SPRINGTIME

195 pages de MALZIEU
SPRINGTIME MALZIEU
Synopsis

"Un mort à l’hôpital après une partie SM. Une pointure, il a fait de la politique. Les notables dégénérés, tu connais bien. Je compte sur toi. "
Le ton est lugubre, la componction d’un cancérologue qui annonce une récidive à son malade. Le commissaire divisionnaire Jean Hagot, Dieu en quelque sorte. Grand flic indubitablement. Viviane sait qu’il ne l’aime pas. Une femme commissaire, c’est obscène pour lui. Aristocrate en plus, une aberration qu’il en reste encore. Hagot n’est pas parvenu à ce niveau sans être aussi un politique. Il possède un esprit de corps mais il n’hésitera pas à sacrifier un pion. Viviane est un fusible idéal.

1708 lectures depuis la publication le 06 Juillet 2018

Les statistiques du livre

  248 Classement
  109 Lectures
  -22 Progression
  4.4 / 5 Notation
  32 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

10 commentaires , 11 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Oranite
Springtime était un exercice de style qui m'apparaissait sans lendemain. Et puis, avec le temps, j'ai réfléchi. Le hasard m'a fait rencontrer des personnes bien informées. Heureusement que le bon peuple ne connaît rien des valises qui s'échangent.
Bien vu Oranite. Viviane le retour, cela commencera en Allemagne et finira à Paris un soir de concert. Le polar parlera donc de nos (trop) chers politiciens et aussi du financement du djihadisme (c'est la même chose);
Je rêve d'une classe politique intègre à la nordique quand un ministre se fait virer quand elle achète une barre chocolatée avec de l'argent public ou quand Merckel rentre dormir tous les soirs chez elle dans son F3 berlinois.

Publié le 26 Octobre 2018
5
Bien mené. J’ai eu plaisir à vous lire. Vous devriez vous inspirer de notre monde politique. Les trahisons, les mensonges, les corruptions, les « crimes », il y en a en pagaille. il suffit de bien lire la presse française et étrangère. Fouinez dans l’entourage de nos trois derniers Présidents vous trouverez des pépites d'or.
Publié le 26 Octobre 2018

@Nadav
Ce qui est amusant, c'est qu'au départ, je pensais à Manchette. J'avais choisi comme victime un notable ancien élu avec des marchés publics pourris. J'ai un peu la nostalgie des polars des années 70. Et puis cela fonctionnait pas trop, cela aurait fait plagiat. Je souscrits tout à fait à vos références, particulièrement Ellroy.
Ne soyez pas trop inquiet sur vos capacités à écrire un polar. J'ai commencé Polyamour et c'est vraiment bien. De plus, à la différence du roman, le polar est beaucoup plus normé, c'est bien plus facile à écrire.
Je n'ai pas pensé à un Jules et Jim russe. C'est plutôt l'image de Mandelstam qui vivait un ménage à 3 avec Akhmatova et une autre poétesse dont j'ai oublié le nom. Si les révolutions s'accompagnent de libéralisation des moeurs, il y a toujours un retour à l'ordre moral après, Mandelstam et Olympe de Gouges en savent quelque chose.
Merci pour les étoiles.

Publié le 20 Octobre 2018
5
J’ai pris un grand plaisir à lire votre livre, même si dans les livres noirs j’incline plutôt vers des auteurs américains et français comme Jean-Patrick Manchette, Didier Daeninckx ou Dominique Menotti qui ne dissocient dans leur passage à l’écriture leurs expériences politiques et militantes et les mutations observables dans notre monde « moderne » qu'ils arrivent à manifester dans les aspects stylistiques et structuraux de leurs textes. Plus près de nous, je pense aussi à Jonquet, Ellroy, Connelly, James Lee Burke... et à tant d’autres que l’on hésite à lire tellement ils absorbent notre temps. Cela étant j’ai aimé votre livre. En le lisant je me demandais si j’en étais capable d’en écrire un "polar" comme vous sur certains sujets qui me préoccupent et que j'envie de mettre en scène quand je lis le meurtre d’un journaliste, par exemple, en grand titre dans les journaux. Merci encore pour le bon temps passé avec vous.
Publié le 20 Octobre 2018

@Sarah Meyer
Merci pour votre commentaire, d'autant plus appréciable que vous n'êtes pas polar. Je viens de lancer la révision du texte pour en expurger les fautes.

Publié le 10 Octobre 2018
3
@Malzieu J'ai pris plaisir à vous lire, même si je ne suis pas tellement "polar"
Publié le 10 Octobre 2018

@Schmidt
Milles mercis pour cet avis. Je suis flatté. J'ai promis à Michèle de faire corriger le bouquin. Je ne trouvais pas et viens de m'apercevoir que MBS propose ce service. Je vais l'utiliser.
Bien amicalement

Publié le 05 Septembre 2018
5
Excellent!! Je n ai pas pu m arrêter de le lire jusqu’à la fin Un effort sur la grammaire et l’orthographe et nous avons là un grand polar . Continuez à nous séduire
Publié le 05 Septembre 2018

@lamish
Pothos, le dieu. J'ai beaucoup lu Jean-Pierre Vernant, qui avait une vision assez psychanalytique de l'histoire grecque. C'est lui qui parle de Pothos comme la personnification du désir. j'ai même glissé une de ses phrases dans le livre (sans le citer, c'est pas bien). C'est quand Juliette parle de la gorgone comme le coté obscur de chacun, c'est de lui.
Le livre est sur MBS Pothos de Pmalzieu. Je n'ai pas voulu créer un compte pour plusieurs livres. J'ai une certaine distance vis à vis de mes productions.
Bien amicalement.

Publié le 22 Juillet 2018

@PMALZIEU Beaucoup de pain sur la planche ;), je comprends... et tant mieux pour vous. Pothos, le dieu ou la plante ? Si vous pouviez me passer le lien vers ce roman, j'en serais ravie. Amicalement. Michèle

Publié le 22 Juillet 2018

@lamish
Chère Michèle,
Vous avez raison, j'aurai du m'assurer de l'absence de fautes avant de le publier. Pour la petite histoire, quand j'ai testé Pothos en anglais, un auteur américain m'a dit que toute la forme était à revoir. J'ai passé un temps fou à me battre pour conserver le style sec tout en étant conforme aux règles anglo-saxonnes ce qui en a retardé la parution. Je regrette de n'avoir fait de même avec Springtime. Mais j'ai un projet éditorial médical (sous mon vrai nom) qui sort en janvier et mon éditeur m'a demandé de reprendre plusieurs chapitres. Et avec la promotion, je vais être très pris. Pour des raisons d'agenda, je l'ai publié ainsi.
J'aime les critiques quand elle permettent d'avancer. La votre fait partie de celles-là. Donc, chère Michèle, je vous en remercie.

Publié le 22 Juillet 2018
4
Un polar bien ficelé qui tient en haleine jusque dans les dernières lignes. J'ai aimé l'humanité qui se dégage des personnages, tout comme la détermination assortie de doutes de Viviane. Cela change des inspecteurs loosers ou super héros. La psychologie des protagonistes est juste et fouillée, le sujet passionnant. La touche d'art, d'amour, de liens amicaux et filiaux, rend ce récit plus dense qu'une simple intrigue policière. Bref, vous l'aurez compris, j'ai pris beaucoup de plaisir à vous lire, mais je suis obligée d'enlever une étoile pour la forme, les fautes étant vraiment trop nombreuses. Si cela peut vous réconforter, je comprends votre empressement à vous auto-publier. J'ai fait la même bêtise que vous, lors de la publication de mon premier roman. Alors armez-vous de courage, car "Springtime" vaut vraiment la peine que vous le peaufiniez. Amicalement. Michèle
Publié le 21 Juillet 2018

"Springtime" est le "Livre le +" du 20 juillet. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/9660-philipp.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 20 Juillet 2018

@Raphaël M
Merci pour ce commentaire. Si cela reste une fiction, les personnages sont largement inspirés par des personnes croisées à différentes occasions. Les égos surdimensionnés et l'absence de scrupule la rendent plausible. Il faudrait en fait peu de chose pour qu'une telle histoire se réalise.

Publié le 18 Juillet 2018
5
Vous m’avez tenu jusqu’à la dernière page. Vous avez un vrai sujet (sans doute pas totalement de fiction ???) et on comprend que vous connaissez bien ces mondes de l’intérieur. L’intrigue est forte, sa progression vraiment bien menée et j’ai trouvé que vous saviez très bien concevoir vos dialogues. Ils font avancer le suspense. Oui, bravo et merci pour le partage.
Publié le 18 Juillet 2018

@Joseph
Cher Joseph,
Merci beaucoup de cette critique élogieuse. Je viens de recevoir d'Amazon mes exemplaires brochés et je suis horrifié car je trouve beaucoup de fautes et de lourdeurs. Je suis de la génération papier, je les voie mal à l'écran. En fait on devrait laisser reposer le livre 3 mois pour le reprendre ensuite. Cela donnerait du recul. Mais on est toujours pressé de publier. Et au bout d'un certain temps, on ne voie plus rien. je vais les corriger.
Sur le sujet proprement dit, c'est un thème récurrent dans les polars. Je ne connais pas le roman chinois au quel fait allusion @Kérisit mais j'en ai déjà lu sur ce thème, mais effectivement pas des français.

Publié le 17 Juillet 2018
5
Bravo ! Très bien fait. Belle enquête. Bon casting. Bonne intrigue. Vous savez tenir votre récit et le nourrir en rebondissements. C’est un vrai polar, du genre de ceux qu’on ne peut pas quitter le soir dans son lit. (ps. svp, corrigez – faites corriger les fautes si nombreuses, cela pénalise énormément votre travail et votre talent)
Publié le 17 Juillet 2018
5
Je n'étais pas attiré par ce livre mais le commentaire de Fanny Dumond a piqué ma curiosité. Franchement, je ne vois pas ou est le problème. Plusieurs histoires s'entrelacent avec un crime au centre, c'est assez classique. L'histoire me fait penser à un polar chinois dont je ne me souviens pas le titre. Ils étaient très à la mode il y a une vingtaine d'année. Que cette jeune femme n'ait pas pu aller au delà de 2 pages est étrange, voire inquiétant.
Publié le 14 Juillet 2018
1
@MALZIEU Par curiosité, j'ai lu 2 pages et je n'ai absolument rien compris !
Publié le 13 Juillet 2018
5
Bon polar
Publié le 07 Juillet 2018
5
Polar intéressant et original. Qu'elle est la part de vérité dans cette histoire? Certains personnages (le juge...) font penser à des personnages de faits-divers connus.
Publié le 06 Juillet 2018