La Reine des bois

22 pages de Didier Leuenberger
La Reine des bois Didier Leuenberger
Synopsis

Lorsque le fantastique épouse l'érotisme, cela peut nous amener à faire d'étranges rencontres au sein de la forêt.

Inquiète de cet état soudain et de cette vision, elle éluda le doux plaisir qu’elle ne put contenir en son temple, la faisant vibrer d’un émoi que jamais elle ne connût si puissant de toute sa jeune existence de femme. Son terrier rose en tremblait encore, son bijou d’amour restait sur sa faim alors qu’il espérait de cette douce caresse, les préludes d’un orgasme extraordinaire annoncé.

Laissez-vous donc enchanter par cette créature capable de faire trembler tous vos sens...

Joyeux printemps à tous, laissez monter la sève qui est en vous et laissez-vous surprendre...

7107 lectures depuis la publication le 08 Avril 2018

Les statistiques du livre

  137 Classement
  182 Lectures
  -3 Progression
  5 / 5 Notation
  20 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

©nanou64
Avec du retard je réponds avec votre commentaire qui m'a fait grand plaisir. Je suis ravi que cet univers fantastique vous ait séduit. Et je vais faire en sorte de continuer à explorer l’imaginaire. Un grand Merci pour vos encouragements et vos impressions sur ce texte. Amitiés, didier

Publié le 11 Octobre 2019

@ didier leuenberger

Comme d'habitude, vous m'avez attiré dans votre univers, j'ai été happé au travers de vos lignes.
Bravo pour votre imagination qui nous permet de voir, à travers votre regard, le monde différemment.
Continuez à nous accrocher dans vos oeuvres.

Publié le 27 Août 2019

©Princesse leila

Très content que vous ayez passé un bon moment et que ce texte vous semble original et intéressant. Un grand Merci pour votre commentaire.

Publié le 14 Mai 2018
5
Original et intéressant ! Merci pour ce moment
Publié le 13 Mai 2018

©René Sauvage
C'est toujours un plaisir de lire vos impressions, René. Merci pour ce ressenti et ce commentaire mais oserais-je vous demander un peu plus de précision pour le prétexte voyeur, histoire d'éclairer ma lanterne ? Je vous fais confiance pour avoir un très bon sens critique que j'apprécie, donc cela m’intéresserait d'en savoir un peu plus si j'ose me permettre. En vous remerciant et au plaisir de vous lire.

Publié le 03 Mai 2018

A vrai dire, je suis partagé… tant de talents pour en quelques lignes rendre visuel un univers donné, accrocher son lecteur, comme un hameçon dites-vous d’ailleurs, pour un sujet fantastique d’accord, mais surtout un prétexte un peu voyeur, non ?

Publié le 02 Mai 2018

©Boris Phillips
Je vois que le Green man ne vous a pas laissé indifférent et j'en suis ravi. Comme il fait bon rêvasser dans ces forêts obscures, champ de tous les possibles et lieu ou l'imaginaire n'a aucune limite... La poésie qui se dégage de ce texte semble avoir touché votre corde sensible et j'en suis heureux, Philippe. Grand Merci pour ce commentaire et cette note qui font toujours plaisir. Amitiés. Didier

Publié le 18 Avril 2018
5
Merci @Didier Leuenberger de cette nouvelle approche du "green man" qui, depuis des temps immémoriaux, hante les sombres forêts anglo-saxonnes... Vous y rajoutez une poésie certaine, une fraîcheur presque virginale... Amicalement. Philippe.
Publié le 12 Avril 2018

©FANNY DUMOND
Bonjour Fanny, un plaisir de vous lire à nouveau pour vos impressions sur ce texte qui comme vous le dites si bien, n'est pas qu'un conte fantastique. J'en ai quelques uns du genre avec toujours comme environnement et l'un des protagonistes de la nouvelle, une plante sauvage. En un mot, je m'amuse et comme j'adore être dans la nature et que l'imaginaire se retrouve dans les moindres recoins des prés et des forêts, mon imagination ne peut que se laisser aller. Un grand merci à vous. Didier

Publié le 09 Avril 2018
5
@Didier Leuenberger Une fois de plus, votre nouvelle m'a aspirée du début à la fin. Et, comme d'habitude en lisant entre vos lignes, on s'aperçoit que ce n'est pas qu'un conte fantastique. Je salue votre imagination et votre regard sur les personnes "différentes". Amicalement. Fanny
Publié le 08 Avril 2018
Didier Leuenberger
Biographie

Passionné des mots, j'ai été publié en 1999 à Paris (L’âge bête…Le retour !). Lauréat de l’octroi d’une bourse d’encouragement...


A lire dans les actualités