Colette Bacro
Biographie

J'écris depuis toujours et ma plume est éclectique : romans, poèmes, articles, pièces de théâtre. Si je reviens sans cesse sur l'absence de père et une enfance traumatisante pour mes personnages, c'est pour mieux analyser leur pouvoir de résilience. Dans "La mémoire des chardons", tous mes héros s'entraident pour démonter le mécanisme du malheur. Chacun à sa façon. Leur attachement vrai, leur générosité les font avancer, deux pas en avant, un pas en arrière... L'Océan est leur témoin et leur ressource.
Déjà publié : "L'enfant bonsaï", qui a fait ses premiers pas sur mBS il y a 4 ans, avant d'être édité, puis relayé sur Antenne 2 lors de l'émission "Dans les yeux d'Olivier" sur les proches toxiques.

Colette Bacro a noté ces livres

5
@Rose Cocoon. J'ai adoré votre roman photo artistique pour enfants qui parle d'art, de liberté et d'amitié avec beaucoup de fraîcheur. Les textes sont parfaits (attention, vous avez oublié "pas" p. 12 ("elle n'est seule"). Vos personnages minimalistes très colorés sont adorables, vos photos montées sont très graphiques. Je trouve parfois la "lisibilité" des images un peu tangente comme p 21 (elle l'a soigné). Les gamins pouvant être très perspicaces... vous avez montré le Tchikouille p 11 alors qu'il n'est censé apparaître que plus tard... Merci pour ce partage original, esthétique et sympa !
Publié le 03 Janvier 2020
5
@adamasissoko Quinze pages, ce n'est pas assez pour avoir beaucoup de lecteurs, habitués sur mBS à en avoir plus... et vraiment pas assez pour être repérée par le club des lecteurs. Si je vous mets cinq étoiles, c'est que j'aime votre propos et votre façon de raconter, directe, efficace, agréable. Vous mêlez habilement le factuel de vos expériences et les réflexions sur la vie en général. Bonne continuation à la trentenaire clairvoyante et pleine de ressources que vous êtes !
Publié le 26 Décembre 2019
5
@Saint-Bleyras. Bravo pour ce jeu de l'oie au pays de Morphée ! Malgré les échappées bucoliques de vos deux amoureux, vous avez fini par mettre mal à l'aise la claustrophobe que je suis avec ce jeu de piste pipé. Cela m'a rappelé un rêve que j'ai longtemps fait : poursuivie, je me perdais, me réfugiais dans un immeuble et montais un escalier qui donnait sur le vide. Mais l'angoisse est discrète chez vous, sans doute allégée par un nombre phénoménal d'apéritifs... Mine de rien, vous posez des questions sur ce que nous deviendrions, libérés des contingences matérielles et de notre passé. Sur le libre arbitre aussi. Votre écriture est très agréable, intemporelle, comme votre histoire. Toutefois - je suis pourtant de formation classique- je trouve le passé simple désuet pour les textes à la première personne car on arrive fatalement à la première personne du pluriel et quand en plus, y a beaucoup de verbes d'action... Merci pour ce super voyage onirique !
Publié le 21 Décembre 2019
5
@Fernand Fallou. J'ai pleuré deux fois aujourd'hui, et les deux fois à cause de vos nouvelles de Noël. Vous n'êtes peut-être pas aussi gentil que ça, en fin de compte ! Ce qui est sûr, c'est que vous êtes un sacré conteur… et que ça fait du bien de réaliser qu'on a toujours notre âme d'enfant. Merci ! Je n'ai connu qu'un Fernand, c'était mon prof d'espagnol, je l'adorais. Il savait raconter les histoires et aimait la poésie…
Publié le 06 Décembre 2019
5
@Fernand Fallou. Vous m'avez émue aux larmes avec ce conte. Quel merveilleux cadeau de Noël pour vos lecteurs aussi ! IL contient tout ce qu'il y a de mieux dans l'humanité et votre écriture est aussi généreuse, efficace et magique que votre Pierre Noël. Merci !
Publié le 06 Décembre 2019

Pages