Qui a tué le Dr Lenoir ?

8 pages de Anne De. 2
Qui a tué le Dr Lenoir ? Anne De. 2
Synopsis

Nouvelle policière sur le thème de l'Escape Game.

890 lectures depuis la publication le 03 Juin 2018

Les statistiques du livre

  287 Classement
  98 Lectures
  -45 Progression
  4 / 5 Notation
  3 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

3 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Cyrille Thiers
Je vous remercie d’avoir lu et relu « Qui a tué le Dr Lenoir ? », l’histoire d’une enquête policière à résoudre où se mêlent à différentes doses précipitation, interprétation, manipulation, séduction et remise en question sur fond de recette culinaire… En aucun cas, la frustration du lecteur a fait partie de mes motivations et je regrette profondément si, comme pour Boris Venturino, la langue de bœuf à l’écarlate vous a laissé un petit goût amer… Très sincèrement,

Publié le 11 Octobre 2018

D’habitude, j’aime bien les histoires dans lesquelles on peut se sentir intelligent car on a une meilleure vision que le héros. Malheureusement, même après deux lectures, je garde cette « sensation d’être passé à côté de quelque chose ». Frustrant ...

Publié le 11 Octobre 2018

@Jean-Louis Bouzou
Merci beaucoup Jean-Louis pour votre lecture attentive et ces jolies étoiles scintillantes.
Je suis ravie que vous ayez apprécié mon texte.
Vous avez parfaitement retracé le scénario de mon récit : la préparation de la langue de boeuf à l'écarlate est probablement la préoccupation majeure de mon héros...
J'ai participé avec cette nouvelle à un concours... d'écriture dont le genre (policier) et le thème (Escape Game) étaient imposés. Les consignes d'écriture étaient loin d'être faciles. Je n'avais jamais écrit de nouvelle policière jusque-là. J'ai tenté ma chance... et ai eu le bonheur de me voir figurer parmi les lauréats...
Bel été à vous aussi et au plaisir de vous lire. Anne

Publié le 20 Juin 2018
4
Bien que le genre policier ne soit pas celui que j’affectionne le plus, j’ai bien apprécié cette nouvelle ainsi que sa construction que je trouve originale – le fait qu’elle ne soit qu’une parenthèse (pour ne pas dire un obstacle) dans la réalisation importante de la recette de la langue de bœuf à l’écarlate du personnage principal. :)) Quant au coupable, j’ai bien une petite idée… Merci Anne, et bel été !
Publié le 20 Juin 2018