L'Homme à la tête de chat

71 pages
Extrait
de Daniel Tahl
L'Homme à la tête de chat Daniel Tahl
Synopsis

« Certaines portes que l’on ouvre ne se referment jamais. Elles donnent sur un chemin étroit et sinueux qui mène vers un changement extraordinaire du cours de l’existence… »

Né dans les années 1970, Daniel est un jeune homme parisien qui a grandi dans les odeurs d’encens de la spiritualité. Lorsqu’il est assez grand pour attraper l’un des livres sur l’ésotérisme qui peuplent la bibliothèque de sa mère, il est loin de se douter qu’il vient d’embarquer pour un voyage sans retour.

Lorsque l’on mène une quête, ce que l’on trouve n’est souvent pas ce que l’on attendait, et ce que l’on découvre finalement est bien plus important que ce que l’on cherchait au départ.

15343 lectures depuis la publication le 08 Juin 2018

Les statistiques du livre

  1 Classement
  4680 Lectures
  0 Progression
  4.1 / 5 Notation
  33 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

19 commentaires , 11 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
J’ai immédiatement été happée par les mots de l’auteur. Son écriture est fluide, poétique et on se laisse naturellement glisser au fil des phrases, tout en se disant que ce livre, on ne le connaît pas encore, mais on l’aime déjà. Daniel Thal ouvre chacun de ses chapitres sur un poème qui sert de tuteur à l’ensemble de celui-ci. Le suspens n’est pas vraiment au rendez-vous, mais davantage le mystère. On sait qu’à chaque nouvelle page, nous allons découvrir une nouvelle tranche de vie et qui n’a jamais été curieux de connaître la suite de sa propre histoire, de son évolution personnelle ou celle d’un personnage ? Ce style inspiré est maintenu d’un bout à l’autre du récit, faisant de celui-ci un délice à lire. L’Homme à la Tête de Chat est d’une richesse immense et ce serait un tort que de passer à côté de tous les enseignements que nous offre l’auteur. Celui-ci nous éclaire sur des vérités de l’existence qui peuvent n’avoir l’air de rien, mais qui pourtant ont un sens profond. Pour ma part, je n’ai pas pu m’empêcher de souligner de nombreux passages comme s’il s’agissait de mantra que je devais garder précieusement ou simplement touchée par la beauté des mots. Daniel Tahl n’axe pas son ouvrage uniquement sur ses découvertes spirituelles, mais montre davantage les enseignements que la vie lui a appris, les épreuves qu’il a traversées comme le deuil. Il arrive même que durant de longues périodes, il s’en éloigne, balloté entre un monde matériel (la société, ses obligations) et ses aspirations profondes (sa passion et son désir de se connaître). Il retrace des moments qui l’ont marqué, par exemple une conversation avec son ami Chinh qui déterminera ensuite l’ensemble de ses choix. Vous l’aurez compris, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre. Je l’ai même dévoré, ne parvenant pas à le lâcher jusqu’à ce que je le termine. Il fallait que sache, que je sache comment cet homme s’en est sorti dans la vie, les décisions qu’il a prises, les opportunités qui se sont présentées à lui. L’Homme à La Tête de Chat est un guide, un guerrier dont nous aimerions avoir le même courage. À travers lui, c’est bien sûr notre propre chemin de vie que se reflète en filigrane, cherchant à y puiser une source d’inspiration.
Publié le 16 Juillet 2018
3
Une vingtaine de page et je décroche...
Publié le 11 Juillet 2018

@Dupont223

Bonjour Monsieur Dupont 223 (j'imagine que 223 c'est votre prénom du coup…),

Merci pour avoir pris le temps de lire quelques lignes depuis le site MBS.

Ce qui est dommage en fait, c'est que vous ne preniez pas la peine de lire le livre, cela vous éviterait de raconter n'importe quoi : "une déclaration d'amour à sa mère" ?

Vous êtes passé à côté du sujet, complètement, et ça c'est vraiment dommage car ça aurait pu être une lecture géniale !
En même temps, c'est un peu cela aussi MBS, les gens lisent trois lignes gratuitement et ensuite ils viennent faire les journalistes critiques littéraires.

Lisez les commentaires/avis sur Facebook par exemple :

https://www.facebook.com/pg/hommealatetedechat/reviews

Et pour la "faiblesse stylistique", je vous laisse un petit poème extrait du livre en cadeau.
Vous commencerez peut être à comprendre de quoi ça parle...

/
L’odeur de la mort
/
Sens-tu le bouquet divin ?
D’un matin assassin
Je me couche et t’étreins
Dans ce lit sans lendemain
/
Même si tu crains le pire
Ma lumière fauve t’attire
Je les ferai souffrir
Mais je te ferai jouir
/
Caresse-moi et mange-moi
Je suis la plus fidèle
Des douleurs immortelles
Et des beautés cruelles
/
Bois ma virginité
Prends ma vie sans offense
Je veux te voir goûter
L’immaculée souffrance
/
Attends-tu que je te prenne
Juste avant de t’enfuir
Est-ce la peur qui te freine ?
Il est temps de partir
/
Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018
Extrait du roman "L'Homme à la tête de chat"
https://terre-en-ciel.com/content/6-le-livre

Publié le 09 Juillet 2018

@Dupont223
/
L’ultime vérité
/
Mille pèlerins en chemin
À la recherche du divin
Mille destins sacrifiés
Pour une seule vérité
/
Une étoile t'a choisie
Son souffle meurtrier
Traverse l'infini
Supernova sans pitié
/
Cendres et terres brûlées
Colosses terrassés
Dragons calcinés
Qui peut la défier ?
/
Battement de cil ou d'aile
Le vol d'une hirondelle
Un bruissement d'étincelle
Le temps s'arrête et gèle
/
Tu marches sur un fil
Que le destin peut couper
Tigre sabre ou singe agile
Tu ne peux en réchapper
/
Daniel Tahl.
Chapitre 12

Publié le 07 Juillet 2018

Pour faire de sa vie une oeuvre universelle, il faut développer un vrai talent. Je prends souvent comme exemple "une séparation" d'Asghar Farhadi. Un divorce au cinéma, cela ne m'intéresse pas, en Iran en plus, pourtant ce film génère une intense émotion.
Ici, c'est une déclaration d'amour à sa mère, personnage exceptionnel. Parfois c'est très beau, mais parfois aussi, la faiblesse stylistique ruine l'édifice. C'est dommage car cela aurait pu être génial.

Publié le 07 Juillet 2018

Pardon enregistré trop rapidement...mauvaise manipulation ...je reprends...facile à lire car écrit simplement et donc à la hauteur de tt le monde.
Moi je suis passée par plusieurs étages avec ce livre...au départ je ne savais pas trop ou j'allais mais intriguée puis après j'ai pleuré .s'en est suivi les jamais non il est fou!!!puis le ha il a compris...ouf...et enfin le haaaaaa....c'est moi qui ai compris...magnifique texte je suis tombée amoureuse de plusieurs poèmes. Et merci à vous me Daniel tahl pour votre humanité et votre message passé dans ce livre.je suis heureuse de l'avoir lu et je me sens plus ancrée et moins seule aussi en vous lisant.

Publié le 28 Juin 2018
5
Bonsoir.ayant lu les commentaires d'avant je ne peux que rebondir sur un...Non Mr Daniel tahl ne faut pas que du business...je peux en apporter la preuve car j'ai commandé son livre et je ne l'ai pas reçu. Ce monsieur m'a demandé quelque jours après si je l'avais commencé et je lui ai répondu que je ne pouvais pas ne l'ayant pas eu.il n'a pas attendu plus et m'en a envoyé un sans que je ne fasse aucune demande.c'est plutôt rare aujourd'hui. Pour ce qui est du livre il est très bien écrit.dimole à lire car les mots ne pas savant et donc a la hauteur de tôt le.monde.
Publié le 28 Juin 2018

@Pantinois

Merci pour votre marque d'intérêt mais vous me surprenez parce que j'ai mis en ligne les 3 premiers chapitres jusqu'à la page 71 ! Vérifiez quand même...

Publié le 28 Juin 2018

Bonjour @Daniel Tahl
Je trouve votre livre particulièrement bien écrit jusque la page 26. Après, je ne peux pas dire, j'ai stoppé ma lecture, mais j'imagine que vous ne perdez pas votre écriture ensuite. Cette première sensation est importante parce que, comme je l'ai écrit dans mon profil, on m'accroche avec le style et on me garde par l'histoire. Le style, on peut en prendre une gorgée ou plusieurs… peu importe qu'on s'arrête à la 10 ou 100 eme page ! Pour l'histoire, j'ai un peu moins accroché (et je ne peux prendre que le début de votre roman pour ma démonstration… donc, pardonnez-moi). Peut-être que dans ce début il manque un peu de vie, donc de dialogues pour que je m'accroche un peu plus. Pour avoir un peu plus de lien avec le narrateur… on pourrait dire "avoir de l'empathie" ou être en osmose.
Cordialement

Publié le 28 Juin 2018

attirée comme une mouche par ces échanges je suis venue me faire un avis.mais n ayant pas vraiment d idee de que je pense en fai t je reprends le commentaire precedent, :Ce n'est pas spécialement ma tasse de thé mais il y a de beaux passages.cela dit,il ya un truc qui ml’a genee , c’est la déification de la mere.c’est sur que moi je n aurais pas pu!!!

Publié le 28 Juin 2018
4
Ce n'est pas spécialement ma tasse de thé mais il y a de beaux passages qui méritent d'être lus.
Publié le 25 Juin 2018

@FANNY DUMOND
Enfin un éclair de conscience !
Vous voyez quand vous voulez

Publié le 25 Juin 2018

@Daniel Tahl Bonjour ! Je comprends mieux maintenant : TOUT s'éclaire. Oui, outre les éditeurs qui ne travaillent pas pour rien, il faut ajouter les frais généraux : AGESSA, IRCEC, TVA, frais divers, etc... et ne pas oublier de remplir la case BNC sur votre déclaration d'impôts sur le revenu. J'apprécie à sa juste valeur la suppression de vos réponses à mes différents commentaires. Et pour en terminer une bonne fois pour toutes, j'ajouterais qu'étant donné que je suis vieille, aveugle et que, par surcroit, je ne sais pas lire avec mon niveau Cours Préparatoire, je ne peux que m'abstenir de lire votre œuvre. Cordialement. Fanny

Publié le 25 Juin 2018

Pour vous mes lecteurs et dans un pur esprit de partage, voici un poème extrait de l’œuvre :
/
L’odeur de la mort
/
Sens-tu le bouquet divin ?
D’un matin assassin
Je me couche et t’étreins
Dans ce lit sans lendemain
/
Même si tu crains le pire
Ma lumière fauve t’attire
Je les ferai souffrir
Mais je te ferai jouir
/
Caresse-moi et mange-moi
Je suis la plus fidèle
Des douleurs immortelles
Et des beautés cruelles
/
Bois ma virginité
Prends ma vie sans offense
Je veux te voir goûter
L’immaculée souffrance
/
Attends-tu que je te prenne
Juste avant de t’enfuir
Est-ce la peur qui te freine ?
Il est temps de partir
/
Daniel Tahl
Tous droits réservés 2018
Extrait du roman "L'Homme à la tête de chat"
https://terre-en-ciel.com/content/6-le-livre

Publié le 24 Juin 2018

@Jean-Bernard Hamaïde
Monsieur, afin de répondre au mieux à votre demande et à celle d'autres lecteurs, nous publions ce jour les 3 premiers chapitres. Bonne lecture.
Bien à vous,
Daniel Tahl.

Publié le 24 Juin 2018

@FANNY DUMOND
Chère Madame, vous persistez à vous répandre dans vos propos hors sujet.
Vous n’appréciez pas mon style, soit.
MAIS CELA NE VOUS DONNE PAS LE DROIT DE M’INSULTER COMME VOUS L’AVEZ FAIT dans votre post initial en me traitant de « Marchand de sable ». Le ton sarcastique et méchant que vous employez ne se justifie en aucun cas !

Autre point : lorsqu'on imprime 6000 ex d'un livre chez un imprimeur, ce n'est pas gratuit.

La société d'édition a besoin de vivre, comme n'importe quelle société (Eh oui !).

Après réflexion, et pour montrer que nous ne sommes pas fermés aux remarques, nous décidons ce jour de publier sur MBS les 3 premiers chapitres.

Peut être pourrez-vous ainsi vous faire une meilleure idée de l'œuvre.

Bien à vous,
Daniel Tahl.

Publié le 24 Juin 2018

@Daniel Tahl Monsieur, je tiens à vous signaler, au cas où vous ne le sauriez pas, que sur monbestseller.com nous notons ce qui nous est proposé en l’occurrence un extrait de quelques pages. Vous êtes illogique, pourquoi avoir posté cet extrait ici en sachant que vos lecteurs ne pourraient pas le noter dans son intégralité. Mais suis-je bête : business is business. Sachez que, bien qu’ils soient édités, un grand nombre d'auteurs, dont je fais partie, publient sur mBS leurs créations dans leur intégralité. Je n’ai pas craché sur votre chef-d’œuvre, et si c’est votre ressenti, eh bien c’est plus que navrant et pose questions. Je vous ai simplement fait part de mon ressenti de lectrice chevronnée. Lorsque vous aurez lu autant d’excellents auteurs que moi, nous pourrons reparler de philosophie. Actuellement, je suis sur un projet de longue haleine, à savoir : un essai sur le philosophe Jean Jacques Rousseau qui terminera certainement ma belle aventure dans le monde de l’écriture. Ceci explique peut-être cela. Et comme vous le dites, si pertinemment, la chute est plus que rude lorsqu’on passe d’un restaurant gastronomique à un insipide hamburger dans un fast-food. Je suis ravie, et c’est sincère, de vos 1000 ventes de votre œuvre car chaque auteur a le lectorat qu’il mérite. Quant à la jalousie elle ne fait pas partie de mes valeurs et, Dieu merci, j’ai largement assez de quoi vivre sans les quelques centimes que me rapporteraient mes créations si je les vendais. Eh oui, c’est étonnant ! J’écris uniquement pour mon plaisir, pour partager mes petites écritures sur certaines plateformes (où je fais de belles rencontres) et les offrir gratuitement à mon entourage. En outre, je suis assez lucide pour savoir ce que je vaux, je ne suis pas J.K.R. Cordialement. Fanny

Publié le 23 Juin 2018

@Daniel Tahl Curieuse de lire le phénomène littéraire que vous êtes, je me suis penchée sur votre prose. Je tenais à vous signaler que, jusqu'à preuve du contraire, je suis en droit de ne pas apprécier votre style journalistique que je trouve soporifique. Ensuite, je me demande qui de nous deux est le plus irrespectueux ? J'ai 64 ans ; effectivement je me soigne pour éviter un glaucome et ce printemps j'ai gagné la bataille contre un gentil petit nodule. Enfin, sachez que j'ai à mon actif 5 romans édités et un recueil de nouvelles de plus de 300 pages en cours de soumission chez mon éditeur. En outre, ma petite histoire postée sur MBS suit son petit bonhomme de chemin, toute seule comme une grande. Je vous souhaite de bien profiter de votre succès, certainement mérité. Je suis très mauvais juge en la matière comme vous le soulignez si bien. Cordialement. Fanny

Publié le 23 Juin 2018
2
@Daniel Tahl il vous est difficile d'établir un curriculum vitae écrivez-vous dans votre biographie, mais rassurez-vous, vous y parvenez parfaitement bien dans les premières pages de votre roman qui ne débute qu'à la page 12/26. J'ai failli m'endormir, mais apparemment je suis la seule ! Outre votre capacité à entrer en lévitation, vous avez certainement celle d'être un marchand de sable. Bonne continuation. Cordialement. Fanny
Publié le 22 Juin 2018

Nouveau sur MBS, je teste au hasard. Là j'accroche pas du tout.

Publié le 21 Juin 2018
4
Un roman intense et bouleversant, qui vous amène à réfléchir sur votre propre vie , et pourquoi pas à la recherche votre idéal.
Publié le 20 Juin 2018

@lamish
Merci beaucoup. Dommage que vous ne lisiez pas la suite. L'essentiel est que vous y ayez trouvé quelque chose…
Amitiés.
Daniel.

Publié le 20 Juin 2018
5
Une plume agréable pour un début de roman intéressant au vu de cette relation monoparentale très passionnelle. Une mère qui souffle le chaud et le froid, aime sans demi-mesure et qui, inconsciemment, ne prépare pas son enfant à la vie. Le hasard veut que ma fille est née en 73, comme vous, que j'ai été seule à l'élever les quatre premières années de sa vie, que j'ai également adhéré au mouvement hippie, mais je n'ai jamais eu besoin de théoriser la magie. Je n'ai jamais cherché de guide spirituel. C'est ce qui fait que je ne lirai pas la suite de votre roman. Pour la petite anecdote, qui confirme la similitude du contexte, la première fois que ma fille a voulu s'opposer à moi, elle l'a fait par téléphone, alors que nous vivions sous le même toit. Elle m'a reproché de ne jamais me mettre en colère, de toujours essayer de comprendre. Elle trouvait cela exaspérant ;). Elle a débité tout ça très vite, en bloc, sans affronter mon regard pour se donner du courage, et j'ai pris une grande leçon de vie, de celles que l'on n'oublie jamais, qui nous fait remettre en question même lorsqu'on est motivé par les meilleures intentions. Merci pour ce partage qui ravira certainement les amateurs du genre. Amicalement. Michèle / J'ai failli oublier : Très belle couverture et police de caractère du titre très originale.
Publié le 20 Juin 2018

@Jean-Bernard Hamaïde

Ce n'est pas moi qui ai ajouté un bouton "ce livre sur amazon" sur la fiche du livre.

Egalement, il y a un bloc promotionnel sur la droite "Achetez mon livre MON LIVRE PAPIER
sur L'Homme à la tête de chat"

Vous vous doutez bien qu'en tant que membre, je n'ai pas la possibilité de créer ce genre de bloc publicitaire.

Il me semble donc que l'esprit est bien de faire la promotion d'un livre.

Publié le 18 Juin 2018

@Jean-Bernard Hamaïde
Bonjour Jean-Bernard,

Il y clairement une volonté de préserver le mystère et l'intrigue. Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. L'histoire commence doucement mais un raz de marée se prépare et attend le guerrier en devenir...

Le mieux est de lire la suite. Pour vous en encourager, voici un code PROMO qui vous fera faire l'économie des frais de port : JC7ZF639

Il est valable sur notre site : https://terre-en-ciel.com/content/6-le-livre
Bonne découverte.
Daniel.

Publié le 17 Juin 2018
5
L’homme à la tête de chat, est un témoignage à cœur ouvert, et en toute sincérité. Il nous invite à toucher l’invisible. C’ est un fleuve d’ amour immense, fondé seulement sur une simple fontaine d’espérance, où tout homme renaît à la vie. Daniel Tahl, nous emmène sur des chemins inconnus, il brise les murs de l’impossible, et fait germer en chacun de nous, une petite graine de guerrier. Livre magnifique à découvrir !
Publié le 14 Juin 2018

@AmineLa : Bonjour, pouvez-vous nous donner votre numéro de commande AMAZON (s'il existe vraiment…) ? Après vérification sur Amazon Seller Central avec la date de commande, on vous rembourse immédiatement. Je n'aime ni la méchanceté gratuite, ni les faux profils ;-)
Merci.
Daniel Tahl.

Publié le 14 Juin 2018
5
Très beau livre pour tous ceux qui sont en quête à la recherche la vérité. Beaucoup d’amour et de sensibilité je le conseille à tous un auteur poète avec beaucoup de lumière...
Publié le 14 Juin 2018
2
Je ne connaissais pas la maison d'édition qui s'appelle terre en ciel. Ce livre est leur première édition (rien vu d'autre en catalogue). Livre commandé sur internet - le mien l'a été sur Amazon. Très réussi d'un point de vue qualité d'impression. Pour le reste ... un livre qui semble auto-biographique. L'auteur nous livre ses expériences de vie en abordant une certaine forme de chronologie. Le personnage central (l'auteur) , nous parle beaucoup de lui et de ses expériences - souvent banales, mais qu'il croit extraordinaires. Il raconte son parcours qui lui aurait servi à s'affranchir des conventions. Ce qu'il décrit ressemble à ce que l'on appelle communément la sagesse. Ecriture chaotique, pas forcément plaisante. Passant au sein d'une même phrase du registre soutenu au registre familier. Un rendu manquant d'homogénéité, des longueurs. Originalité dans la présentation du récit entrecoupée de poèmes. Plutôt assez déçu.
Publié le 12 Juin 2018
5
Couverture originale et trés beaux messages à communiquer et un coup de coeur pour les poèmes à chaque début de chapitre. J'ai adoré la façon originale d'aborder probablement l'unique certitude dans la vie "l'ultime vérité", en immortalisant ce beau tatouage. Captivant !
Publié le 09 Juin 2018