jlpoullain@orange.fr
Biographie

Quand j'étais encore ado. mon père, prof; de maths, las de mes fredaines et de mon manque évident de suite dans les idées m'avait surnommé "le gamjamad" (comprenez : gamin jamais adulte) ce qui m'a suggéré le titre de mon premier roman suivi par "Chantacureau" qui en est la suite logique puis par "Eroticos", "Carambolages" "Khanichou" "commissaire Myzoclerc" et "La planète assassinée". Je suis d'un tempérament souple sinon élastique et je devine toujours chez l'autre un côté sympathique - souvent caché sous des dehors rébarbatifs - ce qui me permet d'éviter des querelles non constructives. Mon naturel souriant teinté d'un humour quelquefois grinçant sans être jamais cruel m'autorise à jeter sur le papier tout ce qui me passe par la tête....et sans aucun complexe !!
Bonne lecture

jlpoullain@orange.fr a publié

jlpoullain@orange.fr a noté ces livres

5
Une merveilleuse histoire à la fois romantique et d'espoir qui débute tragiquement sur un style grave et s'allège au cours des pages comme le ciel pur après l' orage.
Publié le 02 Août 2015
4
Bonjour, Très prude pour un roman érotique mais le style fluide et moderne le rend captivant. Je t'invite à lire à tes moments perdus "Herbert ou le dragueur impénitent" d'une facture beaucoup plus hard et me faire part de tes commentaires....mais sans langue de bois !!
Publié le 26 Avril 2015
4
Bonjour, Un zeste de nostalgie teintée de mélancolie donne de cet ouvrage au style simple et direct une lecture fluide et plaisante malgré que le scénario soit émaillé d' évènements fâcheux tels que divorces, avortement, cancer et autres. Je propose à l'auteure Virginie Coëdelo de distraire un peu de son temps pour lire "le gamjamad" et "chantacureau" d'une facture diamètralement opposée et me faire part de ses commentaires....mais sans langue de bois !!
Publié le 26 Avril 2015
5
Merci Margarida...Ton livre "le sel des anges", bien qu'un peu amer, m'a vraiment séduit. J'en ai tiré la monstrueuse leçon que, pas plus de nos jours qu'au siècle de Louis XIV, il n'est question de faire confiance à "ces animaux qui nous gouvernent" . Cordialement
Publié le 20 Juin 2014