle celles des bords de mer de mon enfance. Merci pour ce beau partage.
Publié le 25 Mars 2018

@Pantinois
Je suis ravi que mon travail ait pu déclencher en vous cette impression de manque.
Je peux simplement vous informer que d’autres cabanes sont en cours de conception et qu’il vous sera sans doute difficile de faire un choix. C’est en fait un si vaste sujet que bon nombre d’écrivains ont déjà noirci des pages entières…ou s’y sont réfugiés pour écrire leurs oeuvres. Jack London, Roald Dahl, Sylvain Tesson, Neil Gaiman et bien d’autres font partie de ceux­-ci, sans oublier Michel Onfray avec « Le recours aux forêts ». Si l’on dispose d’un territoire suffisant, Il ne faut jamais se priver d’une cabane au fond du jardin…

Publié le 17 Mars 2018

@antoine ragondin
La poésie est là où on veut bien la voir… A vrai dire j’ai très longuement hésité pour placer mon livre et la seule rubrique qui m’a semblé la plus pertinente a été celle de la poésie, car je n’aime pas la rubrique « autres ». Autre quoi ? Autre livre ? Autre travail ?… Ah oui, peut ­être autre catalogue. La cabane est sans doute un des premiers espaces de l’enfant où il peut partager, s’évader, se replier, s’isoler pour mieux intégrer ses propres émotions. C’est aussi un merveilleux endroit pour lire et amorcer son monde imaginaire. CABANE INES n’a aucune prétention si ce n’est d’être un concept book avec une orientation un peu contemporaine et qui peut permettre à certains d’avoir l’envie de la réaliser pour ses enfants ou ses petits­-enfants et en tant qu’observateur avoir la chance de vivre une certaine poésie. Bien évidemment - et j’en ai pris conscience depuis un bon moment - ma « littérature » ne dispose d’aucune dimension littéraire dans le sens classique du terme et surtout ne dispose d’aucune rubrique spécifique. Je reste cependant un fervent défenseur de la liberté et de l’autoédition avec ou sans erreurs et une affection culturelle toute particulière pour l’écriture.

Publié le 17 Mars 2018

Je me disais encore ce matin : il me manque une cabane au fond du jardin.

Publié le 16 Mars 2018

@ Alain Rouschmeyer
C'est très certainement moi qui extravague, mais où voyez-vous la moindre poésie dans votre truc qu'on dirait sorti d'un catalogue de Conforama ? Je vous en prie, expliquez-moi, je ne voudrais pas finir comme j'ai commencé : idiot.

Publié le 16 Mars 2018