Au fond du tiroir, tome 3

167 pages
Extrait
de Marina Char
Au fond du tiroir, tome 3 Marina Char
Synopsis

La suite des aventures amoureuse de l'héroïne du "Fond du tiroir". Sa vie sentimentale reste difficile après avoir cru trouver le bonheur, la désillusion est là. Malgré de grands moments de découragement, devant l'adversité, elle fait face et va vivre des amours bien controversées.
Avec toujours la bande son des années 80, enrichie de la bibliothèque et la cinémathèque

627 lectures depuis la publication le 28 Septembre 2018

Les statistiques du livre

  1656 Classement
  27 Lectures
  -379 Progression
  0 / 5 Notation
  4 Bibliothèque
 

Ce livre est noté par

4 commentaires Ajouter un commentaire
Pour répondre à un membre, précédez d'un @ son nom d'utilisateur , et il sera prévenu de votre réponse !

@Duncan Cartwright
Bonjour Duncan,
Je suis heureuse qu'un homme ait pris plaisir à lire les 3 tomes de "Au fond du tiroir". Votre curiosité à lire le journal d'une adolescente de votre génération est, je trouve, tout à fait, légitime. Mes amoureux avaient, pour la plupart, la même curiosité... Je ne sais pas vraiment ce qui pousse à écrire, surtout pendant des années... C'est à la fois toutes les raisons que vous supputez (sauf celle d'édulcorer la réalité, alors là, pas du tout...) et aussi, une forme de thérapie, qui aide à réfléchir sur ce que l'on vit et ensuite, cela devient un réflexe. Se confier, comme à un-e ami-e, cela m'a aidé à prendre du recul, des décisions... Les relire est aussi une grande source d'émotion. C'est peut-être aussi, garder une trace de sa vie... Le ré-écrire fut également, une expérience enrichissante, que j'ai eu plaisir à partager et votre commentaire me conforte dans cette idée. Merci pour votre commentaire qui me touche énormément.

Publié le 06 Septembre 2019

@Marina Char
Bonsoir, Marina.
Il n'est sans doute pas habituel qu'un homme lise le journal d'une adolescente. J'ai été amusé de voir que nous avions le même âge (22 ans en 1980). J'aurais aimé, adolescent, lire le journal de filles qui m'intéressaient à l'époque. Vu le caractère personnel et intime d'un journal, ça n'arrive jamais ou presque jamais. J'étais curieux de savoir ce qu'elles pensaient du monde dans lequel elles vivaient. Ce qui était important à leurs yeux. C'est une lacune comblée bien des années plus tard avec votre journal. Ce que je me suis toujours demandé, c'est pourquoi les filles ressentaient le besoin de tenir un journal intime. Pourquoi mettre sur papier ce qui est arrivé le jour même ou la veille ? Est-ce un moyen de revivre les grands moments ? Édulcorer la réalité ? Exorciser les malaises ? Pouvoir relire par la suite des événements pour revivre des situations agréables ? Ou pour d'autres raisons encore ?
Duncan,

Publié le 05 Septembre 2019

Merci à vous @Isabelle Lestine d'avoir pris la peine de rédiger ce commentaire car il est toujours intéressant d'avoir l'avis de ses lectrices/lecteurs. L'enjeu dans cette histoire n'est pas Mathieu mais Rémy,, ce qui m'interroge sur ma narration, ou une erreur de prénom de votre part ?.Je suis perplexe...Effectivement, c'est "brut de décoffrage" et c'est mon intention. Cependant, je vais tenir compte de vos remarques. Encore merci !

Publié le 12 Octobre 2018

Très étonnant ! Je n’ai pas lu vos tomes précédents mais me sens très bizarre quand à votre manière de raconter. C’est effectivement un journal intime. Dans ce qu’il a de plus brute, de plus intime. Et le lire me donne l’impression d’être un peu voyeuse. D’autant plus que l’intérêt on ne peut plus limité des pensées de l’auteure questionnent quant à la motivation de tourner les pages. Il faudrait qu’il y a ait une progression dans le récit. Qu’on comprenne par exemple que l’enjeu c’est Mathieu. Pas seulement les différentes affectations ici ou là, avec ou sans lui. Cela dit, ce flash back des années 80 est nostalgique et sympathique.

Publié le 12 Octobre 2018