RIEN NE S'OUBLIE JAMAIS

148 pages de VAY Céline
RIEN NE S'OUBLIE JAMAIS VAY Céline
Synopsis

Il y a des rencontres qui laissent des traces. Gaëlle n’était pas là au bon moment. Sa vie bascule un jour où une manifestation bretonne réunit un peu trop d’opposants à une mesure gouvernementale. Yoann est un jeune ingénieur responsable du service contrôle qualité d’une biscuiterie bretonne, succursale d’une firme transnationale financée par des investisseurs étrangers. Ses analyses mettent en évidence la présence de nanoparticules dans la production locale. Il est invité à falsifier ses rapports puis remercié. Libre de tout engagement envers son employeur, il se lance dans l’écriture d’un livre pour dénoncer. Le destin des deux jeunes gens sera lié d'une bien étrange manière.

1108 lectures depuis la publication le 14 Juin 2018

Les statistiques du livre

  288 Classement
  98 Lectures
  +53 Progression
  5 / 5 Notation
  6 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

15 commentaires , 4 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

L'affaire des bébés nés sans bras... La lanceuse d'alerte licenciée... Alors bien sûr, comme le fait remarquer @Sandrine C, il est difficile d'équilibrer un roman à dominante sociétale. Le sérieux du sujet m'a amenée à préférer un style classique, dont je n'use pas toujours, dans un souci de respect. Les dialogues sont ceux d'une certaine catégorie sociale, d'un certain âge également, légèrement surjoués comme le font certains hommes qui usent d'une galanterie jugée aujourd'hui démodée, et n'en a pas moins toujours cours. Les premiers personnages sont dans le jeu, une habitude quand un passé est à cacher. Ont-ils toujours été ainsi... Le tome 1 est à présent en entier.
Bonne lecture, si d'aventure votre curiosité venait à s'éveiller.

Publié le 01 Décembre 2018

Vous en avez des amies ! Je serais moins dithyrambique ! A quelques détails près qui cassent un peu soit la crédibilité, soit la fluidité. Des mots par ci par là (à ce niveau de responsabilité de ces 2 messieurs bretons dans la librairie, dit-on le mot « poste » par ex. ? doivent-ils l’un et l’autre adresser des compliments lourds à la libraire ?), des dialogues ici ou là trop écrits sans doute pour moi. Vous avez d’évidence un vrai sujet et j’imagine que la difficulté, c’est l’équilibre à donner au roman et à l’économie-sociétale-fiction ??? Merci en tout cas d’avoir partagé ces premiers chapitres ici.

Publié le 07 Juillet 2018

@lamish
Waouh! Ton commentaire me remplit de fierté. Maintenir le lecteur en haleine, c'est normalement l'objectif premier de celui qui écrit. Alors si j'ai enfin pu y arriver... Oui, je suis aux anges. Je te remercie de tout coeur. (J'ai rajouté un chapitre sur Gaëlle, je te l'envoie en Mp, il est court, mais il y a un petit rebondissement...). Je t'embrasse. Céline

Publié le 29 Juin 2018

Ça y est ! Tout boulotté sur Amazon ;) ! et comme je ne peux laisser de com' en français depuis l'Espagne, je viens le faire ici, sur MBS : Un tome 1 qui m'a laissée sur ma faim, car sanctionné par le mot "fin" en pleine action, comme ces feuilletons dont on attend avec hâte l'épisode suivant ;). Les questions se bousculent, les hypothèses se dessinent, mais toi seule sais où tu nous emmènes… Aela, Gaëlle, Yann et Ewen, quatre personnages à la forte personnalité, dont on devine ou découvre les drames qui conditionnent certaines de leurs attitudes. Déterminés en apparence, mais pétris de doutes dans le fond, les voici acteurs d’évènements agro-économico-politico-culturel dont la complexité, ajoutée à celle de leurs parcours, promet bien des rebondissements. Alors vivement la suite de ce roman passionnant ! Bises. Michèle

Publié le 29 Juin 2018

@Cristina Leg
Bonsoir Cristina. Merci pour votre retour sur le personnage de Gaëlle. On en apprend effectivement un peu plus sur elle dans le tome 1. Elle prend toute sa place dans le tome 2, où elle éclipse presque le personnage principal. Vous m'avez confortée dans l'idée que je faisais bien d'orienter ainsi. Bien amicalement, Céline

Publié le 25 Juin 2018

Bonjour @Vay Céline, je suis heureuse d'apprendre que mon avis vous est précieux. Gaëlle apporte à votre histoire un mystère, une intrigue... elle suscite vivement l'intérêt ;-) Je ne peux que vous encourager à poursuivre. Bien amicalement. Cristina

Publié le 25 Juin 2018

@ Cristina Leg
Bonsoir Cristina, je suis ravie de vous lire et je vous remercie vivement pour votre commentaire. Vous attirez mon attention à très juste titre sur l'accueil mitigé que l'on peut réserver à un roman sur les scandales alimentaires et vous me confortez dans le choix que j'ai fait de l'accompagner d'une histoire en parallèle, celle de Gaëlle. Votre avis m'est précieux. D'une certaine manière, Gaëlle est un second personnage principal. J'espère que l'on s'y attachera. Dans mon esprit, Yoann est un homme dôté de beaucoup de charme avec sa fragilité et ses doutes, sa pondération, son besoin de recul. Il n'est pas vraiment le héros par excellence. Saura-t-il être l'homme de la situation ? J'hésite encore. :) Je suis contente si j'ai pu vous amener à lui trouver cette sensibilité et ce charme dont j'ai tant voulu le pourvoir. Bien amicalement. Céline

Publié le 23 Juin 2018

@lamish
Très chère Michèle, peut-être as-tu raison, rien ne me fait peur. Après le personnage de mémère, l’histoire d’un homme fragilisé par les évènements passés, en proie au doute, que je livre aux mains de deux femmes au caractère trempé. Le faire massacrer, dis-tu ? Je vais y songer. (Tu as relevé que les liaisons pouvaient être fatales… C'est une idée :) ). Je te remercie pour ta lecture et pour la gentillesse de ton commentaire. Si tout va bien, je termine les corrections demain, le tome 1 verra ainsi le jour dans la soirée. Rien n’échappe à l’œil vif de notre ami@Michel CANAL, il m’a prise en défaut à quelques reprises. Nous ne sommes pas toujours d’accord sur la ponctuation, mais j’apprécie son regard et souvent je me range à son avis dans un souci de clarté. Je t’embrasse. Céline

Publié le 23 Juin 2018
5
Bonjour @Vay Céline De suite, j'ai plongé dans l'histoire : le charme et la sensibilité de Yoann, la fougueuse Aela et la mystérieuse Gaëlle. Trois personnages au caractère différent et pourtant... J'ai hâte de découvrir la suite de la croisée de leur chemin. Je m'étais imaginée une histoire ciblée principalement sur un scandale agroalimentaire, c'est encore mieux que je l'espérais :-) Mon élan fût contrarié par un problème de PC, qui pendant deux jours m'a privé de vous lire. Aujourd'hui, je suis heureuse de pouvoir vous dire, bravo pour votre belle écriture empreinte d'un style sans demi mesure, où vous nous emportez très facilement. A très vite pour la suite j'espère ! Bien amicalement. Cristina
Publié le 22 Juin 2018
5
Accrocheur en diable, cet extrait ! Un parfum de liaisons dangereuses, ou fatales ? sur fond de deuils, sentiments, sexe et traumatismes ; le tout assaisonné de passion littéraire et de scandales économiques... vaste programme qui confirme que rien ne te fait peur ;) ! J'attends avec hâte de lire la suite, de découvrir quel ingrédient donnera le ton de ce roman en deux tomes dont je subodore qu'il réserve bien des surprises. D'ores et déjà, j'espère que Yoann ne se fera pas massacrer, même si tu es le seul maître à bord de ton roman :). Fais-moi signe dès que je pourrai lire la version complète, ici ou sur Amazon. merci pour le partage de ta plume éternel coup de cœur. Bisous. Michèle
Publié le 22 Juin 2018

@Alix Cordouan
Vous avez mis l'accent sur un trait de caractère qui devient un défaut : je m'entoure d'avis avant de prendre une décision, ce qui me rend influençable, peut m'amener à défendre tout et son contraire. Le deuxième tome devant être celui de la décision prise par le personnage principal, je souhaitais m'entourer d'avis sur le sujet. Je me régale avec votre livre, je suis restée fort tard évellée pour le lire hier au soir. J'ai hâte de le retrouver ce soir car je suis à un moment crucial de l'existence de Soizik. Je vous remercie d'être repassée sur cette page, bon après-midi à vous.

Publié le 21 Juin 2018

@VAY Céline.
Je pense qu’un roman qui s’appuie sur des faits réels n’en sera que plus crédible. Ceci étant dit, je ne crois pas qu’il faille tenir compte outre mesure des avis des uns et des autres pour orienter votre histoire et c’est aussi valable pour mon commentaire évidemment. Je vous souhaite de prendre plaisir à écrire la suite de votre récit.

Publié le 21 Juin 2018

@Alix Cordouan,
Un très grand merci pour votre commentaire. Je vous avoue qu'il me fait vraiment du bien. Déjà parce qu'il émane d'une auteure dont j'ai apprécié le style dès les premières pages lues (un roman que je vais poursuivre avec beaucoup de plaisir). Ensuite parce que je doute, j'ai manifestement du mal à convaincre avec ce sujet d'actualité. Je crois que je vais devoir publier le tome 1 sans beaucoup d'avis pour m'orienter. :) Passion est bien le mot qui convient au personnage d'Aela. Elle a la chance d'avoir été élevée dans la passion des livres et de sa région. Elle ne le sait pas encore, mais c'est un beau cadeau que son père lui a fait.

Publié le 20 Juin 2018
5
@VAY Céline C’est un extrait prometteur qui dissimule encore la tournure que prendra le récit, même si l’on devine qu’il ne sera pas exempt de passion. Il y a aussi les secrets détenus par l’écrivain et l’usage qu’il compte en faire et qui entretiennent le suspens. Le décor est planté et l’on a bien entendu envie de lire la suite de ce roman qui s’annonce original et passionnant.
Publié le 20 Juin 2018

@Michel CANAL,
Vi, fini les cas désespérés, les personnages de la vie réelle... auxquels on m'a identifiée. Du coup, j'ai choisi le personnage d'Aela, que tu relèves être "sensuelle, tentatrice et déconcertante" :) .
Un homme et deux femmes. Les deux orientent le cours de sa vie. Une des deux a une personnalité plus sombre que l'autre. Chacune retient ou précipite dans l'abîme celui qui devient leur proie. Yoann Baudrec n'est pas en mesure de lutter, ni contre l'une ni contre l'autre. Est-ce qu'il saura faire le bon choix dans cette course à la vérité ? Au regard de l'avancée de la science, a-t-il le droit de tout dire ? Et surtout est-ce pour les bonnes raisons ? Toutes ces questions le hantent. Je crois qu'il pourrait devenir fou. J'apprécie le temps que tu me consacres très cher ami, et non, ma modestie ne souffrira pas du caractère élogieux de ton commentaire. Je le prends pour ces heures tardives après une journée de travail passées à fouiller le Net à la recherche d'articles sur la toxicité des nanoparticules, qui comme tu t'en doutes, sont rédigés en termes scientifiques bien souvent. Une paille. Mais elle doute de rien, l'auteur. Je te remercie profondément, et je t'embrasse.

Publié le 18 Juin 2018
5
@VAY Céline, quelle surprise de te découvrir dans un style nouveau ! Finis donc les cas désespérés, les personnages de la vie réelle qui appellent compassion ou rejet. Ce roman est intéressant à plusieurs titres. Le sujet tout d'abord. Un sujet qui t'a été inspiré par un fait divers qui a alerté l'opinion sur ce que nous cachent certaines grandes sociétés qui dominent le marché de l'agroalimentaire. C'était courageux d'évoquer ce sujet, autant que pour le personnage masculin de Yoann Baudrec, l'auteur du livre qui, en dénonçant un scandale sanitaire, en révélant la présence de nanoparticules de dioxyde de titane dans des biscuits, et les rapports d'autocontrôles truqués, pouvait mettre en péril l'économie d'une région et compromettre des milliers d'emplois. Le jeu des personnages ensuite : Aela Manec'h, libraire à Quimper, qui a organisé la séance de dédicaces, à la fois sensuelle, tentatrice et déconcertante, jouant le chaud et le froid dans la séduction ; Gaëlle, son associée, dont l’extrait ne permet pas de savoir quel sera son rôle. C'est astucieux d'entretenir le suspense sur les rapports qui vont s'établir entre ces trois personnages (et peut-être d’autres). Mais dans ce domaine, je ne suis pas surpris : la psychologie des personnages, le suspense tout en finesse, la séduction... ça te connaît. Un roman qui confirme ton talent, qui entraîne le lecteur sans temps morts, impatient de savoir ce qui va se passer dans les pages suivantes. Un roman qui se lit au rythme des dialogues ciselés et de l'évolution des relations. Ma chère Céline, je suis obligé de t'encenser. Je sais que ta modestie va en souffrir, mais je me dois de souligner ton mérite dans ce style si nouveau. Je t'embrasse.
Publié le 18 Juin 2018

Modifications apportées. :)

Publié le 17 Juin 2018

A ma grande honte, je m'aperçois qu'il traîne des fautes. Je vais y remédier.

Publié le 16 Juin 2018

Je me lance dans un sujet difficile, la contamination des produits de consommation courante par des produits toxiques. Inspiré par l'affaire Lactalis.
Tout doit-il être dit ? Doit-on vraiment tout savoir ?
Aussi, je vous serais très reconnaissante de me donner vos avis. Le tome 2, qui verra prendre corps une histoire d'amour, sera aussi celui consacré aux conséquences des révélations intempestives.
Merci à vous.

Publié le 15 Juin 2018