L'homme est un animal

21 pages de Kleber Labbé
L'homme est un animal Kleber Labbé
Synopsis

L'homme est un animal…

+ 3 nouvelles
Le civet de garenne
viol plané
Dernière minute

325 lectures depuis la publication le 16 Avril 2018

Les statistiques du livre

  1014 Classement
  43 Lectures
  -124 Progression
  5 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

7 commentaires , 3 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Boris Phillips
Merci pour cet éclairage supplémentaire.
KB

Publié le 11 Mai 2018

@Kleber Labbé.
Il me semble qu'un certain Plaute, amuseur public du IIIème siècle avant notre ère est à l'origine de la phrase. Celle-ci proférée dans une comédie est loin d'être aussi pessimiste qu'on veut bien le croire
Il semble aussi qu'un certain plagiaire anglais du XVIIème siècle nommé Hobbes aurait repris cette idée pour affirmer que les rapports entre les hommes ne peuvent être que violemment conflictuels.
Toutefois si mes souvenirs du bac philo remontant à presque quatre décennies ne sont pas trop rouillés.
Cordialement et avec humour.
Boris Phillips.

Publié le 11 Mai 2018

@Boris Phillips
Bonjour et merci pour cette lecture attentive et les beaux compliments qui en découlent. À juste titre, vous avez remarqué ces deux faces d'une même pièce : naïveté et cruauté. Et qui a dit (cette formule ambigüe) : L'homme est un loup pour l'homme?
Cordialement
KB

Publié le 11 Mai 2018
5
@Kleber Labbé. Très agréable à déguster - un peu comme un civet bien mijoté - ce mélange de naïveté et de cruauté ; sans que l'on sache lequel des ingrédients l'emporte sur l'autre ! Mon "totem" personnel est le loup... Bestiole grégaire entre toutes dont on peut se demander s'il l'est vraiment pour lui-même dans son incarnation humaine. Bientôt d'autres récits ? C'est à souhaiter ! Cordialement et avec humour. Boris Phillips.
Publié le 11 Mai 2018

@René Sauvage
Merci de vous être arrêté sur mes pages et de m’adresser tant de compliments. Pour le bémol au sujet du message « troublé » parce que… beaucoup de thèmes abordés dans « L’homme est un animal »… sans doute est-ce dû au fait que justement je ne suis pas « philosophe de métier ». C’est l’écriture qui m’y amène. Et vous savez, quand on écrit, c’est une idée qui pousse l’autre. Malgré tout, une idée principale en découle : la condition humaine est liée à la condition animale. Je ne vais pas refaire ici mon plaidoyer, mais… la meute, le caméléon, le prédateur, etc.
L’homme est un animal doué de parole et vous avez remarqué, comme moi, que les hommes qui maitrisent le discours en usent et en abusent, jusqu’à oublier qu’il y a une limite à tout qui est la morale. Pas tout à fait la même morale qui clôture les fables de La Fontaine, mais ainsi la boucle est bouclée.

Publié le 24 Avril 2018

Quel traité… de philosophie. Quel plaidoyer. Quelle observation. Et combien de sujets abordés en si peu de pages ? Tant, que j’ai trouvé votre message un peu troublé. Vous citez Malraux, bien sûr. Vous m’avez aussi fait penser à La Fontaine. Quant aux autres nouvelles… un délice ! Fabriquées par un grand cuisinier des mots.

Publié le 24 Avril 2018

Bonjour et merci @Cristina Leg.
C'est toujours agréable d'être lu et apprécié. Je suis évidemment heureux que cet ensemble de textes vous touche et en particulier "L'homme est un animal" auquel j'ai mis la touche finale il y a deux jours… comme l'on dit "et tellement d'actualité !".
À bientôt avec d'autres lectures.
KL

Publié le 17 Avril 2018
5
Bonjour @Kleber Labbé, je rejoins mon amie Michèle pour vous assurer de cet agréable moment. J'ai adoré vos paroles sur "L'homme est un animal" tellement réaliste et bien écrit. Vos histoires courtes enchantent par son contexte hors du commun. En espèrant vous lire bientôt, pour de nouvelles aventures :-) Amicalement. Cristina
Publié le 17 Avril 2018

@lamish
Votre commentaire me réchauffe le coeur. Et si "viol plané" vous a plu, j'en suis très heureux. Pour le côté "candeur", sans doute faites-vous allusion à la nouvelle "le civet de garenne" que j'ai tenté d'écrire comme un conte : la marâtre, Cendrillon (Mathieu) et un dénouement heureux. Dernière minute est un texte écrit voici une douzaine d'années, le premier que j'avais osé faire lire à d'autres personnes… le pas étant si difficile à franchir. Quant au premier texte, il est très récent et m'a été inspiré par tous les Tartuffe que je vois dans l'actualité depuis quelques temps, des hommes habiles dans le discours, mais finalement menteurs, harceleurs et même violeurs… les animaux ne méritent certainement pas cette comparaison. Mais ne dit-ont pas d'eux qu'ils ne sont pas dotés de morale !!!!!!!!

Publié le 17 Avril 2018
5
J'ai passé un agréable moment à lire vos texte court et trois nouvelles. "Viol plané" est particulièrement croustillante. Vous avez le sens du rythme, un répertoire varié, une bonne imagination et une plume alerte, aussi à l'aise dans la candeur que dans le caustique... Que demander de plus ? Un peu plus, peut-être, car je me serais bien boulotté encore deux ou trois nouvelles de votre cru. Merci pour ce partage. Amicalement. Michèle
Publié le 17 Avril 2018