LA FILLE DE L'AUTRE

290 pages de Alix Cordouan
LA FILLE DE L'AUTRE Alix Cordouan
Synopsis

Fin 1950, Soizic Kogan, 16 ans, expatriée de Bretagne pour devenir "bonne à tout faire" à Paris, n'entend pas se laisser dévorer par le destin. Ses employeurs, derniers représentants d'une société qui rêve encore "au bon temps des colonies", ne se doutent pas que cette gamine, qu'ils traitent d'emblée avec mépris, va jouer un rôle déterminant dans leur vie. Flic désabusé, curé de campagne véreux et tenancier de bordel du quartier de la Bastille se côtoient dans un bal orchestré par Soizic devenue le centre d'une étonnante histoire.

11748 lectures depuis la publication le 04 Mai 2018

Les statistiques du livre

  4 Classement
  1811 Lectures
  0 Progression
  4.8 / 5 Notation
  159 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

126 commentaires , 78 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
À l'intention d'Alix Cordouan. Votre roman, la fille de l'autre, m'a passionné du début à la fin pour deux raisons : le style d'écriture d'une part et la personnalité de l'héroïne d'autre part. Le style est plaisant car il accroche le lecteur par l'utilisation d'un vocabulaire et une syntaxe permettant la visualisation des gestes et des comportements des protagonistes. Quant à la personnalité de Soizyc, elle nous fait directement penser à une adolescente délurée qui doit régler des comptes avec un entourage malveillant.Elle représente le mal être d'une personne considérée comme un objet par des adultes mal intentionnés à son égard. La deuxième partie, abordant le traitement neurologique de la mémoire, est particulièrement originale et laisse le lecteur en haleine. Bravo pour cette idée. J'ai lu votre livre en une soirée!
Publié le 17 Octobre 2018

@Nadav. Pas de problèmes tout est clair. En ce qui concerne les éditeurs, leurs critères de sélections restent mystérieux à mes yeux, mais il n'y a pas de raisons pour que votre livre soit systématiquement rejeté s'il mérite d'être imprimé. La difficulté, et elle est de taille, consiste à trouver la maison d'édition qui vous corresponde. L'intérêt de mBS est de mettre en avant vos écrits et de multiplier les chances d'être lus par des professionnels. Gardez confiance, rien n'est jamais écrit d'avance, si j'ose dire. Dès que possible je lirai votre ouvrage mais je crains de ne pas être en capacité de vous apporter des conseils quels qu'ils soient. Bien cordialement.

Publié le 17 Octobre 2018
5
Comme Nadav, j’ai beaucoup d’estime pour Soizic. Nadav dès qu’il voit, rencontre dans la vie ou dans les livres des personnes qui d'une manière ou d'une autre se battent contre l’insoutenable il jubile, car il voit en eux des rebelles, conscients ou inconscients, des rebelles comme l’ait, sans le savoir, Soizic. Ce que vous avez et n’a pas Nadav, c’est votre langue, votre style, les moments d’une intrigue où les choses se défont, rendent l’individu tel qu’il est. Soizic est un exemple. Vous avez un art d’entrer les choses banales au cœur du lecteur sans avoir rien à y ajouter. Il semble que si Soizic a des attitudes, des comportements, « rageurs et agressifs » ce qu’en fin de compte elle cherche, comme nous tous, à être aimée. Merci pour ce beau livre.
Publié le 17 Octobre 2018

@Alix Cordouan
Mon amie SARAH a pris mon ordinateur en main, je lui ai dicté ma réponse à votre message, mais aussi lectrice de MBS, elle a oubliée de remplacer son compte par le mien. Des choses qui arrive. Elle était en train de lire votre livre et s'apprêter à faire un commentaire sensiblement différent du mien.
Pardonnez cette erreur.

Publié le 17 Octobre 2018

@Alix Cordouan

Je vous remercie pour vos souhaits, mais pense que "Les Rebelles du XXe siècle" n'ont aucune chance. En dehors de ses lacunes, il n'est pas dans l'air du temps. J'aimerais cependant bénéficier de vos remarques et commentaires amicalement intransigeants. Ils m'aideront, j'en suis certain à l'améliorer encore. Merci

Ce que j'aime chez Soizic, c'est justement c'est justement sa vocation à ne pas tendre tendre l'autre joue. Une Rebelle, en sorte. Bonne soirée

Publié le 17 Octobre 2018

@Nadav.La démonstration est faite une nouvelle fois que chacun peut avoir une lecture différente en fonction de sa sensibilité. Pour certains la révolte, si les conséquences sont trop cruelles, engendre la détestation. Pour vous elle est au contraire salutaire et, qui sait, porteuse d'actions futures. J'avoue n'avoir pas anticipé de tels prolongements. Il m'a semblé, par contre, que Soizic, compte tenu du tempérament que je lui ai attribué, n'avait pas vocation à tendre l'autre joue. Chacun évaluera à l'aune de ce qu'il aurait pu ressentir à sa place et de quelle façon il aurait réagi. L'histoire de Soizic ne laisse pas indifférent, à chacun de décider si elle est exemplaire ou pas. Je vous remercie pour votre lecture engagée et vos étoiles. Je vous renvoie vos souhaits de réussite pour le concours de l'auteur indépendant 2018.

Publié le 17 Octobre 2018
5
Certains accusent Soizic d’être aigrie, envieuse, colérique, rancunière, menteuse, manipulatrice, avide de pouvoir, intolérante à la frustration, intolérante tout court, comment ne pas l’être dans son monde servage des 99% par le 1% ? Comment ne pas se rebeller pour se délivrer de ses malheurs d'esclave pour construire une nouvelle maison de bonheur à la place de celle des maîtres qui l’oppriment. Belle histoire à déclencher l’indignation et, qui sait, l’action dans la réalité à venir. Je vous souhaite bonne chance pour le concours de l’auteur indépendant 2018.
Publié le 17 Octobre 2018

@Maryn Morgan.
Je trouve très intéressante votre lecture de "La fille de l'autre" qui va à l'encontre des réactions que j'ai, jusqu'à maintenant, constatées concernant la personnalité de Soizic. Il est vrai qu'elle peut se révéler détestable et que la plupart des qualificatifs que vous employez ne sont pas faux. Je n'ai d'ailleurs pas cherché à la rendre sympathique. Ma méthode consiste à placer mes personnages dans un contexte donné et d'imaginer de quelle façon, selon le caractère que je leur ai attribué, ils vont réagir. Les résultats sont parfois inattendus et c'est tout ce qui fait le plaisir de l'écriture et, je l'espère, du lecteur. Vous détestez magnifiquement Soizic et je vous en remercie car vous présentez un angle de lecture différent et original que je trouve pour ma part très plaisant. Je suis ravie que vous ayez apprécié ce roman et vous remercie pour les 5 étoiles que vous avez bien voulu lui décerner.

Publié le 12 Octobre 2018

@Harold18.
Je suis ravie que vous ayez été captivé par Soizic qui, je vous le confirme, laisse rarement indifférente. Merci pour vos étoiles. Je ne doute pas que vous trouviez dans mBS d'autres ouvrages dignes d'intérêt.

Publié le 12 Octobre 2018
5
J'ai détesté Soizic autant que j'ai aimé votre roman ! Au tout début (avant son départ pour Paris), son espièglerie m'a fait sourire. J'ai même eu envie de la trouver attachante. Au fil des pages, on découvre son vrai visage, sa personnalité : et on la déteste ! Soizic est aigrie, envieuse, colérique, rancunière, menteuse, manipulatrice, avide de pouvoir (de vie et de mort sur les autres), intolérante à la frustration, intolérante tout court. Elle accuse perpétuellement les autres de tous ses maux, se délecte de leurs malheurs , ne construit, finalement, son semblant de bonheur que sur la destruction. Et ce, bien sûr, sans jamais se remettre en question, elle! Sans jamais se demander si elle n'est pas tout aussi haïssable que ces gens qu'elle maudit ! Dé-tes-table ! Ce qui n'empêche absolument pas de dévorer son histoire! Doit-on forcement aimer ou admirer le héros d'un roman pour passer un superbe moment de lecture ? Vous m'avez prouvé que non !
Publié le 12 Octobre 2018
5
J'ai adoré, un de mes livres préfèrés sur mBs pour l'instant. Dès les premières pages on se laisse captiver par cette fille inconventionelle qu'est Soizic Kogan et par la suite après chaque page l'on se demande jusqu' où elle peut aller.
Publié le 12 Octobre 2018
5
J'ai adoré, un de mes livres préfèrés sur mBs pour l'instant. Dès les premières pages on se laisse captiver par cette fille inconventionelle qu'est Soizic Kogan et par la suite après chaque page l'on se demande jusqu' où elle peut aller.
Publié le 12 Octobre 2018

@Debonnet R. J'espère que la suite ne vous décevra pas. Dans l'attente de vous lire.

Publié le 11 Octobre 2018

Je n' aurai pas dû commencer car je n' arrive pas à décrocher. Le devoir m' appelle mais je reprends la lecture dès que possible.

Publié le 09 Octobre 2018

@Steven Accrombessi. Vous êtes adorable.

Publié le 08 Octobre 2018

Adoré

Publié le 08 Octobre 2018

@JeanC88.
Que rajouter de plus... Merci pour vos étoiles.

Publié le 06 Octobre 2018
5
Que rajouter de plus j'ai adoré !
Publié le 04 Octobre 2018

@JeanBal. Vos encouragements à me lire me touchent et je vous remercie de votre promotion.
Si vous évoquez la rupture entre la première et la seconde partie du roman, elle est volontairement déstabilisatrice et si l'on perd un moment le fil de l'histoire c'est intentionnel. Je suis ravie que vous ayez globalement aimé ce roman et je vous remercie pour votre commentaire étoilé.

Publié le 30 Septembre 2018
4
J’ai bien aimé et je conseille de lire cette belle histoire. Au début, j’ai eu une vague impression de déjà-vu, mais je me suis laissé porter malgré moi, puis soudain après cette rupture, j’ai perdu le fil. Lors de la reprise, j’ai perçu quelques longueurs, mais j’ai insisté et je n’ai pas regretté, j’ai avalé la suite goulûment. Votre écriture est agréable à lire. Merci !
Publié le 30 Septembre 2018

@ Cap.
Si cette première lecture sur mBS vous encourage à poursuivre, c'est une très bonne chose. Je suis sensible à vos compliments sur l'écriture, à l'intérêt que vous avez porté à l'histoire et à vos étoiles. Merci d'avoir pointé les éléments à modifier, c'est une aide précieuse.

Publié le 29 Septembre 2018

@Sânn de Landrie.
Ravie de vous avoir fait voyager en compagnie des personnages de ce roman. Merci pour vos étoiles.

Publié le 29 Septembre 2018
5
Cap
Inscription toute neuve sur mBS, première lecture, j'ai beaucoup aimé ce roman et je me suis laissée porter par l'histoire que j'ai trouvé très intéressante et dans l'ensemble très bien écrite. Il y a cependant quelques coquilles ("pose" a la place de "pause") et fautes de grammaire et de syntaxe. Également des fautes de construction. Cette première expérience de lecture reste néanmoins une très bonne surprise et je vais réitérer, merci pour ce roman !!
Publié le 29 Septembre 2018
5
Roman intéressant avec un style d'écriture qui nous permet de voyager avec l'écrivain
Publié le 29 Septembre 2018

@S.B. Granger. Merci pour votre commentaire et vos étoiles.

Publié le 23 Septembre 2018

@PhilippeMangion.
Je suis heureuse que mon roman ait trouvé une place dans votre "mémoire de poisson rouge" dites-vous. Il me semble pourtant que la richesse de vos souvenirs dans le dernier roman que vous nous offrez démente votre affirmation. Je vous remercie pour vos compliments et vos étoiles qui me touchent particulièrement. Je forme des vœux pour que votre roman "Derniers mois en enfance" soit très vite dans la sélection du mois et participe avec succès à la finale.

Publié le 23 Septembre 2018
3
J'aime bien ce livre il est bien écrit
Publié le 23 Septembre 2018
5
Chère Alix Cordouan, je m'aperçois que j'avais oublié de commenter votre roman, que j'ai avalé d'une traite cet été, pendant mes vacances. J'étais heureux d'avoir un long après-midi de liberté devant moi pour avancer sans interruption dans l'histoire qui m'a happé. Vous racontez avec talent le destin hors norme de votre héroïne. Aujourd'hui, deux mois plus tard, en lisant quelques lignes, tout m'est revenu d'un coup, ce qui est un exploit chez moi qui ai une mémoire de poisson rouge. A l'occasion de ce beau roman, vous mettez en lumière la vie de ces bonnes et ouvrières déracinées qui ont été les pionnières méconnues d'une forme de vie moderne. Près de chez moi, une statue de grisette leur rend hommage. C'est rare.
Publié le 23 Septembre 2018

@Tessa Marie DE Lisle.
Je suis ravie que mon roman soit votre livre préféré parmi tous les talents qui s'expriment sur mBS cette année. Vos étoiles n'en prennent que plus de valeur à mes yeux. Je vous souhaite le meilleur pour vos publications.

Publié le 19 Septembre 2018
5
J ai aime l originalité de cette oeuvre sans doute liée a son cote evenement historique. Ce livre est sans conteste mon préféré.
Publié le 19 Septembre 2018

@ahleks. Je suis sûre que Soizic apprécierait votre commentaire. Merci de votre participation.

Publié le 17 Septembre 2018

Votre livre est captivant et interressant. J'adore le personnage de soizic. Il nous uni avec l'espoir. Merci pour cette aventure de lecture.

Publié le 16 Septembre 2018

@AUGUSTA. Ravie de vous avoir captivée. Merci pour vos étoiles.

Publié le 14 Septembre 2018

@hejer wanna. Merci pour toutes ces étoiles encourageantes.

Publié le 14 Septembre 2018
4
Très digeste à la lecture et surtout captivant
Publié le 13 Septembre 2018
5
Agréable à lire, le style est attachant.
Publié le 12 Septembre 2018

@Victoire Sentenac
Je suis enchantée de vous avoir transporté dans l'univers de Soizic et que vous ayez ressenti l'atmosphère bien particulière que j'ai voulue y insuffler. Je dédis vos étoiles à mon héroïne.

Publié le 07 Septembre 2018
5
J'ai lu votre livre avec grand plaisir, vous avez un réel talent pour nous transporter dans une ambiance, une époque, une "atmosphère" comme dirait Arletty... J'ai particulièrement aimé la gouaille de Soizic sur la première partie! Et l'intrigue nous tient en haleine d'un bout à l'autre, une fois commencé, on ne peut qu'aller au bout ;-)
Publié le 07 Septembre 2018

@PIERRE LOUIS
Je ne suis pas sûre que Soizic se montre particulièrement longanime envers les personnes qui se mettent en travers de son chemin. Par contre, elle ne se résigne pas à sa condition et c'est en cela, comme vous le soulignez, qu'elle représente un espoir.

Publié le 06 Septembre 2018

@AlixCorduan
J'ai adore votre recit. Soizic nous apprend la longanimite. Elle nous reconcile avec lespoir d un jour
meilleur.

Publié le 06 Septembre 2018

Il n'est pas étonnant que vous ayez eu quelques difficultés à identifier Claire puisque c'est intentionnel afin de ménager la surprise pour le lecteur. Je suis ravie que vous ayez aimé. Merci pour vos étoiles.

Publié le 03 Septembre 2018
4
J'ai bien aimé...mais un peu de difficulté à suivre lors de la transition...une fois que j'ai compris qui était Claire...j'ai adoré
Publié le 03 Septembre 2018

@PIERRE LOUIS. Merci pour votre note et vos étoiles qui me font supposer que vous avez aimé
"La fille de l'autre".

Publié le 02 Septembre 2018
4
10/10
Publié le 02 Septembre 2018

@Frutschi
En attendant la projection de "La fille de l'autre" sur grand écran, je vous remercie de votre commentaire chaleureux et optimiste. Les étoiles je les garde pour l'affiche du film !...

Publié le 02 Septembre 2018
5
Lu sans lever les yeux ! Bravo, climat et ambiance bien transcrit, sujet parfait pour un film ! Merci
Publié le 01 Septembre 2018

@Patrick03
Merci pour votre chaleureux commentaire et pour les étoiles qui l'accompagnent. Je suis enchantée que le fond et la forme vous aient séduit et j'apprécie votre recommandation à lire "La fille de l'autre".

Publié le 30 Août 2018

@Alix Cordouan merci pour ces précisions et au temps pour moi ;) J'ignorais que ces techniques étaient déjà
développées a l'époque.
Concernant la dissonance, ne vous arrêtez pas à mon avis, il ne s'agit que d'un ressenti personnel au moment de ma lecture. Cela n'enlève rien au plaisir de parcourir votre roman.

Publié le 30 Août 2018

@MélissaDC
Tout d'abord, je vous remercie pour vos compliments et les étoiles que vous y joignez. En ce qui concerne les deux sujets que vous évoquez, qui vous semblent en décalage avec la réalité des années 60, je peux vous donner quelques explications. Quant à la transition forte entre la première et la deuxième partie, ce fut un choix délibéré afin que l'on n’identifie pas immédiatement Claire Chevalier. Pour ce qui est de l'habitat que je décris, les exemples de maisons et d’intérieurs avant-gardistes sont nombreux à cette époque particulièrement créative. En ce qui concerne l'hypnose et la méditation que j'évoque, elles sont bien antérieures aux années 60 et n'étaient pas classées sous le terme plus récent de neurosciences. Bien entendu, ces thérapies servent avant tout de toile de fond à l'histoire et je ne prétends pas éclairer le lecteur sur ce sujet. Enfin pour répondre à votre dernière interrogation sur la relation entre le policier et Soizic, je vous concède que cette rencontre qui ressemble à un coup de foudre n'est pas tout à fait banale, mais il faut tenir compte du contexte de l'époque et de la personnalité des protagonistes que leurs fêlures respectives rapprochent. Votre remarque sur la dissonance du texte m'a particulièrement intéressée, car je mets un point d'honneur à soigner la crédibilité de mes romans. J'espère que mes explications vous auront éclairée sur mes choix.

Publié le 30 Août 2018
4
J'ai pris un réel plaisir à lire votre roman, tant en ce qui concerne le fond que la forme d'écriture. Il tient tout à la fois du roman historique que du polar, comporte des styles d'écriture différents selon les parties, mais sait faire la part belle à l'émotion sans tomber dans le pathos. Par certains cotés, il m'a rappelé le roman de Pascal Mary "La partition de Claire" que j'avais également dévoré. Un excellent moment de lecture, que je recommande.
Publié le 30 Août 2018
4
Je me suis laissée happer par votre livre que j'ai lu en très peu de temps. Deux petites choses m'ont quelque peu interpelé : -il y a, me semble-t-il une incohérence entre l'époque à laquelle se déroule la fin de l'histoire et ce que vous y contez (on a l'impression que cette fin d'histoire se déroule à notre époque avec un habitat qui semble moderne, des techniques à la mode d'aujourd'hui telles que la neuroscience, l'hypnose, la méditation...). Cela créé une certaine dissonance je trouve, ce qui est dommage car tout le début du livre est très bien renseigné, on se trouve plongé en plein cœur d'une autre époque. - Le lien qui se tisse si vite entre l'inspecteur et Soizic (qui au final ne se sont croisés qu'une fois) m'a semblé un peu surréaliste. Pour le reste, un immense BRAVO. J'ai passé un excellent moment avec votre livre et la fin m'a complètement surprise (bravo pour ce coup de maître).
Publié le 30 Août 2018

@Marie-Amélie Garcia
Bonjour, je vous remercie de votre précieuse collaboration et, bien entendu, je vais dès que possible intégrer dans mon texte les rectifications qui s'imposent. Sur la page de "La fille de l'autre" à droite est mentionné "VOIR SON PROFIL". En cliquant dessus apparaîtra une fenêtre "Envoyez-moi un message", c'est l'autre possibilité de communiquer. Je serais enchantée de voir mon livre édité figurer un jour dans votre bibliothèque, mais je crois que si les voies du Seigneur sont impénétrables, celles des éditeurs ne le sont pas moins... Je ne manquerai pas de lire" Le journal d'Hugo" et vous ferai connaître mes impressions. Amicalement.

Publié le 29 Août 2018

J'ai encore repéré des petites choses. Voulez-vous que je vous les indique dans un nouveau commentaire ou ailleurs ?
J'espère dans tous les cas pouvoir un jour mettre La fille de l'autre dans ma bibliothèque, qui en supporte de bien moins bons.
J'ai écrit un manuscrit : Le journal d'Hugo. Si vous en avez le temps, je vous invite à le lire.

Publié le 28 Août 2018

De toute façon, je préfère l'andouille de Vire, c'est juste que dans un contexte breton, ça m'a interpellée. Mais vu que même Soizic n'a pas été dérangée...
je continue mes petites remarques (je ne m'aime pas dans ce rôle, mais vu que j'écris aussi, je sais bien qu'il faut en passer par là et que les lecteurs ne le font pas - seulement - par ingratitude) :
p. 70 : répétition d'"encore montée encore d'un cran"
p. 80 : un tiret cadratin s'est glissé automatiquement à "une boule dans la gorge".
p. 97 : "2 bonnes" : deux bonnes, "2 heures" : deux heures
p. 124 : "ma voix" au lieu de "ma voie" en milieu de page
Je n'ai pas fini, je continue ma lecture, entrecoupée du reste de ma vie...

Publié le 28 Août 2018

@caly75. Je suis sûre que Soizic apprécierait votre commentaire et vos étoiles. Merci.

Publié le 28 Août 2018

@Marie-Amélie Garcia
Je dois d'abord vous remercier pour votre lecture enthousiaste, dommage que vous ne soyez pas éditrice... J'ai bien noté les 2 remarques que vous m'avez adressées et je vous en remercie, c'est une aide précieuse pour rattraper les erreurs qui subsistent malgré les nombreuses relectures. Si je puis me permettre, j'ai une petite restriction concernant l'andouille de Vire qui s'avère être aussi connue que la Guémené même si son procédé de fabrication diffère quelque peu. J'espère que cette subtilité gastronomique n'entamera pas le plaisir que vous aurez à lire la suite et que vous découvrirez bientôt avec bonheur cette spécialité de la ville qui vous a vue naître.

Publié le 28 Août 2018

Bonjour
D'abord, j'adore votre plume, c'est peu de le dire. Je dévore, et regrette de ne pouvoir faire que ça de ma journée. J'aime le thème, l'histoire, le style...si j'étais éditrice ça ne ferait pas un pli. Je n'ai pas terminé, je reviendrai vers vous pour vous donner mon avis général.
Deux remarques d'inspectrice des travaux finis :
p.25 andouille de Vire : à moins que ce ne soit fait exprès, et que je n'aie rien compris (pas exclu), c'est mieux de parler de l'andouille de Guémené Ou andouille tout court. Vire étant plutôt une petite ville normande (qui a eu l'immense honneur de me voir naître, d'ailleurs).
Et p. 54, en milieu de page, "-- La Le Goff, au bord de la crise de nerfs...", il y a un tiret cadratin qui s'est sans doute glissé alors que vous ne lui aviez rien demandé.

Publié le 28 Août 2018

Bonjour
D'abord, j'adore votre plume, c'est peu de le dire. Je dévore, et regrette de ne pouvoir faire que ça de ma journée. J'aime le thème, l'histoire, le style...si j'étais éditrice ça ne ferait pas un pli. Je n'ai pas terminé, je reviendrai vers vous pour vous donner mon avis général.
Deux remarques d'inspectrice des travaux finis :
p.25 andouille de Vire : à moins que ce ne soit fait exprès, et que je n'aie rien compris (pas exclu), c'est mieux de parler de l'andouille de Guémené Ou andouille tout court. Vire étant plutôt une petite ville normande (qui a eu l'immense honneur de me voir naître, d'ailleurs).
Et p. 54, en milieu de page, "-- La Le Goff, au bord de la crise de nerfs...", il y a un tiret cadratin qui s'est sans doute glissé alors que vous ne lui aviez rien demandé.

Publié le 28 Août 2018
5
passé un très bon moment, on est tenu en haleine et on s'attache à Soizic. bravo et merci
Publié le 28 Août 2018

@Myrcella.
Ravie que vous ayez apprécié la chute de cette histoire en la couronnant d'étoiles.

Publié le 22 Août 2018

@Pascale14
Merci pour vos étoiles encourageantes et vos compliments.

Publié le 22 Août 2018
5
J ai aimé votre histoire suspense jusqu a la fin
Publié le 22 Août 2018
5
J ai adoré votre livre. Bravo vous avez un vrai talent.
Publié le 21 Août 2018

@Swayne.
Si j'ai réussi à vous tenir en haleine, j'ai atteint mon but. Merci pour vos étoiles et votre commentaire.

Publié le 21 Août 2018
5
Magnifique histoire. Je ne me suis pas ennuyé une seconde, tout est tellement bien ficelé. Bravo et merci !
Publié le 20 Août 2018

Mc Lara
Ravie d'avoir meublé vos soirées et vos nuits d'insomnie, je l'espère, avec bonheur.

Publié le 20 Août 2018

Bonsoir, merci pour ce livre qui a occupé mes soirées et mes nuits d'insomnies

Publié le 19 Août 2018

@Lyse Michaud.
C'est toujours un plaisir de recevoir un tel compliment. Merci Lyse.

Publié le 17 Août 2018

Merci, j’ai beaucoup aimé ce livre, captivant du début à la fin.

Publié le 16 Août 2018

@SAIM SOUAD.
Je suis vraiment enchantée que ce livre vous ait plus à ce point. Merci de me l'avoir fait savoir en le couvrant d'étoiles.

Publié le 16 Août 2018
5
juste époustouflant du début à la fin Très peu de livre atteigne ce haut niveau de réussite bravo
Publié le 16 Août 2018

@Harmonie1991
Un tel compliment couronné d'étoiles que demander de plus, merci Harmonie.

Publié le 11 Août 2018

@Sarah K.
Je suis touchée que vous ayez été sensible à la justesse de mon récit, c'est le meilleur compliment que vous puissiez me faire. Merci pour vos étoiles.

Publié le 11 Août 2018
5
Très bon livre comme je n’en ai pas lu depuis longtemps. Rebondissements et dénouement inattendu !
Publié le 11 Août 2018
5
Passionnant et captivant. Histoire empreinte d'énormément de justesse. Merci pour ce très, très beau moment.
Publié le 11 Août 2018

@Isabellon Isabelle.
Je suis ravie que vous ayez apprécié mon roman. Merci pour vos étoiles.

Publié le 10 Août 2018
5
j'ai beaucoup aimé
Publié le 09 Août 2018

@gigigrenier.
Merci pour ces compliments et ces étoiles qui me comblent.

Publié le 07 Août 2018
4
Quelle histoire délicieuse, j'ai littéralement dévoré ce livre surtout que je n'ai jamais vu venir la fin. Merci beaucoup
Publié le 06 Août 2018

@galorekin
Vous déclarez avoir "vécu" mon livre, c'est le plus beau compliment que vous puissiez m'adresser. Je m'emploie en effet à créer des personnages authentiques qui évoluent dans des situations crédibles, c'est à mes yeux les conditions indispensables pour "vivre", comme vous le dites si bien, un roman. Je vous remercie d'y d'avoir été sensible en m'attribuant 5 étoiles.

Publié le 30 Juillet 2018
5
La bonne surprise! Excellente surprise même. Une très belle histoire très bien écrite qui se lit facilement, se dévore. J’ai accroché de suite, principalement à Soizic, le personnage principal. Mais tous les personnages apportent un plus à l’histoire, avec leurs propres caractéristiques. C’est prenant, crédible. De bonnes idées, de bonnes leçons de vie. Il y a des livres qu’on lit, d’autres qu’on vit. Celui-là je l’ai vécu. Dommage que je l’aie déjà fini. Bravo et merci.
Publié le 30 Juillet 2018

@Paola Pierre-Gilles.
De me savoir au rang de vos lectures favorites me touche beaucoup. Je suis moi-même très attachée au personnage de Soizic bien qu'il ne soit que le fruit de mon imagination. Merci de parler avec autant de chaleur de mon roman et de le couronner d'étoiles, il est des plaisirs dont on ne se lasse pas.

Publié le 28 Juillet 2018
5
J'ai dévoré ce livre plein de suspens, le personnage principal Soizic est captivant. une histoire plein de rebondissements inattendus, surtout le chapitre ou l'auteur presente cette nouvelle femme qui sort de nulle part et finalement s'est révélée être Soizic. La tres chere Soizic. La fin du livre est parfaite. En résumé la fille de l'autre vient d’être promulgue au rang de mes livres favoris.
Publié le 26 Juillet 2018

@ Sinh Eddine.
Je suis particulièrement flattée par votre commentaire sur l’épisode de l’affaire des piastres incluse dans mon roman. La psychiatrie que vous avez pratiquée sur un plan professionnel et le fait que vous constatiez qu'elle apporte un éclairage enrichissant à l'intrigue m'interpelle, car j’attache beaucoup d’importance à la crédibilité d’un récit, fût-il de pure fiction.
Je relève que vous avez aimé la construction en 2 parties de cette histoire, c’est une indication intéressante qui me conforte d’avoir fait ce choix.
Je vous remercie pour cette critique circonstanciée encourageante.
Bien cordialement.

Publié le 25 Juillet 2018

Je me suis surpris à lire votre roman d'une seule traite et de n'avoir pas vu le temps passer. La construction de votre intrigue en deux parties aux climats différents est une réussite. Vous mêlez les genres avec bonheur et vos personnages sonnent juste. Et que dire de Soizic-Marie-Claire dont le caractère enjoué et déterminé emporte notre sympathie. Sociologie, polar et histoire cohabitent dans un mélange des genres enthousiasmant qui nous tient en haleine jusqu'à l'épilogue inattendu.
Mon intérêt est encore monté d'un cran quand la psychiatrie, qui fut mon champ d'exercice professionnel, s'est invitée dans votre narration lui apportant un éclairage qui a enrichi l'intrigue.
J'ai particulièrement été sensible à cette histoire de trafic de piastres et votre façon de traiter cet aspect recoupe parfaitement les informations en ma possession sur le sujet. Bravo donc pour ce très beau roman et ce pur plaisir de lecture.

Publié le 23 Juillet 2018

@Rouffy
Je me suis en effet efforcée d'employer un langage adapté à l'époque pour plus d'authenticité et votre réflexion concernant votre mère me laisse à penser que j'ai réussi.
Je partage votre avis sur la notation et vous remercie pour vos étoiles qui sont la traduction de ce que vous aimez.

Publié le 23 Juillet 2018

@Garriecat
À mon tour de vous remercier de m'avoir lue. Merci pour vos étoiles.

Publié le 23 Juillet 2018
5
Je passe plus de temps à écrire qu’a lire ce qui est dommage, car il y a de belles écritures. La vôtre en fait partie. En lisant vote roman, la façon dont il est écrit, les expressions employées me rappel le langage de ma mère. Pour moi la notation n’a pas de valeur à chacun ses goûts, comme c’est dans les miens je mets le maxi.5
Publié le 23 Juillet 2018
5
Merci pour cette belle histoire J'ai dévoré votre roman
Publié le 21 Juillet 2018

@Alix Cordouan Bonjour, Dés que j'ai un momennt je vous lirais et mettrais un commentaire sur les deux plateformes. Je ne prends que des téléchargements car je dépends de wifi qui n'est pas toujours terrible, mais partout gratuit ou je suis. J'ai été longtemps un leader ici. Cordialement. Patrick

Publié le 20 Juillet 2018

@Raclette
En peu de mots, plein de compliments flatteurs, que demander de plus. Merci pour les étoiles.

Publié le 19 Juillet 2018

@Letellier Patrick.
Merci de l'intérêt que vous avez porté à "La fille de l'autre".

Publié le 19 Juillet 2018
5
Belle écriture les personnages sont particulièrement étudiés les événements relatés sont accrocheurs tout au long du récit. Belle étude psychologique du personnage principal.
Publié le 19 Juillet 2018

@Marie-Pierre Dubuisson.
Je suis enchantée de vous avoir procuré un moment agréable à travers la lecture de "La fille de l'autre" et de me l'avoir fait savoir. Merci pour vos étoiles et vos compliments.

Publié le 19 Juillet 2018

Bonjour, je me suis permis de mettre votre lien sur mon site. Cordialement. Patrick Letellier

https://www.romans-coups-de-gueule.com/auteurs-premier-prix

Publié le 19 Juillet 2018
5
J'ai aimé ce livre qui m'a tenu en haleine du début à la fin, quel personnage cette "Soizik" !!! Merci pour cette agréable lecture. 5 étoiles bien mérités. BRAVO
Publié le 19 Juillet 2018

@Alyzée Toja.
Il est toujours intéressant de connaître le ressenti des lecteurs et je vous suis reconnaissante de m'avoir livré votre point de vue. Merci pour vos étoiles.

Publié le 18 Juillet 2018
3
Histoire bien écrite sur une période qu'on ne connait pas si bien, avec des personnages à la psychologie réfléchie. Dommage que (pour ma part) le dénouement final se devine/pressent vers le milieu de l'histoire.
Publié le 18 Juillet 2018

@MALZIEU
Une bonne critique, couronnée de 5 étoiles... What else?

Publié le 08 Juillet 2018
5
Bonne histoire, une héroïne attachante, un récit millimétré. What else?
Publié le 07 Juillet 2018

Pages