Comment sommes-nous tous devenus misogynes et racistes ?

117 pages de Jaffar_Poésie
Comment sommes-nous tous devenus misogynes et racistes ? Jaffar_Poésie
Synopsis

Quel est l’objet de cet essai ? Démontrer que la hiérarchisation des humains s’est faite pour une raison simple : translater le travail pénible vers des classes subalternes, artificiellement créées. La misogynie et le racisme ne sont ni des instincts naturels ni le fruit du hasard, mais véritablement des outils.

4488 lectures depuis la publication le 07 Août 2018

Les statistiques du livre

  23 Classement
  698 Lectures
  -4 Progression
  4.4 / 5 Notation
  43 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

12 commentaires , 8 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Soazig "Cette belle histoire d'amour", votre commentaire m'amuse beaucoup =)

Publié le 25 Mars 2019
5
On est pris dans cette belle histoire d’amour. J’ai beaucoup aimé le style de l’écriture, fluide et authentique.
Publié le 24 Mars 2019

@Anna Kriakovna Vous dites : "mais la femme poilue, pour reprendre vos aimables mots". Comme si c'était insultant, alors que ça ne l'est pas pour un homme. Vous voyez, il se cache en nous tous des choses que l'on ne perçoit qu'après un effort d'analyse. Cette réflexion a donc son utilité.

Publié le 22 Mars 2019

Eh bien, restez misogyne et raciste, puisque le TOUS vous inclut, mais la femme poilue, pour reprendre vos aimables mots, ne se sent nullement concernée. Elle vous assure simplement de son mépris.

Publié le 21 Mars 2019

@Anna Kriakovna Je m'inclus dans le "tous", oui. ça me fait toujours drôle de voir une femme poilue ou qui s'énerve en réunion d'entreprise, comme peut le faire un homme par exemple, alors que ça devrait être perçu comme tout à fait normal. J'ai le droit de m'interroger sur tout cela, savoir si ces choses ne répondent pas à un intérêt. Et la mauvaise foi est plutôt dans l'utilisation du point de Goldwin.

Publié le 19 Mars 2019

Et la petite pincée de mauvaise fois qui va bien ! Vous donnez pour titre à votre essai "Comment sommes-nous TOUS devenus misogynes et racistes ?", mais vous affirmez "Je ne cherche à culpabiliser personne..." Soyez cohérent ! L'utopie socialiste, certains ont cru à cette foutaise, en Allemagne, en Russie. On a vu le résultat.

Publié le 19 Mars 2019

@Anna Kriakovna, merci pour votre commentaire. Je ne cherche à culpabiliser personne, mais plutôt à éclairer certains mécanismes du discours politique et du patriarcat. Vous pouvez vérifier toutes mes références historiques. Ce n'est pas un signe d'intelligence d'écraser les autres, prendre aux autres, c'est plus intelligent de construire et de monter en profitant de toutes les intelligences pour faire émerger ce que vous nommez une utopie, mais qui est tout à fait à notre portée.

Publié le 19 Mars 2019

Joli catalogue des poncifs de la gauche la plus rétrograde (pléonasme). Vous essayez, avec maladresse, de culpabiliser ceux qui, par leur intelligence, échappent à l'utopie socialisante. Et tout ça, bien sûr, est vendu sur Amazon. Amusant...

Publié le 19 Mars 2019
4
Dans les sociétés modernes, celles qu’on nomme « démocratie », les valeurs sont censées prévaloir sur les rapports de force entre individus. Ce livre, au demeurant fort bien écrit et très agréable à lire, dresse un tableau intelligent des dérives humaines et sociales qui, depuis des lustres, nuisent au vivre ensemble. On peut ou non partager les solutions envisagées par l’auteur, mais elles ont au moins le mérite de n’être pas éculées ou moisies et proposent une utilisation pertinente de la technologie. Je ne peux que conseiller ce texte qui ne verse ni dans les poncifs crétins, ni dans la démonstration absconse, encore moins dans la philosophie de comptoir. C’est une belle radioscopie de la société humaine, assortie d’une vraie réflexion à la portée de tous.
Publié le 05 Mars 2019

@Jaffar-Poésie je n'ai hélas pas d'autres idées pour diffuser davantage, je le trouve intéressant parce que les personnes qui véhiculent des pensées très misogynes ou racistes n'ont pas souvent un accès facile à des textes de reflexion, et celui-ci est une bonne entrée en matière. Il permet une vision plus globale des choses, plutôt que centrée sur un petit monde perso restreint. Et cette ouverture est à diffuser absolument. Mais comment, dans un monde où on encourage Houellebec ou Finkelkraut ?
Cordialement J.A. Fontaine

Publié le 12 Février 2019

@Joëlle Annie Fontaine, le livre a été lu plusieurs milliers de fois ici, depuis août dernier. Et il est disponible sur la plateforme Amazon en auto édition. Comme vous avez pu le lire, j'invoquais déjà un grand débat national à la fin du livre. Avez-vous d'autres idées pour diffuser davantage ce texte ? =)

Publié le 09 Février 2019
4
Bien écrit et facile à lire, ce serait important de diffuser Merci J.A.Fontaine
Publié le 09 Février 2019

@Jean-Luc Lys votre commentaire me va très bien, et il faut beaucoup pour déclencher " mon ire contre les cyniques". On est là pour penser, ouvrir d'autres horizons, c'est la magie de l'écrit et du temps qu'il permet =)

Publié le 16 Janvier 2019
4
J’ai lu votre essai avec beaucoup d’attention et de plaisir. Il analyse bien me semble-t-il l’évolution des sociétés humaines depuis leur apparition jusqu’à aujourd’hui, mais je crains qu’il n’embellisse un peu les rapports hommes/femmes dans les sociétés préhistoriques et qu’on y retrouve l’illusion d’un passé idéal, d’un paradis perdu. Votre force est de faire des propositions pour corriger les travers du monde aujourd’hui, même si j’y vois un peu d’utopie. (Ce faisant, je m’expose à votre ire puisque vous jugez cette position un peu cynique.). En tout cas, un bon sujet de réflexion, et c’est ce que j’aime. (Pardonnez ce commentaire un peu long)
Publié le 16 Janvier 2019

Un essai riche et très bien écrit, qui jette un pavé dans la mare. "Démocratie et vérité", Bravo pour cette proposition du vivre ensemble novatrice mais si évidente pourtant.

Publié le 12 Janvier 2019
5
L'approche est magnifique; l'analyse profonde et glaciale en même temps. Cependant c'est une approche qui ne devait pas encadrer la misogynie et le racisme. Elle va au delà. Chapeau
Publié le 04 Octobre 2018
4
Essai bien argumenté et fort riche en détails. On est loin de Karl Marx et des travailleurs propriétaires des moyens de production. Le capitalisme domine le monde. Même l'ONU en est le reflet et l'exemple. N'est-elle pas dominée par les pays les plus riches qui imposent leurs lois aux pays les plus pauvres.
Publié le 30 Août 2018

@Antoine Loiseul Merci pour ce beau commentaire. Je pensais néanmoins que faire voter les lois et les projets nationaux par toute la population via nos smartphones pour dépasser les assemblées et leur conséquence, les lobbys, était une idée politique assez originale. C'est la principale idée de la dernière partie concernant les solutions.

Publié le 29 Août 2018
4
Je trouve que le questionnement est souvent original. On se laisse guider par l'analyse qui elle même bouscule parfois les clichés. Mais les solutions ou hypothèses sont pour moi malheuresement classiquement politique..
Publié le 29 Août 2018
5
J'ai passé un bon moment a lire votre livre. La société a bien évolué même trop vite. Les gens deviennent agressif envers les personnes faible ( enfants, femmes, personnes âgées et les personnes handicapés). Les enfants deviennent précoce. Il y a encore beaucoup de différence entre les hommes et femmes.
Publié le 12 Août 2018