Blanchet Rachid
Présentation

Je m'appelle Rachid. J'aime bien lire mais maintenant je suis obligé de mettre des lunettes, c'est moins confortable.

Comme je n'ai pas le temps de tout lire, n'hésitez pas à me solliciter pour un commentaire, en m'écrivant ici : rachid.blanchet@laposte.net

A très bientôt
Amitiés
Rachid

Blanchet Rachid a noté ces livres

5
Bon, vous n'avez mis que 25 pages mais j'ai déjà le tournis :-) Oh là là ! mais qu'est-ce que ça va vite, vous avez un train à prendre (ou un concours à gagner si j'ai bien compris) ? Il faudrait laisser le lecteur que je suis (âge de la mère dans votre roman) entrer dans l'histoire, dans cet univers unique qu'est chaque roman parce qu'il reflète l'univers unique (intérieur) de son auteur.e. Et ça ne passe pas que par le dialogue ou le journal intime. Sinon, l'intériorité du personnage, à force d'être exprimée en mode "je dis tout ce qui me passe par la tête et m'arrive" risque de se vider. Il pourrait y avoir des descriptions, par exemple, ou des moments de narration qui mettraient en relief certains faits tandis que d'autres passeraient au second plan. // En tout cas, bonne continuation dans cette belle voie de l'écriture. Rachid / Bruno
Publié le 16 Avril 2021
5
C'est joli et personnel. Vous avez votre monde et envie de le faire découvrir, c'est normal. Mais (vous allez me trouver mesquin et vulgaire) 57 pages ne font pas un roman, quelle que soit la qualité de votre récit. Je vous suggère donc de le remettre en ligne (tant qu'il n'y a pas de commentaires) en choisissant une autre catégorie. Bien à vous. Rachid / Bruno
Publié le 16 Avril 2021
5
C'est très agréable à lire, très authentique, j'aime beaucoup la douceur, le respect et la tendresse qui s'expriment dans les liens familiaux et amicaux. Le personnage de la maman est très beau, les émotions sont très présentes, dans une langue simple, directe. // Juste une critique : vous dites que c'est un roman. Mais un roman ne fait pas 30 pages. C'est plutôt un extrait de roman, non (le début) ? Du coup, vous finissez votre synopsis par une question mais en lisant vos pages on ne peut pas répondre à cette question, ce qui est bizarre : pourquoi la poser alors ? Sur votre "bio", vous dites qu'on peut vous suivre sur (bip). Si c'est juste pour faire votre pub, c'est bien dommage parce que vous avez écrit de belles pages et votre invitation à vous suivre sur (bip) moi ça m'a l'effet que vous exploitiez le site mBS mais sans vous investir vraiment. D'ailleurs, est-ce que vous allez lire d'autres textes ? Est-ce que vous allez les commenter ? Ou c'est juste pour faire de la pub ? On verra. En tout cas, vous êtes doué et votre histoire a l'air touchante et intéressante et je vous souhaite de continuer dans cette belle voie du témoignage par l'écriture, voie d'ouverture et de rencontre avec les autres. Bien à vous. Rachid / Bruno
Publié le 16 Avril 2021
5
@Sylvie Petitmarie Pour le moment j'ai lu les 9 premiers chapitres. Si je comprends bien c'est écrit comme un journal intime ("bonne nuit", "youhou"). C'est fluide. J'aime bien l'idée des photos, du mystère de la fille qui danse et on a envie d'enquêter en se rendant sur les lieux en Bretagne (merci google). Bon, mais après, franchement, ça me laisse assez froid : je veux dire que ça ne me touche pas du tout. Il y a un ton : léger, familier, jeune. Mais qui est cette fille qui cause ? Son jules l'a quitté 4 ans plus tôt, Diégo. Bon. Ca n'a pas l'air de l'affecter plus que ça (ou alors elle affecte de n'éprouver aucun sentiment ?). On se marre, on fait tourner un joint, on prend de la bière dans ses bagages, ok. Mais pourquoi tout ça ? Olan et la narratrice sont "scotchés". Soit. Pour moi tout ça reste abstrait. C'est comme le prologue : "je suis morte". Ok. Donc elle est morte et elle nous parle. C'est une convention, évidemment. = Aïe. J'ai trouvé le mot que je cherchais : c'est bien ficelé mais pour le moment (attention, je reste ouvert, je suis prêt à être convaincu) pour moi les personnages sont conventionnels, je n'y crois pas, ils n'existent que par un certain niveau de langue cool et jeune. Bref, j'aimerais bien que vous me disiez ce qui vous motive à écrire, ça m'aiderait à m'accrocher. Enfin, si vous voulez bien. = Et l'amie professeure de français, à part corriger les fautes, elle en pense quoi de votre récit ? Bien à vous. Rachid / Bruno
Publié le 16 Avril 2021
5
J'aime beaucoup les personnages, l'émotion à fleur de lignes, la tristesse en filigrane, la profondeur mêlée à la candeur du regard que vous posez sur cette sorte d'île, isolée du monde matérialiste, où évoluent vos personnages ; enfin, bien sûr, la richesse et l'inventivité de votre style. C'est clairement un livre (pour les pages que vous nous permettez de lire ici) qui sort du lot, et c'est clairement un travail d'écrivaine. // Une seule réticence parfois. Certaines phrases, je trouve, manquent de naturel. Un seul exemple : "Régulation, équilibre, tempérance n’entrent pas dans ses composantes lexicales" (je n'ai pas noté la page). Pour moi cette phrase sonne un peu artificielle. "Ne font pas partie de son vocabulaire" (plus banal certes !) ne m'aurait pas choqué. Votre monde est tellement riche et singulier (et généreux car tourné vers l'autre) que vous n'avez pas besoin, à mon sens, de faire de chaque phrase un petit bijou. Pour prouver quoi ? Votre style n'est-il pas une émanation de votre monde intérieur ? Mais ceci n'est qu'un détail car, dans l'ensemble, je trouve votre récit remarquable. // Au plaisir de vous lire encore. Bien à vous. Rachid / Bruno
Publié le 16 Avril 2021

Pages