Kroussar
Biographie

Ex-Officier de l'Armée de l'Air, chargé des opérations de renseignement au Cambodge, je me devais de partager cette histoire méconnue. Car je me suis tu trop longtemps... lié par mon devoir de réserve, de discrétion…

Le 17 avril 2015, à l'occasion du quarantième anniversaire de la chute de Phnom Penh, les médias sont revenus sur l'histoire du Cambodge. Étrange pudeur, conformisme ou ignorance : la vérité était encore escamotée, aucune information claire sur les événements. De mes souvenirs surgirent des images de ce jeune homme que j'étais alors.

Mais au lieu de faire renaître des enchantements, une intraitable révolte m'envahit, au point de n’en plus dormir...

Devais-je dire la vérité ? Dévoiler ce qui s'était réellement passé ? Dénoncer les responsables Occidentaux ?...

Kroussar a noté ces livres

5
Comment vous le dire ! "Lounis et Nour" a été la transition entre vos deux plumes. Je ne quittais pas totalement @Lamish et je prenais pied dans l'univers de @BOSSY, une transition en douceur qui m'a enchanté. Vos échanges, sont sincères, sans détours, mêlant la fiction à la réalité. Vos deux sensibilités sont tellement réelles que l'on est tenté de s'interroger : Où est le vrai du faux ? Seuls ceux qui ont lu vos œuvres littéraires pourront faire la part des choses et pourront dissocier la part du rêve et du vécu. Mais surtout ils découvriront vos belles âmes. Comme le dit Lounis, le fond des cœurs et des âmes est insondable ! Mais ce roman à quatre mains vous dévoile qu'en même un peu... si, si, un petit peu... J'aurais bien apprécié jouer à "J'aime ou J'aime pas" avec vous deux. Ce qui m'aurais permis de rappeler à Nour qu'elle aime les huîtres avec le Sancerre ! Vous m'avez bercé avec vos "rêves éveillés", vos deux cœurs d'enfants vibraient à l'unisson donnant un charme fou à cette romance. Vos souvenirs ont réveillé les miens. Je me souviens de ma jeunesse et des histoires que me contait mes grands-parents. Alors permettez-moi de vous embrasser tous les deux, car vous êtes uniques. Je vous souhaite longue vie. Amitiés Jean-Claude PS : "Le vieux monsieur" avait bien raison de dire à Lounis, que l'on ne fait pas d'argent avec les bons manuscrits ! D'ailleurs Lounis a horreur du commerce des livres, c'est pour cela qu'il publie de magnifiques romans sur mBS. D'autres, ne publient que des extraits, ou bien ne laissent leur livre que quelque temps, juste pour appâter. Mais les grandes âmes, les vraies n'ont point besoin du commerce de leurs livres.... Là est tout le secret !
Publié le 18 Septembre 2018
5
Très beau roman, magnifiquement écrit ! Trop court évidemment pour cette belle histoire d'amour. Les personnages sont attachants, le romantisme est à fleur de peau. Merci à vous Gérard @BOSSY pour ce BON moment de rêve, de voyage et d'aventure... Très respectueusement.
Publié le 16 Septembre 2018
5
Bonjour @Marie D. Trop court évidemment ! J'ai dévoré ce beau roman, basé sur une idée géniale. Est-il vrai qu'il ne faut pas prendre pour argent comptant ce qui vous dîtes sur les sites d'auto publications ? Les personnages sont attachants et l’histoire est rondement menée ! Merci pour cet agréable moment de lecture. Très Respectueusement
Publié le 11 Septembre 2018
5
Tout d'abord, j'ai dévoré vos échanges, et me souvenais d'un commentaire maladroit que je m'étais risqué à formuler sur cette plate-forme ! J'ai surtout aimé le Happy end qui renforce l'importance de vos témoignages. Le site monBestSeller, dont l'un de ses objectifs est de développer le partage et la solidarité entre auteurs, ne peut être atteint que si les auteurs eux-mêmes se livrent à l'exercice. Or l’empathie entre auteurs n'est pas chose simple. De plus, comment exprimer un commentaire (qui se voudrait constructif) sans blessé ou choqué l'auteur auquel il s'adresse; sans être vécu comme un jugement de l' œuvre ou de l'auteur lui-même ? ' C'est bien là, toute la difficulté, exacerbée par la rapidité des échanges informatiques (sans frein, seul derrière son clavier, sans pouvoir observer les réactions ni les yeux de l'autre ). Sachant que les mots ont souvent de multiples sens, chargés de connotations ambiguës ! Alors avant que ne s'établisse une complicité amicale, voire une belle amitié, le parcours peut être long et semé d'embûches, d'incompréhensions, d'emportements et de coups de gueule... Pourtant, la synergie pourrait être merveilleuse, à condition de respecter les règles élémentaires concernant la critique (positive) d'un roman : Les personnages sont-ils crédibles ? L'écriture est-elle suffisamment aboutie pour emporter et faire rêver le lecteur ? Est-ce que l'intrigue est pertinente, prenante, étayée ? Mais qui ose si risquer ? En privé, sûrement ! En public, peut-être, mais l'effet produit est souvent contre-productif ! Car il peut y avoir un fossé important, entre ce que pense l'auteur de son récit et la perception qu'en a le lecteur. Tous deux convaincus d'avoir raison... Avec le temps, et les échanges successifs, les commentaires permettent de pénétrer dans les profondeurs que l'auteur n'avait pas initialement soupçonnées (dixit @BOSSY). Pourtant, @VAY Céline et @Michel CANAL ont réussi cet exploit. D'abord, celui de se comprendre. Puis, celui de décrire la relation entre auteur-lecteur, ou entre auteurs, et de l'intérêt des échanges constructifs que l'on aimerait tous recevoir. Ainsi, le "Cercle Vertueux du Partage entre auteurs" illustre merveilleusement bien toute la difficulté d'échanger sur ce sujet extrêmement sensible. Et comme le dit si bien Michèle @lamish; "Les belles âmes se cherchent, car elles ne sont pas solitaires, et finissent par se rencontrer !". Merci à vous deux pour vos magnifiques échanges, qui ont égaillés ma torpeur tropicale ! Je vous adresse mes pensées sincères à tous. Que Bouddha veille sur vous. Jean-Claude.
Publié le 25 Août 2018
5
Immédiatement on aime Sarah ! Michèle c'est sans hésitation que je dévore vos romans et "Ultime Procès" m'a enchanté. On ne s'en lasse pas ! Trop court bien évidemment ! Encore une fois, votre écriture, nous porte, nous étonne, nous irradie (sans jeu de mots). Toujours de belles phrases prêtant à sourire, pleurer, espérer...
Publié le 02 Août 2018

Pages