PERSANGES

296 pages de CLAUDIN
PERSANGES CLAUDIN
Synopsis

Michel a dix-sept ans en 1967 lors de la dernière année en collège, avant donc le lycée, pour sa rentrée scolaire. François, son meilleur copain, noue alors une relation amoureuse avec un nouveau venu, le jeune Julien. Michel est tout d'abord désemparé puis essaie de les comprendre et mesure progressivement, les difficultés qu'ils auront à affronter. Il les accompagne alors dans leur aventure, découvre le terrible secret de Julien. Il attire vers lui d'autres de ses copains et copines qui se confient à lui et attendent de lui une aide parfois difficile à obtenir auprès de leurs parents. Les drames arrivent et lorsque la violence frappe, il se sent en première ligne. Sa foi l'aide à ne pas sombrer et il gardera de ces moments difficiles, une relation toute particulière avec Dieu.

676 lectures depuis la publication le 13 Mai 2018

Les statistiques du livre

  1539 Classement
  27 Lectures
  +163 Progression
  4 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Brice Epédrague :

Bonjour.

La gêne du "je" qu'emploie Michel et que vous éprouvez, je la comprend, mais je la déplore. Car pour moi elle résume, mais un peu vite, ce qui me déplaît dans notre attitude contemporaine.
Après le "moi haïssable", l'égotisme, puis l'égocentrisme exacerbé, nous voilà dans l'illusion de l'individualité. On ne supporte plus le "je" des autres. Notre "je" est devenu le roi qui remplace celui qu'on a décapité, peut-être.
Or c'est ce qui permet de découvrir le "tu", et donc la relation aux autres. J'ai donc malgré tout tenu compte de votre suggestion et réécrit le texte à la troisième personne.
Ce que j'en ai ressenti ? Une dépossession et une attribution. A vous de me dire si vous en avez le temps et la patience, de me dire si vous constatez une amélioration ou au contraire un amoindrissement.
Je vous remercie pour votre commentaire amical et clément.
Amicalement..

Publié le 21 Mai 2018
4
Dès le synopsis, on comprend que votre récit aborde un sujet lourd et sa rédaction fait bien comprendre qu’on va parler d’un temps que les moins de 20 ans… C’est rédigé comme un journal de souvenirs mais j’ai regretté que le style ne soit que narratif. Il me semble que la lecture serait plus vivante si elle était ponctuée de dialogues, si d’autres personnages que le "je" avaient un rôle, prenaient la parole. Cela dit, beau récit, merci.
Publié le 21 Mai 2018