caroline suchodolski
Présentation

La tentation d’écrire m’a taraudée à partir de l’adolescence.
Mon père était celui qui avait ce rôle.
Il était auteur de chansons, il travaillait sans relâche, je le voyais à son bureau écrivant sur des cahiers d’écolier.
Mon père écrivait avec talent, donc c’était son rôle, pas le mien.
Il écrivait également des livres. J’ai travaillé sur l’illustration de couvertures de ses romans.
Ensuite la vie m’a laissé moins de temps pour méditer sur mes capacités d’Auteur.
Je souhaite avant tout raconter une histoire, donner au lecteur autant de plaisir à lire mes récits, que j’en éprouve à les écrire.
Je sais maintenant que je ne pourrai plus vivre sans écrire.

caroline suchodolski a noté ces livres

5
@lamish je suis impressionnée par la qualité de vos dialogues, exercice difficile auquel je me suis essayée et que je n'ai pas souhaité renouveler ;). Ils sonnent juste ce qui n'est vraiment pas facile. Bravo également pour l'interprétation de ce rêve qui m'a éclairée sur cette forme de psychologie. J'ai aimé l'ambiance de votre histoire, je ne connaissais pas Grand Tourism, j'ai écouté et beaucoup aimé le morceau que vous évoquez, il m'a rappelé Black, wonderful life. Le parallèle entre ce groupe talentueux et néanmoins inconnu et tous ces auteurs auto publiés, inconnus pour la plupart, est intéressant et juste, la preuve en est tous ces talents sur ce site. J'ai eu la chance jusqu'à présent de ne pas y subir de malveillance, à par un Troll l'an dernier, qui a d'ailleurs été assez rapidement neutralisé, j'ai donc été très surprise par votre propos, vous avez été vous-même extrêmement bienveillante à mon égard. Ceci dit, est-ce que cette plateforme ne reflète pas, comme toute autre forme de communauté, la cruauté du monde et des Hommes ? Vaste question :) J'ai été moins intéressée par l'histoire d'amour, mais c'est sans doute parce que je ne suis pas une grande romantique. ;) Merci en tout cas pour ce partage de qualité.
Publié le 22 Septembre 2019
5
@Marion Desjardins bonjour Je vous ai lue avec un réel soulagement et une résignation intense de voir que je n'étais pas seule. Mon parcours est différent car j’ai été éditée par un petit éditeur contrairement à vous et quand vous écrivez à @Catarina Viti que vous auriez dû passer par un petit éditeur, n’en croyez rien. J’ai été surprise tout d’abord qu’il prenne mon manuscrit sans en changer une ligne, j’avais tout de même bien conscience de ne pas être Zola ou Gary. Mais bon je me suis dit qu’il n’en avait pas les moyens. Ensuite il s’est vanté d’avoir un réseau de distribution et un service commercial, je n’en ai jamais vu la couleur. Il a fait un « lancement » de mon roman, c’est à dire une soirée de présentation à laquelle étaient invités des journalistes qui visiblement ne sont pas venus, par contre lui en a profité pour présenter le roman qu’il venait d’écrire. Sic. J’ai essayé de promouvoir mon livre dans des librairies voyant qu’il ne faisait rien mais comme je ne suis pas commerciale je vous laisse imaginer la suite. Bref au bout d’un an j’ai commencé à m’inquiéter de savoir combien j’avais vendu d’exemplaires. Je ne l’ai jamais su et si j’en ai vendu je n’ai jamais été payée. Il a fini par déposer le bilan cet été c'est la meilleure nouvelle que j’ai eue de sa part et j’espère récupérer mes droits sur Makhila qu’a vrai dire je ne peux plus voir en peinture ;), je l'ai pris en grippe. Votre récit très bien écrit et bien mené me confirme qu’il n’y a aucun espoir d’être lu en étant édité si l’on est pas déjà connu. Je ne veux qu’etre lue, provoquer des émotions à mes lecteurs, c’est tout ce que je demande. Sur un site comme celui-ci nos ouvrages sont beaucoup mieux traités que sur une étagère poussiéreuse de librairie ou au pilon chez un éditeur quel qu’il soit grand ou petit. Merci pour cette lecture, je me suis régalée et j’ai frémi à l’évocation des dîners. Quelle horreur.
Publié le 16 Septembre 2019
5
@Alix Cordouan bonjour, j'ai été impressionnée dès les premières pages par votre style, fluide, bien écrit et piqué de pointes d'humour ce qui ne gâche rien, tout cela rend le récit très agréable à lire. C'est une histoire très originale, une quête initiatique intéressante. Les personnages sont attachants, une fable nostalgique des années cinquante. J'aurais aimé un peu plus de détails sur la relation entre Amandine et William, mais je suis sans doute un peu trop curieuse ;) Merci pour cette lecture. Caroline
Publié le 12 Septembre 2019
5
Bonjour @Catarina Viti j'ai tout de suite aimé Jeannie, dès les premières pages vous laissez deviner le drame qui se prépare et la relation ambigüe entre les deux soeurs. J'ai particulièrement apprécié la rencontre de Kane avec la famille de Jeannie. Votre écriture est fluide et agréable. J'ai été un peu frustrée par la fin, étant donné le ton du récit et l'intensité dramatique du déjeuner et de la fuite de Jeannie, je m'attendais à un dénouement plus puissant, plus dramatique, mais ce n'est que mon avis, vous avez fait le choix qui vous appartient, vous êtes l'auteur ;). Merci en tout cas pour cette agréable lecture et je précise que je suis une lectrice impatiente qui abandonne facilement un livre s'il ne m'accroche pas dès les premières pages, le votre à l'évidence m'a captivée :).
Publié le 10 Septembre 2019