"De l'Au-delà à l'Eau d'ici"

511 pages de Guy Chanet
"De l'Au-delà à l'Eau d'ici" Guy Chanet
Synopsis

"Il faut avoir tué son Père sa Mère pour faire ça !"
Sur la route de la vie Guy se destine à la prêtrise. Il va rencontrer de drôles d’oiseaux dans son ciel sans nuage. Ils vont lui faire vivre bien des aventures imprévues. Ce sera l’occasion pour lui d’un flirt répété avec celle qu’il nomme « La Sage Femme de la Vie » Aura-t-il d’autres choix que de s’unir à elle ?
Guy, diacre permanent honoraire dans le diocèse de Liège, avec ses accents de rabbin, pas toujours très catholique, peu orthodoxe, protestant souvent , rebelle à la pensée unique. Il est un penseur libre, chrétien certainement. Il a choisi de commencer son récit par la fin avec un souffle safrané. Un regard troublant sur la vie, à partir d’un autre point de vue, un regard à partir des étoiles.
Un bouleversant témoignage.

292 lectures depuis la publication le 07 Avril 2018

Les statistiques du livre

  1713 Classement
  33 Lectures
  +89 Progression
  4 / 5 Notation
  0 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

2 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
C’est à la fois une démarche évidemment prétentieuse et assez fantasmagorique. A ces deux titres, j’ai été curieuse de vous lire. Vu le prologue, je crois que je m’attendais tant à du fond (des réflexions, des pensées, des connaissances qui surprennent, qui apprennent) que de la forme (du style, de l’originalité). J’ai été un peu frustrée sur ce second point et devant un tel opus, j’ai manqué de courage pour aller au bout ? Mais chapeau d’avoir osé attaquer ce récit, car cela reste un fantasme.
Publié le 22 Avril 2018

@Antoine Ragondin
Bonjour,
Après avoir fait quelques références aux diverses religions, je termine par « un souffle safrané » en faisant allusion à la couleur des vêtements des moines bouddhistes...
Bonne lecture Antoine.

Publié le 09 Avril 2018

@Guy Chanet
Et c'est quoi, ça, un souffle safrané ?

Publié le 09 Avril 2018