Bad City : Massacre dans la banque

29 pages de Gabriel Nolastname
Bad City : Massacre dans la banque Gabriel Nolastname
Synopsis

Un homme arrive dans une banque et commence à tuer ...

417 lectures depuis la publication le 23 Mars 2018

Les statistiques du livre

  3488 Classement
  7 Lectures
  +183 Progression
  0 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

Je tiens à vous remercier @Gilles Prevel pour votre commentaire et votre encouragement. J'apprécie beaucoup. Il est vrai que c'est assez difficile de devenir auteur si on ne lit pas et si on écrit pas régulièrement; Tous les jours, j'essaie de persévérer et parfois sans succès.
Ce que vous venez de lire est mon premier travaux et je n'avais jamais écrit auparavant. J'ai essayé de calquer le schéma d'une nouvelle en lisant des articles à la "hauteur" de ce que je savais faire ( donc presque rien ) .Et en écrivant ma nouvelle, je savais qu'il y avait des problèmes mais je ne pouvais pas les voir à cause de mes grosses lacunes.
Tout ça pour vous dire merci, parce que vous avez contribué à mon amélioration en me donnant ce conseil. :)

Publié le 30 Mars 2018

Bonjour. Tout d'abord, je tiens à saluer la franchise de votre description. Les problèmes de concentration sont un véritable frein pour la lecture ; je sais de quoi il s'agit, j'en reviens. Il est assez délicat d'y faire face malheureusement, mais ce n'est pas un combat perdu d'avance. En écrivant, vous-même, et relisant vos écrits, il est probable que ce problème se régle de lui-même, petit à petit. Enfin, cela n'est que mon avis, je ne suis pas docteur.
Concernant votre nouvelle, permettez-moi de vous donner un petit conseil :
La première chose qui saute au yeux dans votre récit, et ce, dès les premières lignes, ce sont les répétitions. Prenons par exemple le mot "deux". Vous l'utilisez quatre fois en trois lignes. Cela rend la lecture quelque peu indigeste. Préférez plutôt des tournures de phrases évitant ce genre de problème ou remplacez lesdits mots par un synonyme ; dans ce cas précis : une paire, un duo, un tandem, que sais-je. Cela peu sembler bénin, pourtant le lecteur aura une sensation de fluidité et se laissera donc embarquer plus facilement.
A vrai dire, il me semble qu'en littérature, la manière de raconter quelque chose pèse plus que le propos lui-même. Ou alors, peut-être devriez-vous vous pencher sur l'écriture de scénarios, mais là, c'est un tout autre sujet.
Bonne continuation à vous et surtout, persévérez ! Tout est possible à qui ose.

Publié le 30 Mars 2018

Merci à vous pour votre commentaire, @René Sauvage .C'est intéressant. Qu'est-ce qui n'est pas crédible selon vous ?

Publié le 29 Mars 2018

Allez… je me lance puisque vous demandez des avis, je donne le mien : c’est pas crédible.
Que cela ne le soit pas est parfaitement acceptable en littérature. Mais dans ce cas, il faut que l’histoire soit racontée de manière à ce qu’il n’y ait pas d’ambiguïté. Si au contraire cela veut être crédible, il faut que cela soit réaliste. Juste une question de style donc. En espérant que ce commentaire partial puisse être d’intérêt.

Publié le 29 Mars 2018