Alix Cordouan
Biographie

Écrire un nouveau roman revient à jeter mon sac sur le pont d’un bateau et à larguer les amarres. Il me faut cohabiter avec un équipage inconnu, tout faire pour éviter la mutinerie. Si le rafiot ne sombre pas à la première tempête, si je réussis à contourner les écueils nombreux, j’aborderais une terre lointaine pour y planter le point final de mon histoire.
De ces voyages, je ne me lasse pas et je rembarquerais à la prochaine occasion sur n’importe quelle « coquille de noix ».

Alix Cordouan a publié

Alix Cordouan a noté ces livres

5
@Eric Viard. Pourquoi se laisse-t-on embarquer dans cette histoire insensée ? Une atmosphère peut-être, un sens du récit qui envoûte ? Je n'ai pas la réponse et qu'importe. La magie opère et c'est l'essentiel. Félicitations pour cette escapade très réussie dans une autre dimension.
Publié le 22 Octobre 2018
5
@Nadav. Comment ne pas être admiratif devant la somme de travail que représente cette narration détaillée d’une époque souvent oubliée, quelquefois occultée. Paradoxalement, c’est peut-être dans cette recherche pointue de la vérité que se situe la difficulté pour un lecteur «ordinaire» d’assimiler toutes les informations que vous livrez. Félicitations pour votre nomination mBS 2018.
Publié le 20 Octobre 2018
5
@Marie Paule. Magnifique témoignage, touchant, troublant, éclairant. On touche du doigt ce mélange d'émotions fortes qui ne doivent pourtant jamais supplanter les rigueurs d'un métier qui ne tolère pas l'erreur. Et puis, il y a la difficulté de s'échapper de cet univers pour s'accorder une pause, vivre pour soi, oublier que la vie n'est pas que souffrance. Je recommande cette lecture qui nous empêche, le temps de ces quelques pages, de détourner notre regard de l'indicible et relativise nos propres problèmes.
Publié le 09 Octobre 2018
5
@PhilippeMangion Cette plongée dans votre jeunesse ne peut que raviver en chacun de nous des souvenirs enfouis et c'est tout votre talent de le faire avec subtilité et tendresse. Vous faites ressortir avec brio l'extrême lucidité de cette période de l'enfance qui mérite que l'on s'y attarde. Ce texte est une dragée que l'on laisse fondre dans la bouche jusqu'à la rugosité de l'amande qui préfigure l'adolescence. Merci pour ce partage de grande qualité.
Publié le 22 Septembre 2018
5
Marie-Amélie Garcia J’avoue n’avoir qu’un goût modéré pour ce genre d’histoire et j'ai trouvé au début du roman que la vie d’un adolescent au quotidien ne méritait peut-être pas que l’on y consacre autant de pages. Au fil du récit, pourtant, je me suis prise d’empathie pour Hugo. Le regard, qu’il porte sur lui-même et qui n’est pas dénué d’autodérision, évite l’écueil du nombrilisme pleurnichard. Vous avez géré avec subtilité son évolution et l’on sort de cette lecture avec une vision positive sur l’adolescence souvent incomprise. Votre écriture est très agréable. Merci pour cette participation.
Publié le 01 Septembre 2018

Pages