Le Necropandomenium: d'après le livre des ténèbres du poéte arabe fou Abou Oumelda El AAraji

54 pages de abdesselam2 bougedrawi
Le Necropandomenium: d'après le livre des ténèbres du poéte arabe fou Abou Oumelda El AAraji abdesselam2 bougedrawi
Synopsis

Il y a quelques années en rupture avec la littérature classique j’ai écrit ce récit. Je ne sais même pas si on écrit encore les fantaisies et si même on les lit. J’ai écrit le necopandomenium sous l’influence d’un grand styliste, Lord Dunsany. Je préviens le lecteur qu’il s’agit d’un style d’écriture bien particulier auquel il n’est certainement pas habitué. Je vous souhaite donc un voyage étrange au-delà de votre imagination et de vos rêves.

207 lectures depuis la publication le 13 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  632 Classement
  65 Lectures
  -1 Progression
  5 / 5 Notation
  2 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

1 commentaires , 1 notes Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Boris Phillips
Je vous remercie pour votre commentaire qui m’a profondément ému. Ce récit que j’ai écris il y a une vingtaine d’années passa complètement inaperçu.
J’ai écris ce récit alors que j’étais moi-même en Orient pour des raisons professionnelles. J’étais complètement déprimé à l’époque, je me réveillais très tôt vers cinq heures du matin et sans que je ne sache pourquoi j’ai commencé à écrire ces récit en quelques jours. Seule la biographie d’Abou Oumaida el Aaraji fut utilisée par de nombreux sites, délaissant le texte lui-même. Vous avez tout à fait raison, qu’importe qu’on lise ou non ce genre de fantaisie. Si je peux partager cette passion ne serait ce qu’avec qu’un petit nombre de lecteurs, alors ça vaudrait la peine de l’avoir écrit. Je suis moi-même un inconditionnel de Lovecraft. Dans la biographie de l’arabe dément j’ai glissé quelques indices. Ainsi les premieres lettre du nom du jeune chercheur américain Herbert Patrick Lanway, sont les mêmes que celle Howard Phillips Lovecraft. De même la référence aux dieux Arkhamof.
Merci pour votre commentaire qui va contribuer à colmater la blessure de l’insuccès de cette fantaisie.
AbdesselamBougedrawi

Publié le 20 Octobre 2018
5
Merci, @abdesselam2 bougedrawi. Que vous importe si l'on écrit encore ce genre de fantaisies ; il se trouvera toujours des lecteurs dont l'esprit est porté sur l'extraordinaire pour les apprécier ! Fervent lecteur de Howard Phillips Lovecraft depuis mes années d'adolescences - ce qui commence à dater quelque peu - et heureux possesseur du "Lovecraft Omnibus" édité par "Harper & Collins", je me suis régalé. Comment vous dire ? Tout y est : une cité disparue ; des Dieux Anciens ; la traduction partielle d'un manuscrit conservée dans une bibliothèque universitaire étasunienne ; des mélopées envoûtantes ; l'Océan d'où tout peut surgir et qui peut tout engloutir ; des montagnes interdites ; la liste n'est pas exhaustive... Jusqu'à la notice finale précisant le "voyage" de l'écrit blasphématoire et sa destruction partielle. A lire vos pages, j'ai voyagé vers des rivages qui m'ont fait me souvenir de " The Dream-Quest of Unknown Kadath " ! Amicalement et avec humour. Philippe.
Publié le 20 Octobre 2018