N'essuyez pas mes larmes

269 pages de Amédée Cabanes
N'essuyez pas mes larmes Amédée Cabanes
Synopsis

Comme tous mes textes, impossible à résumer. Il pourrait s'agir de l'histoire d'un homme fou d'amour et qui ne croit à aucun sentiment.

1883 lectures depuis la publication le 29 Juillet 2018

Les statistiques du livre

  41 Classement
  449 Lectures
  -4 Progression
  4.2 / 5 Notation
  43 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 6 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !
5
good
Publié le 02 Novembre 2018
1
@Amédée Cabanes Parfaitement invraisemblable jusque dans ses moindres détails (dialogues,descriptions, psychologie). Vous dites dans votre biographie que votre texte a été accepté par plusieurs éditeurs ? C'est donc qu'il existe, ce dont on ne se doutait pas, une race d'éditeurs suicidaires. Faut-il s'en féliciter ?
Publié le 08 Octobre 2018
4
J’ai fini de vous lire hier dans la nuit, mais ai préféré attendre avant de vous commenter. Si, surprise par l’originalité de la forme et curieuse de l’histoire d’Ange, j’ai été de suite accrochée, j’avoue m’en être lassée dès avant le premier tiers de votre roman consommé. Mais comme toute œuvre, qu’elle soit cinématographique, musicale ou littéraire, je vais toujours au bout, histoire d’éviter les conclusions hâtives et surtout, d’essayer de comprendre une expression en opposition avec ce que j’affectionne. Résultat : J’ai zappé les pensées en vrac et sans ponctuation dès leur deuxième apparition, et cherché en vain à suivre - car comprendre m’a vite paru impossible - un personnage fort antipathique à mes yeux. Arrivée à la dernière phrase, j’étais partagée entre trois conclusions : défoulement, provoque ou opportunisme. L'Ange a le profil type de ce que je qualifie de « nouvelle génération macho ». Ces hommes qui, pour justifier leur attitude désobligeante, imaginent une salope en chaque femme et font un peu de psychologie de supermarché. Lorsqu’il pense « Dix kilos de plus, et les femmes voient leurs exigences à la baisse », il ne réalise même pas que c’est lui qui les voit à la baisse, tant il est égocentré et prêt à se taper tout ce qui bouge, du fond de sa perversité et de ses tendances sexuelles mal assumées. Donc, vous l’avez compris, gros blocage suivi d’un rejet en bloc. Peut-être aurait-il fallu que je lise vos autres romans, publiés à compte d’auteur, pour mieux le comprendre ? car en lisant leurs synopsis, j’ai constaté que le commissaire Parano et une certaine hyène y apparaissent déjà… Je ne sais pas. Mais ce n’est pas pour toutes ces raisons que je déroge aux cinq étoiles que j’attribue avec facilité. C’est parce qu’une relecture s’avère indispensable au vu des trop nombreuses fautes et oublis. Quoi qu’il en soit, merci d’avoir partagé votre œuvre ici, puisqu’elle y est appréciée par d’autres que moi. Amicalement. Michèle
Publié le 28 Août 2018
5
Votre texte est étonnant, surprenant, ironique. Vous lire est une aventure pleine d'imprévus. @cabanes
Publié le 20 Août 2018

"N'essuyez pas mes larmes" est le "Livre le +" du 20 août. Retrouvez l’article qui vous donnera envie de le lire : https://www.monbestseller.com/actualites-litteraire-conseil/9796-ebook-g.... Bonne lecture ! Et n'oubliez pas : si vous laissez un commentaire à l'auteur, il vous répondra.

Publié le 20 Août 2018
5
fab
Tout à fait ce que dit Sarah K. Déroutant, dérangeant, inclassifiable. Et on se délecte ! On pourrait rajouter cru, très cru. On tourne les pages, on cherche à être surpris. Et on est surpris. il y a une surenchère à chaque page, sans savoir vraiment où vous nous emmenez. Mais c’est bien aussi de ne pas connaître le chemin.
Publié le 18 Août 2018
5
Souvent déroutant, parfois dérangeant. Complètement inclassifiable ou résumable. Lisez, peut-être que, comme moi, vous aimerez...
Publié le 04 Août 2018