Filippo Fuchs
Biographie

Petit extrait :
L’instant suivant il était de retour avec un mortier dans lequel il venait de pilonner différentes graines dont il ne prit aucun soin de noter la composition. Puis il mit bien à plat le livre, saisit du bout des doigts une pincée de la poudre magique, la souffla au-dessus du livre et dit :
– Podi yoka sakti vara mimalni miru cercukondi.
Dans la seconde qui suivit la formule magique, bondissant du livre, un splendide centaure hébété apparut dans le laboratoire de maître Abrac Adabra. La partie humaine affichait un torse sculptural, de larges mains et une longue chevelure tandis que la partie animale se composait de quatre pattes musclées se terminant aux extrémités par des sabots, et d’une queue composée d’un crin brun et long.

Filippo Fuchs a noté ces livres

5
@Fernand Fallou La petite introduction est sans doute transposable à beaucoup d'auteurs ici. On finit par avouer à tout le monde qu'on écrit et on pense qu'ils vont se jeter sur notre prose… et puis, non ! D'où l'intérêt d'Internet. Pour la nouvelle elle-même : drôle, évidemment, surtout quand ça arrive aux autres. Évidemment encore, l'habit ne fait pas le moine et se promener dans la rue la nuit, à poil sous sa robe de chambre, ne fait pas de vous un pervers. Qu'on se le dise… au cas où la situation se reproduirait !!! Et comme le temps passe… si aujourd'hui vous oubliiez votre téléphone portable à la maison, ce n'est pas le franc belge qui ferait obstacle : c'est la disparition pure et simple des cabines téléphoniques ! À chaque époque sa perversité ! Cordialement
Publié le 14 Décembre 2018
5
Entre caustique et exotique… le plaisir de la lecture est plein. Une vraie réussite. Cordialement FF
Publié le 17 Novembre 2018
5
@Alexandre C. Dumas Bon, on peut ou pas adhérer au dénouement de cette mini-intrigue, c'est affaire de goût, mais ce qui m'a le plus amusé, c'est la façon que vous avez eu de raconter cette histoire. D'abord, ça m'a décontenancé. J'aime bien lorsqu'on écrit au présent mais là, je me suis dit… pourquoi? Et puis m'est venu une petite musique dans la tête. Allez savoir pourquoi, je me suis mis à lire votre nouvelle façon "Pierre Bellemare", de la manière avec laquelle il les racontait à la télé ou la radio. Sa voix glissait sur vos mots et d'un seul coup ça collait. Un petit 5 étoiles pour vous encourager à continuer l'écriture. Cordialement
Publié le 06 Novembre 2018

Pages