La Princesse Allemande des Océans

158 pages de jean benoit daille
La Princesse Allemande des Océans jean benoit daille
Synopsis

" La poésie est tout ce qu'il y a de plus intime dans tout " disait le poète . En vrac , pèle mêle des textes autobiographiques , des pensées sur le monde , des douleurs et des joies en pagaille

173 lectures depuis la publication le 18 Juin 2018

Les statistiques du livre

  1015 Classement
  49 Lectures
  +301 Progression
  4 / 5 Notation
  1 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
4
Je suis d’accord avec le commentaire précédent, les pronoms relatifs du style, qui, que, ne sont pas vraiment utiles et alourdissent le texte. Après je n’ai pas été dérangé outre mesure par ces pronoms surtout qu’ils sont loin d’être présents durant tout le recueil. Vous avez balayé tous les sujets universels aussi bien le mariage, l’amour, le pouvoir, la conquête, la vieillesse…. D’ailleurs j’ai bien aimé le portrait tiré de l’aïeule, portrait à la fois terrible et émouvant. Vous soulevez des questions existentielles qui ne pouvaient pas me laisser indifférents, telle que la destinée. Notre destin est-t-il tracé ?Vous avez plutôt une perception des choses, de l’amour, du mariage parfois noire, mais on me rétorquera avec juste raison sans doute que la réalité n’est pas toujours joyeuse. Vous avez indéniablement un certain talent dans l’écriture, la poésie donc je ne peux que vous encourager à poursuivre votre travail dans ces domaines.
Publié le 02 Août 2018

La poésie, c'est avant tout du rythme et des sonorités.
Bazardez-moi tous ces "qui", "comme", "tel" etc qui alourdissent le texte.
À cette fille qui jouait de la mandoline / À cette fille joueuse de mandoline.
À cette fille avec qui il y avait un feeling entre nous/ À cette fille et notre (adjectif à trouver) feeling
Comme cette encre, telle une vipère qui court / Comme cette encre, vipère qui court
Le monde qui nous entoure ne devient qu'un gigantesque brouillard/ Le monde autour de nous devient un gigantesque brouillard
etc
Ce ne sont que des propositions à retravailler par vous, bien entendu.
La poésie, c'est très difficile et ça ne supporte pas l'à-peu-près :
Elle n'est qu'un bout de papier à l'écriture jaunie
C'est l'écriture ou le papier qui est jauni? L'écriture est passée, délavée, effacée… mais jaunie?
Alors, vous me direz : tout cela, c'est de la licence poétique.
Soit !

Publié le 20 Juin 2018